Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Société > Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur : accord global du comité de pilotage pour (...)

< >

Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur : accord global du comité de pilotage pour maintenir la dynamique du projet

jeudi 23 mars 2017

JPEG - 212.8 ko
Illustration tgv en gare Saint-Charles à Marseille (Photo Robert Poulain)

Après 3 mois de réunions publiques, le comité de pilotage de la Ligne Nouvelle Provence Côte d’Azur, présidé par Stéphane Bouillon, préfet de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur, s’est réuni en préfecture de région en présence de l’ensemble des co-financeurs et collectivités concernées par le projet pour prendre connaissance de la synthèse des 7 mois de la concertation, prendre en considération les enseignements de l’expression du public et préciser les conditions de poursuite des études jusqu’à la déclaration d’utilité publique. La concertation publique relative aux aménagements de la priorité 1 de la LNPCA (nœud marseillais, nœud azuréen et la Pauline) s’est déroulée entre mai 2016 et le 9 janvier 2017, en cohérence avec les décisions du Comité de pilotage (séances du 12 avril et du 20 septembre 2016).
Cette concertation a suscité une forte mobilisation du public (9 000 signataires pour 8 pétitions, 2 700 participants aux 17 réunions publiques, 2 500 avis sur internet, 65 000 visites sur le site internet …). Cette participation importante a permis à SNCF Réseau de recueillir des avis sur le projet et sur les différentes variantes de tracés et de positions de gares soumises à la concertation. Le COPIL du 8 février 2017 a identifié les différents tracés et gares qui ont vocation à faire l’objet d’études d’approfondissement en intégrant les résultats de la concertation publique de 2016 en vue de la constitution du dossier d’enquête d’utilité publique. Il a également rappelé
la demande des collectivités territoriales d’accélérer des études de la priorité 2.
En complément, deux options issues de la concertation vont faire l’objet de nouvelles études pour en préciser la pertinence et adapter le cas échéant le tracé préférentiel pour les intégrer :
• dans les Alpes Maritimes, la création d’une gare TER/TGV à Cannes La Bocca, et le
positionnement consensuel d’une gare desservant Sophia Antipolis,
• dans les Bouches-du-Rhône, un passage en tunnel dans la Vallée de l’Huveaune.
C’est sur cette base que le préfet de région a adressé le 8 mars 2017 un dossier au secrétaire d’État aux transports afin qu’une décision ministérielle acte des avancées du projet et précise la feuille de route du projet. En parallèle, le bilan de la concertation établi par SNCF Réseau ainsi que le rapport du garant de la concertation, désigné par la Commission Nationale du Débat Public (CNDP), vont être transmis à la CNDP
qui formulera son avis sur la concertation publique. Ce bilan de la concertation sera ensuite rendu public. En vue de la future enquête d’utilité publique, le Copil a rappelé la demande des collectivités territoriales de mise en place d’une mission financement.
D’ici l’enquête d’utilité publique, un dispositif d’information du public et de concertation continue avec les élus et acteurs locaux concernés par les aménagements de la priorité1 va être mis en place par SNCF Réseau, sous l’égide du garant de la concertation.

Messages

  • Bonjour, en qualité de président du collectif stop lgv sud sainte baume je vous invite à rejoindre notre collectif qui réuni déjà plus de 600 adhérents et 20 associations contre ce projet délirant. Lancé par un débat public en 2005 et toujours sans financement !
    - incompatible avec le fret qui est pourtant la seule solution efficace pour lutter contre le plus gros de la pollution due au transport.
    - 20 milliards d’euros dans sa version totale qui vont peser sur toute l’économie locale... et ne seront jamais équilibrés par une quelconque plus value.
    - Des territoires dévastés soit par la ligne nouvelle soit par le stockage des deblais des tunnels.
    Nous avons demandé un nouveau débat public pour un projet qui a radicalement changé depuis 2005. La CNDP nous l’a refusé. Nous avons fait un recours au tribunal administratif de Paris. ..audience le 18/04/2017. Nous ferons tout notre possible pour arrêter ce projet...venez nous aider...faites le savoir.
    Didier Cade

  • Un texte pour ne rien dire
    En tant que riverain particulièrement concerné il aurait été nécessaire de dire ce qui est proposé au Ministre
    Ce n’est pas le cas, donc aucune information intéressante

  • Un projet indispensable à la Région PACA pour pouvoir continuer à se déplacer sans polluer ni rester coincé dans les bouchons, avec une part des travaux importante dans les Alpes Maritimes grâce à la boucle TER.
    De toute évidence, c’est le tracé OAM1 "Le Fugueiret" (pour la gare) qui a été retenu dans le 06 puisque c’est celui là qui a eu le + de soutien durant la concertation (et que les oppositions ont été quasiment unanimes contre les 2 autres)

    Ce projet ne coute pas 20 Milliards d’euros comme certains l’agitent pour faire peur, mais moins de 7 Milliards d’euros pour la Priorité 1, et il est demandé une accélération des opérations de Priorité 2 concernant
    - le réseau classique à Toulon (en sus des aménagements de dénivelation de la ligne d’Hyères à la Pauline)
    - l’extension de la Ligne Nouvelle Azuréenne jusqu’à l’est du Var (Roquebrune sur Argens ou Le Muy) pour gagner 40 min (soit Marseille Nice en 1h55 au lieu de 2h35 aujourd’hui, et donc + rapide que la voiture et c’est valable pour beaucoup d’autres destinations)
    Ce sous ensemble de la Priorité 2 est à 2-3Milliards d’euros

    Bref moins de 10 Milliards d’euros (et pas 20)

  • " La ligne Nouvelle " va défigurer notre environnement, elle ne va pas résoudre les problèmes de circulation engendrées par l’ urbanisation effrénée du littoral. Le tracé de la LN est un tracé politique, établi pour faire plaisir aux élus des grandes villes. La ligne ferroviaire actuelle doit être rénovée, modernisée. La LN est prévue pour être terminée en 2030/ 2040, d’ici là, les moyens et les pratiques dans les transports auront évolués, la LN sera obsolète dans trente ans. Le bon sens devrait l’emporter sur l’entêtement technocratique.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.