Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Sports > Ligue 1 : L’OM à la recherche d’un buteur

< >

Ligue 1 : L’OM à la recherche d’un buteur

jeudi 22 novembre 2018

« Je vous parle d’un temps Que les moins de vingt ans Ne peuvent pas connaître.. » Ainsi débute "La Bohème" de Charles Aznavour. Il y a vingt-six ans, Jean-Pierre Papin jouait sa dernière saison sous le maillot blanc après avoir été cinq fois de suite meilleur buteur du championnat, entre 1988 et 1992. Il y a quarante-sept ans, Josip Skoblar inscrivait 44 buts lors de la saison 1970-1971 et signait un record qui n’a toujours pas été égalé ni battu. Le Croate a été sacré trois saisons consécutives premier buteur de la Première Division. Enfin, en 1952 et en 1953, le Suédois Gunnar Andersson fut aussi le meilleur buteur du championnat. Citons aussi dans la longue histoire de l’OM, Emmanuel Aznar et la Camerounais Joseph Yegba Maya. Quel était le point commun de ces avants-centres ? Ils appliquaient grâce à leur talent la devise du club : "Droit au but". Alors qu’il avait effectué une bonne saison, Bafétimbi Gomis quittait l’OM en juin 2017. L’ex attaquant de Saint-Étienne et de Lyon prenait la direction de la Turquie. Aujourd’hui, l’Olympique de Marseille est orphelin d’un buteur, ce joueur indispensable pour viser une place sur le podium de la Ligue 1 afin de disputer la saison prochaine la Ligue des Champions. Le recrutement du Grec Kostas Mitroglou en août 2017 est un échec. Selon le système de jeu choisi par Rudi Garcia, Valère Germain erre comme une âme en peine sur le terrain et ne trouve pas le chemin des filets adverses comme il le faisait à Nice et à Monaco. Avec trois buts chacun inscrits depuis le début de cette saison, le bilan de Mitroglou et de Germain est insuffisant quand on porte le maillot de l’OM. Recruté au mercato estival, le serbe Nemanja Radonjic n’a pas encore marqué le moindre but. Au football, il y a deux postes spécifiques et difficiles : gardien de but et avant-centre. L’attaquant qui porte le numéro 9, celui qu’avait Jean-Pierre Papin, doit prendre l’avantage sur les défenseurs adverses et marquer. C’est un chasseur de buts, un renard des surfaces qui sent les bons coups et a le sens du but grâce à ses partenaires qui doivent le mettre dans les meilleures conditions pour battre le gardien de but adverse. Après avoir raté le recrutement d’un bon attaquant en 2017 et en 2018, Rudi Garcia et Andoni Zubizareta doivent enfin faire le bon choix au mercato hivernal 2019, sous peine de décevoir les supporters et de rater la qualification pour la prochaine édition de la Ligue des Champions qui est l’objectif du club.
Gilbert DULAC

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.