Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Sports > Ligue Europa Demi-finale retour Salzburg 2 - OM 1 : Rolando envoie (...)

< >

Ligue Europa Demi-finale retour Salzburg 2 - OM 1 : Rolando envoie Marseille en finale !

Un but du Portugais en prolongation permet à l’Olympique de Marseille de disputer le 16 mai à Lyon la cinquième finale européenne de son histoire

vendredi 4 mai 2018

JPEG - 87.2 ko
La joie des Olympiens ici Luiz Gustavo - Morgan Sanson et Florian Thauvin (Photos arch - Wallis.fr - Laurent Saccomano)

Que ce fut dur mais que cette qualification est belle ! Les 1 500 supporters de l’OM qui étaient dans la ville natale de Mozart, et ceux restés à Marseille sont passés, hier soir, par tous les états d’âme. L’espoir, le doute, le stress et la joie. La joie de se retrouver mercredi 16 mai au Groupama Stadium à Lyon pour rencontrer l’Atletico Madrid qui a battu Arsenal (1-0). « Notre force c’est notre caractère », déclarait Adil Rami à la fin de la rencontre. Et cette équipe, elle en a du caractère. Elle a su renverser des situations défavorables en Ligue 1 comme en Ligue Europa cette saison. « Je suis content pour le groupe. C’est dans l’ADN de cette équipe d’aller jusqu’au bout », soulignait Rudi Garcia lors de la conférence de presse. Alors que l’on se dirigeait vers la fatale épreuve des tirs au but, Rolando qui avait remplacé Morgan Sanson à la centième minute de jeu, récupérait un corner tiré par Dimitri Payet et battait le gardien de but autrichien d’une reprise de volée. Le grand défenseur épargnait à ses partenaires et au staff marseillais la loterie des tirs au but. L’Histoire retiendra le nom du buteur olympien de ce match mais aussi la prestation de Yohann Pelé, gardien de but remplaçant de Steve Mandanda blessé. On croyait perdu pour le football ce joueur qu’on surnomme aussi "L’Albatros" du haut de son mètre quatre-vingt-seize. Victime d’une phlébite et d’une embolie pulmonaire, il n’a pas joué pendant deux ans. Hier soir, il a eu trois réflexes de qualité dont un, digne des plus grands gardiens de l’Histoire du football en repoussant à bout portant un coup de tête puissant d’un attaquant de Salzbourg. Solidaires et généreux dans l’effort, les Olympiens ont dominé la première période. Ils auraient pu avec un peu plus de réalisme et de précision ouvrir le score. Un relâchement en défense voyait les Autrichiens réduire le score avant que Bouna Saar inscrive un but contre son camp. Les affaires se compliquaient pour les coéquipiers de Dimitri Payet jusqu’au but de la délivrance signé Rolando. Seul bémol de la soirée, les sept cartons jaunes dont certains sont sévères, distribués par l’arbitre russe aux Marseillais. Dans deux semaines, ce sont "Les Conchoneros" de l’Atletico de Madrid qui seront les favoris de la finale. L’OM a un formidable défi à relever face à l’équipe entraînée par Diego Simeone et dont l’avant-centre est Antoine Griezmann. En attendant, retour à la Ligue 1 dimanche soir avec la réception de l’OGC Nice dans une ambiance festive à l’Orange Vélodrome.
Gilbert DULAC

Ambiance à Marseille


Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.