Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Sports > Ligue 1. OM 0 - OL 3 : La gifle suprême

< >

Ligue 1. OM 0 - OL 3 : La gifle suprême

lundi 13 mai 2019

JPEG - 140.4 ko
Maxwell Cornet ouvre le score pour Lyon (Photo Wallis.fr/Laurent Saccomano)
JPEG - 106.7 ko
Duje Caleta Car quitte le terrain tête basse après son expulsion (Photo Wallis.fr/ Laurent Saccomano)
JPEG - 234.5 ko
Deux gendarmes mobiles sont devant les supporters qui sont prêts à envahir le terrain (Photo Wallis.fr/Laurent Saccomano)

C’est l’histoire d’une saison qui a manqué de passion et qui se termine dans la désolation. Il y a un an, l’OM faisait rêver la France en atteignant la finale de la Ligue Europa. Douze mois plus tard, le club marseillais fait rire le pays après avoir accumulé les échecs et les déceptions. Il restait un infime espoir de terminer à la quatrième place qualificative pour disputer la Ligue Europa. Il s’est envolé, hier soir, après la lourde défaite subie à l’Orange Vélodrome face à Lyon. La saison prochaine sera triste et fade, sans les soirées de Coupe d’Europe, avec seulement la routine du championnat et des coupes nationales. Les Olympiens n’étaient pas au niveau exigé pour battre des Lyonnais maîtres du terrain et du jeu devant 61 926 spectateurs. Le Président Jacques-Henri Eyraud avait demandé avant le match l’Union Sacrée entre l’équipe et les supporters. Elle a tenu une mi-temps avant que les premiers sifflets accompagnés des slogans hostiles envers Rudi Garcia et la direction du club ainsi que des banderoles dominent l’ambiance. Vendredi dernier, Rudi Garcia déclarait en conférence de presse à La Commanderie : « La saison a été compliquée, mais on prépare la prochaine. A l’heure du bilan, il sera toujours temps de trouver les raisons et d’analyser le pourquoi et le comment de nos difficultés. Cette saison, le mal est fait ! » C’est le moins que l’on puisse penser et dire car le divorce est profond entre l’équipe et le public déçu par les mauvais résultats. L’entraîneur dont les choix n’ont pas été souvent compris cette saison avait décidé de laisser sur le banc Germain, Thauvin, Payet et Sanson. Il se privait de techniciens capables de faire la différence au milieu de terrain et d’inscrire des buts. Il leur préférait Strootman, Radonjic, Lopez et Balotelli décevants et dominés par les Lyonnais à leurs postes. Caleta Car expulsé et la défense a sombré. Franck Mac Court était absent à la tribune d’honneur mais ses oreilles ont dû sifflées. Que va décider le riche Américain, propriétaire du club ? Est-ce qu’il va se retirer ? Est-ce qu’il va remplacer Jacques-Henri Eyraud et Rudi Garcia ? Pour conclure une soirée cauchemardesque, il y a eu sept interpellations devant le stade. Les supporters ont voulu envahir la pelouse. Les gendarmes mobiles et les CRS sont intervenus dans le stade et aux abords. Des gaz lacrymogènes ont été tirés et ont fait pleurer les supporters d’un club à la dérive.
Gilbert DULAC

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.