Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Ailleurs > Les quatre otages français enlevés au Niger en 2010 enfin libres

< >

Les quatre otages français enlevés au Niger en 2010 enfin libres

mardi 29 octobre 2013

JPEG - 66.8 ko
Manifestation en soutien aux otages d’Arlit ce 21 septembre à Marseille

Daniel Larribe, Marc Féret, Thierry Dol et Pierre Legrand sont libres. C’est depuis Bratislava, en Slovaquie, que François Hollande a annoncé, ce mardi 29 octobre, la libération des quatre otages français kidnappés le 16 septembre 2010 à Arlit, au Niger. Au moment de leur enlèvement, revendiqué par Al-Qaïda au Maghreb islamique (Aqmi), ils travaillaient pour Areva et pour une filiale de Vinci. Le ministre des Affaires étrangères, Laurent Fabius et celui de la Défense, Jean-Yves Le Drian sont à Niamey (Niger) pour les récupérer.
A Marseille, le 21 septembre dernier, quelques jours après la dernière preuve de vie des otages d’Arlit datant du 27 juin 2013 donnée par AQMI, les familles et les soutiens ont maintenu la pression sur le gouvernement. Plusieurs centaines de personnes avaient manifesté pour réclamer l’accélération des négociations.

Un grand soulagement pour les familles

C’est évidemment un grand soulagement pour les familles des quatre otages, mobilisées depuis le premier jour pour faire libérer leurs proches. "Ça y est, c’est enfin arrivé !" s’est réjouie Pascale Robert, la mère de Pierre Legrand, au micro de BFMTV.
"Le calvaire est terminé. Mais je n’ai pas désespéré, on y a toujours cru."
"Je suis heureuse, émue", a déclaré à l’AFP Brigitte Laur, la tante de Pierre Legrand. "On a tellement attendu… Merci à tous ceux qui nous ont soutenus, merci", a-t-elle ajouté, des sanglots dans la voix. "Après trois ans, on a du mal y croire."

Réactions :

Eugène Caselli, le président de MPM
« La libération des quatre otages du Sahel Thierry Dol, Marc Féret, Daniel Larribe et Pierre Legrand détenus depuis le 16 septembre 2010, est une très bonne nouvelle. J’ai une pensée émue pour leurs familles avec lesquelles nous avions déroulé une grande banderole affichant les noms et les portraits des otages devant le siège de la Communauté urbaine au Pharo, il y a plus d’un an, et qui n’ont jamais perdu espoir. Cette libération est le fruit d’une coopération des gouvernements français et nigériens dont il faut saluer l’action. »

Jean-Claude Gaudin, le sénateur-maire de Marseille
« C’est avec un immense soulagement et une grande joie que j’apprends ce soir la libération des otages Français détenus au Niger après plus de trois ans de captivité.
Cet heureux dénouement démontre qu’il ne faut jamais perdre espoir face aux épreuves les plus douloureuses, en dépit du temps qui passe et du silence comme seule réponse à l’attente des familles restées sans nouvelles de longs mois durant.
Il ne fait aucun doute que cet espoir a été nourri par la mobilisation et les actions des Comités de soutien qui, dans toute la France, on fait un travail remarquable pour qu’on ne les oublie pas.
Je suis convaincu que l’ensemble de ces actions ont traversé les continents pour porter ce message de solidarité jusqu’à eux pour qu’ils gardent l’espoir.
Je suis très heureux de la libération de Thierry Dol, Marc Féret, Daniel Larribe et Pierre Legrand et j’espère qu’ils retrouveront leurs proches le plus rapidement possible.
Au nom de tous les Marseillais, je leur souhaite de se retrouver très vite au sein de leur foyer. »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.