Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Politique > Loi Travail : ça manif’ pas mal à Marseille

>

Loi Travail : ça manif’ pas mal à Marseille

mardi 12 septembre 2017

JPEG - 263.4 ko
A Marseille, la Manifestation a rassemblé 7 500 personnes selon la Police, 60 000 selon les organisateurs (Photo Robert Poulain)
JPEG - 204.5 ko
Rencontre entre l’Insoumis Jean-Luc Mélenchon et le député communiste Pierre Dharréville (Photo Robert Poulain)
JPEG - 240.5 ko
(Photo Robert Poulain)

La CGT 13, la FSU 13, Solidaires 13, UNEF Aix Marseille et UNL 13 ont appelé les salariés, jeunes, retraités, privés d’emploi, à se mobiliser ce mardi 12 septembre contre la Loi travail. Et, incontestablement la manifestation a été un succès à Marseille. Olivier Mateu, secrétaire général de l’UD-CGT, à la tête du défilé s’est félicité d’un tel rassemblement et a souligné que le Département a connu plus de 300 arrêts de travail. Selon le syndicaliste, cette mobilisation est de bon augure pour la prochaine journée d’actions syndicales qui aura lieu le 21 septembre. Tandis que Jean-Luc Mélenchon, La France Insoumise, présent à la manifestation, lançait que le Gouvernement allait reculer car, indique-t-il : « Nous sommes en France, pas en Angleterre, notre peuple ne veut pas du mode libéral ». « Nos manifestations, poursuit-il,ne sont pas des barouds d’honneur mais l’organisation d’une défense implacable du droit du travail ». Parmi les manifestants, on notait la présence de militants FO transport et logistique. Olivier Mateu a souligné que les raisons de manifester étaient multiples. Dans un texte commun, il est déclaré :« Le gouvernement Macron n’épargne aucun secteur, aucune profession…que l’on soit jeune, retraité, actif ou chômeur, salariés du public ou du privé, nous sommes tous dans la ligne de mire du gouvernement. » Considérant : « Dans la continuité des lois Hollande-Macron, le gouvernement veut "réformer" l’ensemble du droit du travail, détruire les garanties collectives comme le souhaite tant le Medef. Précarité, flexibilité pour les salariés sont les maîtres-mots des ordonnances ». Jean-Luc Mélenchon veut voir dans la mobilisation marseillaise, une dynamique positive pour son rassemblement à la Bastille, le 23 septembre et d’insister : « En insultant les gens, le Président a envoyé un signal aux "importants" : son intention, c’est affaiblir le peuple ». Et il est vrai que de nombreux manifestants ont arboré des pancartes avec le mot qui vient de défrayer la chronique « fainéant ». L’UD CGT 13 note pour sa part : « Au travers du discours de politique générale, des 8 ordonnances et des préconisations de la cour des comptes, c’est notre modèle social qui est attaqué  ». La Manifestation a rassemblé 7 500 personnes selon la Police, 60 000 selon les organisateurs.
Michel CAIRE

Diaporama Robert POULAIN

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.