Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Sports > Ligue 1 - OM 2 - OL 3 : Le Lion avait les crocs

< >

Ligue 1 - OM 2 - OL 3 : Le Lion avait les crocs

Malgré l’ouverture du score par Rolando et l’égalisation de Mitroglou, Depay permet à Lyon de s’imposer à la dernière minute

lundi 19 mars 2018

JPEG - 147.6 ko
Kostas Mitroglou a redonné l’espoir aux supporters en égalisant (Photo Laurent Saccomano. Wallis.fr)

Les 60 009 spectateurs présents, hier soir, à l’Orange Vélodrome ont imité les joueurs au coup de sifflet final, ils ont quitté le stade déçus et la tête basse. Le scénario de ce match avait pourtant bien commencé pour les joueurs de Rudi Garcia. Rolando ouvrait le score mais une égalisation signée Adil Rami contre son camp, permettait à Lyon de rentrer aux vestiaires avec un score de parité. Il faut être objectif, malgré ce but stupide concédé, les Lyonnais dominaient le dernier quart d’heure et mettaient les Olympiens sous pression. Aouar trompait Steve Mandanda avec un tir puissant enroulé. Mitroglou qui avait remplacé Germain égalisait pour le plus grand bonheur du public, d’une tête lobée. Alors qu’ils auraient dû être plus rigoureux en défense et ne pas laisser des espaces à leur adversaire, les Marseillais étaient crucifiés par Menphis Depay qui prenait le meilleur sur les défenseurs. Que retenir de ce match ? Vainqueurs à Marseille, les Lyonnais reviennent à deux points de l’OM dans la course à la troisième place qualificative pour la Ligue des Champions. Rudi Garcia l’a reconnu en conférence de presse, certains joueurs l’ont déclaré avant le match ; l’équipe est fatiguée et usée physiquement. « On a mal défendu avec le bloc équipe, on a laissé trop d’espaces entre nos lignes, on a perdu des duels importants », soulignait le coach. Heureusement, Steve Mandanda a été décisif à trois reprises en effectuant des parades de qualité. La répétition des matches pèsent dans les organismes et mentalement. La trêve internationale qui dure deux semaines va permettre à l’effectif de se régénérer et de reprendre des forces. La fin du match a été tendue avec des échauffourées entre joueurs des deux équipes. La boîte à gifles a été ouverte. « Les Lyonnais ne nous ont pas respectés. Ils nous ont chambrés », déclarait Steve Mandanda en zone mixte. Les décisions de l’arbitre, Rudy Buquet, ont mis aussi les joueurs sur les nerfs. Prochain match, samedi 31 mars à 17heures à Dijon.
Gilbert DULAC

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.