Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Economie > Les ports de Marseille Fos et de Strasbourg signent un accord de (...)

>

Les ports de Marseille Fos et de Strasbourg signent un accord de partenariat pour renforcer l’hinterland de l’axe Nord-Sud

lundi 4 février 2019

Lors d’une réunion commerciale à Strasbourg, lundi 4 février 2019, Christine Cabau Woehrel, présidente du Directoire du port de Marseille Fos et Jean-Louis Jérôme, directeur général du Port Autonome de Strasbourg, en présence de Catherine Trautmann, présidente du Port Autonome de Strasbourg, ont signé un accord de partenariat d’hinterland destiné à renforcer l’offre de transport fluviale, maritime et ferroviaire des deux ports sur l’axe Nord-Sud de l’hexagone.

Rappel de l’offre commerciale sur l’axe Nord-Sud

A l’occasion d’un roadshow où participaient plus d’une centaine de clients ou prospects de la Région Grand Est, le Port Autonome de Strasbourg, Naviland Cargo et le Port de Marseille Fos ont exposé la palette des services disponibles pour leurs imports et exports maritimes sur l’axe Nord-Sud et ses atouts. Naviland Cargo, opérateur multimodal, a présenté son service de navette ferroviaire qui relie les ports de Marseille Fos et de Strasbourg cinq fois par semaine. Le port phocéen a mis avant les transit time très compétitifs, par rapport aux ports du Nord Europe, de son offre de transport fer et maritime vers l’Asie, l’East Med et le Maghreb.

Signature d’un partenariat portant sur quatre axes

L’événement s’est clôturé par la concrétisation d’un accord de partenariat d’hinterland signé entre les ports de Marseille Fos et Strasbourg. Les quatre axes de coopération porteront sur les points suivants :
- Multimodalité : développement des échanges ferroviaires,
- Coopération interportuaire : échanges de bonnes pratiques et stratégie opérationnelle concertée,
- Promotion commerciale : organisation d’évènements communs et échanges d’intelligence de marché,
- Recherche et innovation dans de nombreux domaines : fluidité portuaire, écologie industrielle, performance des chaînes logistiques, opportunités liées à la transition écologique etc.

À Propos du port de Marseille Fos

Marseille Fos affiche en 2018 un trafic global de 81 Mt, ce qui en fait le premier port de France toutes filières confondues. Port généraliste et multimodal (rail, route, fluvial, pipeline), il accueille des entrepôts sur deux zones logistiques à proximité des terminaux à conteneurs de Fos ainsi que des industries (raffineries, sidérurgie,
chimie) grâce à une offre "plug & play". En 2018, avec plus d’1,4 million d’EVP traités, le port de Marseille Fos s’affirme plus que jamais comme la porte d’entrée naturelle sur la façade maritime Sud de l’Europe et l’alternative euro-méditerranéenne pour répondre à l’engorgement des ports du range Nord. Une politique volontariste vers le transport
multi-modal massifié (fluvial/ferroviaire) est menée pour lancer des dessertes longue distance françaises et intra-européennes.
Quelques chiffres
• 1er port de France ,1er port de croisières de France, 2e port de Méditerranée
• 1 bassin portuaire dans la ville de Marseille - 400 hectares
• 1 zone industrialo- portuaire à Fos - 10 000 hectares soit la surface de la ville de Paris
• 41 500 emplois directs et indirects
• 400 ports mondiaux desservis, 22 escales de navires par jour en moyenne
• 940 000 m² d’entrepôts (capacité totale) : Ikea, Mattel, Maisons du Monde, Danone…
• 35 entreprises industrielles : ArcelorMittal, Elengy, Shell, Llyondell Basell…

À propos du port autonome de Strasbourg

Deuxième port fluvial de France, véritable plate-forme multimodale de transports, le Port Autonome de Strasbourg (PAS) représente chaque année en moyenne 8 millions de tonnes de trafic fluvial et plus de 420 000 EVP pour le trafic conteneurs. Il est un atout majeur pour le développement économique de la métropole strasbourgeoise et de l’espace rhénan. Le PAS dispose de deux filiales qui participent au dynamisme économique du territoire :
• Rhine Europe Terminals qui gère les terminaux conteneurs ;
• Batorama qui propose des circuits touristiques en bateau dans Strasbourg et représente la première attraction touristique payante de la région.
Au coeur du Rhin supérieur, le PAS a initié la coopération Upper Rhine Ports qui fédère neuf ports allemands, suisses et français. Le Port Autonome de Strasbourg, c’est aussi un territoire animé par une démarche d’écologie industrielle qui développe des synergies entre entreprises de la zone, dans un souci à la fois de compétitivité accrue et de responsabilité environnementale. Pour accentuer son ouverture à l’international, le PAS a ouvert à l’été 2018, R3FLEX, son troisième terminal situé à Lauterbourg (67).
Quelques chiffres
• 2e port fluvial de France, 4e port rhénan
• 1ère zone d’activité du Grand Est
• 100 km de façade fluviale entre Lauterbourg et Marckolsheim
• 200 hectares de bassin et plus de 1 000 hectares de terrain à Strasbourg
• Plus de 300 entreprises implantées pour 10 000 emplois créés, soit 9 % de l’emploi strasbourgeois
• 3 terminaux multimodaux avec des connexions directes fluviales et ferroviaires vers Anvers et Rotterdam et ferroviaires vers Le Havre et Marseille Fos.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.