Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Société > Les marins pompiers de Marseille invitent le public ce samedi 24 mai sur le (...)

< >

Les marins pompiers de Marseille invitent le public ce samedi 24 mai sur le Vieux-Port pour une après-midi exceptionnelle dans le cadre du 75e anniversaire du Bataillon

vendredi 23 mai 2014

JPEG - 109.8 ko
(Photo BM-PM)

A lʼoccasion du 75e anniversaire du Bataillon de marins-pompiers de Marseille, la troisième promotion des cadets du Bataillon recevra, au pied de la place Bargemon sur le Vieux-Port, des mains du Maire de Marseille et de leurs prédécesseurs, le fanion des cadets des marins-pompiers, en reconnaissance de leur participation active au cours de lʼannée passée au BMPM. Cette cérémonie qui débutera à 14h30, sera suivie dʼune démonstration des apprentissages reçus, au travers dʼateliers « feu urbain » et « secourisme ».
Lors de cette journée, les Marseillais pourront venir à la rencontre des marins-pompiers qui œuvrent chaque jour pour leur sécurité.
Tout au long de lʼaprès-midi, des démonstrations dynamiques présenteront les savoir-faire du Bataillon : exercices des équipes cynotechniques et du GRIMP (Groupe de reconnaissance et dʼintervention en milieux périlleux), démonstrations de désincarcération...
De nombreuses activités seront accessibles aux plus jeunes : parcours pompier, gestes qui sauvent, visites de véhicules opérationnels et anciens, atelier sécurité routière, défilé de costumes de pompiers dʼhier et dʼaujourdʼhui…

Programme :

- 13h30 Début des festivités avec un défilé en costume
- 15h15 Exercice des équipes cynotechniques
- 16h15 Démonstration de savoir faire des équipes du GRIMP
- 17h15 Exercice de désincarcération
- De 13h30 à 19h00 Expositions de véhicules, présentation des sections opérationnelles spécialisées, comptoir de vente dʼobjets souvenirs, atelier sécurité routière avec voiture tonneau et simulation de conduite en état dʼivresse, parcours sportif et ateliers de secourisme.
Plus d’infos BM-PM

Le bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM)

JPEG - 198.6 ko
(Photo BM-PM)
JPEG - 123.5 ko
(Photo BM-PM)
JPEG - 135.6 ko
(Photo BM-PM)
JPEG - 158.9 ko
(Photo BM-PM)

Création du Bataillon de marins-pompiers de Marseille

Marseille, octobre 1938, un dramatique incendie ravage les Nouvelles Galeries sur la Canebière. Face à l’ampleur de ce sinistre, 32 marins- pompiers de l’arsenal de Toulon sont envoyés en renfort. Leur action est déterminante pour venir à bout de ce feu virulent qui fera 73 morts. L’efficacité et le professionnalisme de ces hommes ont présidé à la création du Bataillon de marins-pompiers de Marseille, le 29 juillet 1939.

Sauver en toutes circonstances

Très vite, alors que la France subit l’occupation allemande, le personnel du Bataillon s’illustre par ses actes de résistance et de soutien à la population. Bien que tout jeune, le BMPM est cité à l’ordre de la Marine nationale pour avoir mené ses missions de protection civile sans faillir mais aussi pour avoir participé activement et de manière exemplaire aux activités de Résistance en faisant honneur à son unité. Lors de la libération de Marseille, les marins-pompiers circonscrivent de multiples sinistres, sauvent et soignent des centaines de victimes, tout en prenant part à l’action militaire. L’unité comptera de nombreuses pertes dans ses rangs : morts au combat, en Résistance, victimes du devoir et de la guerre. En 1982, le Bataillon reçoit des mains du ministre de la Défense, le 8e drapeau de la Marine nationale, en signe de reconnaissance pour la qualité des services rendus et le dévouement de son personnel. Reconnue comme unité d’élite, le Bataillon fait honneur à cette réputation sur chacune des interventions qu’il assure en veillant sur la ville et sur ses habitants.

Missions et évolutions

Depuis sa création, les missions du Bataillon n’ont cessé d’évoluer à la faveur du développement de la ville de Marseille, des besoins de ses habitants et de ses partenaires. Le BMPM sera ainsi successivement chargé de la sécurité incendie de l’Aéroport International Marseille-Provence et du site d’Eurocopter. Il prendra à sa charge, la moitié des activités du service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR) des hôpitaux de Marseille, et assurera également la sécurité des bassins ouest du Grand port maritime de Marseille, du centre hospitalier de la Timone et de l’hôpital Nord. Enfin, et depuis 1978, le Bataillon, en partenariat avec la SNSM, arme la vedette de secours en mer, la Bonne Mère de Marseille. En 2004, la loi de modernisation de la sécurité civile confirme la position du BMPM comme l’équivalent, pour la ville de Marseille, d’un service départemental d’incendie et de secours à part entière. Ses missions : la prévention des risques, la préparation des mesures de sauvegarde, le secours à la personne et la protection des biens et de l’environnement. Aujourd’hui, le Bataillon de marins-pompiers de Marseille est une entité unique, composée de 2 400 hommes et femmes : 100 officiers et médecins militaires, 1 900 marins-pompiers de Marseille, 300 marins-pompiers de la flotte, 100 agents civils de la ville de Marseille. Placé pour emploi sous l’autorité du maire de la ville de Marseille, il dépend du ministère de la Défense en tant qu’unité militaire commandée par un officier général, mais aussi du ministère de l’Intérieur pour ses missions de sécurité civile.

Agir sur les aléas

240 km2, 157 km de littoral, 96 km2 d’espaces naturels, entre mer et montagnes, au carrefour de voies maritimes, ferroviaires et routières, Marseille est exposée à la quasi-totalité des risques recensés par la sécurité civile : immeubles de grande hauteur, feux de forêts, feux de navire, risque nucléaire, radiologique, bactériologique et chimique, etc. Sans oublier les activités touristiques, commerciales et industrielles, les zones portuaires, les risques routiers ou ferroviaires et bien sûr le secours à personnes. Les missions du Bataillon sont multiples : prévenir les risques et protéger les personnes, les biens et l’environnement sur le territoire marseillais, dans le Grand port maritime de Marseille et sur l’emprise de l’aéroport international Marseille-Provence.

Intervenir rapidement, partout, en tout temps

Face à la palette de risques présents à Marseille, les marins- pompiers disposent de moyens importants dont 450 véhicules terrestres, 16 engins nautiques et 2 hélicoptères bombardiers d’eau au cours de la période estivale. Leur impératif : Intervenir en moins de 10 minutes sur chacune des 110 000 interventions annuelles soit une moyenne journalière de 320 sorties.
Pour garantir une réponse efficace et rapide, le bataillon dispose d’une vingtaine d’implantations, dont 16 centres de secours rassemblés en 2 groupements opérationnels, au nord et sud de la ville. L’ensemble de cette organisation s’articule autour d’un état- major. Situé au cœur du dispositif, celui-ci rassemble les différentes structures en un véritable centre névralgique. Il abrite notamment le centre opérationnel des services de secours et d’incendie de Marseille (COSSIM), lieux de réception des appels d’urgences, de gestion des moyens engagés et de commandement des interventions. Pour rester opérationnel 24 heures sur 24, le BMPM s’appuie sur la base de Plombières qui accueille le centre technique de Plombières, entité de soutien logistique chargé de la maintenance des engins, et le centre médical dédié au suivi du personnel.

Formés pour secourir

Le Bataillon dispose de ses propres structures de formation, avec l’École des Marins-Pompiers de la Marine (EMPM) et le Centre d’Entraînement aux Techniques d’Incendie et de Survie (CETIS). Il s’appuie également sur le centre municipal de formation aux techniques de premiers secours (CMFTPS). L’EMPM assure la formation initiale des jeunes recrues et enrichit le savoir du marin-pompier tout au long de sa carrière. Pour ce faire, elle dispose de plusieurs simulateurs, feux de forêts ou urbains, permettant de maintenir les compétences du personnel grâce à des mises en situation. Le CETIS, assure quant à lui, la formation technique sur des feux contrôlés, et propose des stages aux entreprises privées (offshore notamment), dans le domaine de la sécurité incendie et la survie en mer. Au programme, feu de navire, feu d’immeuble, fuite de gaz, feu de voiture, feu sous parquet ou encore modules de techniques de survie en mer. Premier centre français à obtenir la certification internationale OPITO (Offshore Petroleum Industry Training Organisation), cet agrément fait du CETIS un centre majeur et compétitif sur le plan international

Polyvalents et spécialistes à la fois

Le Bataillon, unité la plus importante de la marine nationale, en effectif, a développé une polyvalence unique en France. En complément de la formation de base incluant un tronc commun avec les modules « feux de forêts » et « feux de navires », chaque marin-pompier intègre une des Sections Opérationnelles Spécialisées (SOS) :
• la SOS GRIMP, pour les opérations liées aux sauvetages en milieu périlleux, en espace urbain ou naturel ;
• la SOS RT (Risques Technologiques), pour les interventions impliquant des risques de contaminations nucléaire, radiologique, bactériologique ou chimique ;
• la SOS AQUA, pour la reconnaissance et le sauvetage en mer ;
• la SOS DEPOL, pour les missions de protection de l’environnement ; •
la SOS USAR (Urban Search And Rescue), pour les opérations de secours sur des effondrements ou catastrophes naturelles ;
• la SOS HELI (Intervention Héliportée), pour la lutte contre l’incendie en zones inaccessibles par des moyens terrestres ; Le marin-pompier a également le choix d’intégrer l’EOS IT (équipe opérationnelle spécialisée interventions techniques) qui couvre les interventions de secours routier (exemple : désincarcération).
Le BMPM sait par ailleurs répondre à un événement sanitaire majeur, en mer ou sur le littoral, grâce à son Unité médicale d’intervention en milieu maritime (UMIMM). Celle-ci dispose d’une capacité de projection de 9 personnels (dont 4 médecins) et de 470 kg de matériel. Enfin, le BMPM possède son propre Service mobile d’urgence et de réanimation (SMUR), composé de médecins urgentistes, d’infirmiers et de marins-pompiers. Ces équipes sont engagées sur chaque intervention nécessitant une médicalisation pré-hospitalière.

Un savoir-faire reconnu

Grâce à ses compétences multiples et reconnues, le Bataillon intervient régulièrement en renfort sur des opérations extérieures à sa zone d’activité. Ses équipes peuvent être sollicitées en France métropolitaine, sur des zones inondées, à l’image du renfort envoyé par BMPM ces jours derniers dans le Var, des incendies de grande ampleur, des pollutions ou encore des sites effondrés ou menacés par des catastrophes de tout type. Le BMPM peut également être appelé à intervenir partout dans le monde, sur des zones frappées par des catastrophes naturelles. Qu’il s’agisse de missions ponctuelles ou permanentes, cette unité apporte ainsi ses compétences et son expertise au service de nombreux partenaires internationaux.
Le Bataillon de marins-pompiers de Marseille demeure fidèle, depuis maintenant 75 ans, à ses engagements en veillant sans faillir sur la cité phocéenne, dans le respect de la devise de la Marine nationale : Honneur, Patrie, Valeur et Discipline.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.