Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Sports > Ligue 1.OM-Nîmes cet après-midi à 17 heures : Redresser la tête

< >

Ligue 1.OM-Nîmes cet après-midi à 17 heures : Redresser la tête

samedi 13 avril 2019

JPEG - 137 ko
(Photo Robert Poulain)

« Je vous parle d’un temps/Que les moins de vingt ans/Ne peuvent pas connaître ... », chantait Charles Aznavour dans La Bohème. Il y a vingt-six ans en janvier 1993, l’OM et le Nîmes Olympique se rencontraient au Stade Vélodrome pour la dernière fois en Première Division, avant une longue absence des "Crocodiles" parmi l’élite du football français. Laurent Blanc portait le célèbre maillot Rouge des "Crocos" qui s’inclinaient (6-1) face aux futurs Champions d’Europe. OM-Nîmes, c’est le retour d’un derby Provence-Languedoc qui remplissait les gradins du vieux stade Vélodrome et du stade Jean Bouin à Nîmes. Les Nîmois sont montés en Ligue 1 au printemps dernier et sont assurés de se maintenir. Dixièmes avec quarante-trois points, les joueurs de Bernard Blaquart produisent du jeu et aiment attaquer. Ils ont inscrit quarante-six buts. Au match aller, l’OM s’était incliné au stade des Costières (3-1) lors de la deuxième journée de championnat. Les trois Champions du Monde avaient encore la tête dans les étoiles et les autres étaient hors sujet. Battus à Bordeaux (2-0) vendredi dernier, les Olympiens sont cinquième à deux points de Saint-Étienne qui reçoit Bordeaux ce dimanche. Si le championnat s’était terminée la semaine dernière, l’OM ne disputerait même pas la Ligue Europa. A sept journées de la fin de la compétition, les joueurs de Rudi Garcia ne sont plus maîtres de leur destin. Ils doivent gagner les sept matchs qui restent et compter sur des défaites de Lyon comme hier soir à Nantes, pour espérer accrocher la troisième place qualificative pour la Ligue des Champions. Cet OM est capable du meilleur comme du pire. Quel sera le niveau du jeu produit par les Marseillais ? Bon comme face à Nice et contre Saint-Étienne ? Ou mauvais comme à Bordeaux et face à Angers ? « A Bordeaux, on a manqué d’efficacité et on a fait des erreurs », estimait Rudi Garcia vendredi en conférence de presse à La Commanderie. Il serait temps de serrer les boulons en défense et de trouver le chemin des filets pour entretenir encore l’espoir...
Gilbert DULAC

Le groupe
Rudi Garcia a retenu : Mandanda, Pelé - Sakai, Sarr, Calera Car, Kamara, Rami, Amavi - Sanson, Strootman, Luiz Gustavo, Lopez, Radonjic -Balotelli, Payet, Njie, Thauvin, Germain. Absents : Ocampos suspendu et Rolando (choix de l’entraîneur).
La 32e journée de Ligue 1
- Hier soir : Nantes 2-Lyon 1, Dijon 0 - Amiens 0
- Aujourd’hui : OM-Nîmes, Caen-Angers, Monaco-Reims, Strasbourg-Guingamp
Demain : Montpellier-Toulouse, Rennes-Nice, Saint-Étienne-Bordeaux, Lille-Paris Saint Germain

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.