Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Sports > Ligue 1 - OM-Bordeaux à 19 heures : Bonsoir Tristesse

< >

Ligue 1 - OM-Bordeaux à 19 heures : Bonsoir Tristesse

mardi 5 février 2019

JPEG - 55.8 ko
(Photo Robert Poulain)

Après OM-Francfort à huis clos en Ligue Europa en septembre 2018, voici ce soir OM-Bordeaux en championnat, toujours à huis clos. La faute à quoi et à qui ? Aux agissements de certain supporters stupides et violents qui encouragent leur équipe en jetant un pétard sur la pelouse, une bouteille derrière un but et la faute aussi à un excité qui a couru en direction de l’arbitre ; tout ça le soir d’OM-Lille avec cerise sur le gâteau d’une soirée pathétique : une interruption du match pendant trente-minutes après le jet du pétard. Ajoutez à cela un dossier épais en défaveur de l’OM en Commission de Discipline de la Ligue depuis quatre ans avec des huis clos partiels et vous avez le décor d’un match dans un stade vide et triste sans public. Battus par Lille à l’Orange Vélodrome et à Reims samedi dernier, les joueurs de Rudi Garcia se présenteront sur la pelouse diminués par les absences de Rami et Payet toujours blessés, Thauvin et Strootman suspendus, Balotelli non qualifié et Luiz Gustavo malade ! N’en rajoutons plus car cela fait plus de la moitié d’une équipe déjà bancale. Hier, en conférence de presse, le coach n’a pas précisé la nature de la maladie de Luiz Gustavo. Est-ce que le Brésilien est vraiment malade ou est-ce une "blessure diplomatique" pour cause de tension entre l’entraîneur et le joueur ? Quant au brassard de capitaine, qui va le porter ? L’entraîneur n’avait pas encore choisi. Mais Rudi Garcia est-il encore crédible et audible auprès de ses joueurs qui ont le moral au plus bas avec des mauvais résultats. Est-ce que la confiance est réciproque entre le coach et le groupe ? Certes, il y a des blessés et des suspendus mais le recrutement est un échec et le club devra composer avec cet effectif jusqu’à la fin de cette saison galère de toutes les déceptions. Surtout en cas de non qualification pour la lucrative Champion’s League. Malgré l’élimination piteuse dans les trois coupes, Garcia affirme être "à fond dans le Champion’s Project" défini à son arrivée en octobre 2016 par le propriétaire Franck Mac Court et le Président Jacques-Henri Eyraud. Jusqu’à quand l’entraîneur pourra-t-il tenir cette communication de crise ? L’Américain qui suit la situation de près ne pourra pas longtemps rester indifférent à la dégringolade de son club. Une défaite ce soir et une autre vendredi à Dijon précipiteraient le départ de Rudi Garcia. Premier élément de réponse ce soir vers 21 heures.
Gilbert DULAC

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.