Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Expositions > Maison de l’Artisanat et des métiers d’Art : Exposition « LʼArtisanat provençal (...)

< >

Maison de l’Artisanat et des métiers d’Art : Exposition « LʼArtisanat provençal dʼhier et de demain » à découvrir à Marseille jusqu’au 29 mars

vendredi 27 février 2015

JPEG - 95.4 ko
Thierry Gibernon - Horloge Glass (Photo D.R.)

Organisée par la Chambre de métiers et de lʼartisanat des Bouches-du-Rhône, Lʼexposition « LʼArtisanat provençal dʼhier et de demain » propose un voyage dans le temps et met lʼaccent sur l’évolution apportée par les artisans sur différents objets emblématiques de la Provence. Le savoir-faire de lʼartisan est toujours présent mais le produit sʼest adapté aux attentes et aux besoins des consommateurs. La créativité des artisans et l’innovation a permis de dépasser clichés et traditions sans nier les racines provençales. Les artisans perpétuent ainsi lʼhistoire des objets identitaires de la Provence en leur faisant prendre des directions totalement nouvelles. Ces artisans dʼart sont tous des héritiers dʼun savoir-faire ancestral et surtout animés dʼune créativité sans limite. Ils sont fiers de leur région, et de ce savoir-faire séculier. Lʼartisanat vit du territoire en même temps quʼil le fait vivre. Les artisans ont su faire évoluer lʼutilisation des différents matériaux en leur faisant prendre des directions nouvelles, plus créatives, plus libres, plus artistiques, voire totalement inimaginables. Ce sont les outils et les techniques dʼaujourdʼhui qui permettent aux artisans de pousser la pierre, lʼargile, le tissu, le verre… dans leurs ultimes retranchements. Ils ont su aussi associer le matériau travaillé avec tout type dʼautre matériau pour mieux révéler leur créativité. Les artisans dʼart de cette exposition sont intarissables sur leur métier, dont ils parlent plutôt comme d’une passion. En façonnant les matériaux, les artisans dʼart ont trouvé leur moyen dʼexpression, le besoin dʼexprimer une émotion. Difficile de ne pas succomber à la beauté de tant de prouesses artistiques.

JPEG - 49.7 ko
Raphaël (Photo D.R.)

La Provence est une région à forte identité qui compte des sites naturels dʼexception. Au travers de son histoire, de son artisanat, lʼexposition vous propose de redécouvrir les objets artisanaux qui symbolisent la Provence en mêlant tradition et nostalgie avec créativité et émotion. La Provence a sa langue, elle a aussi son art de vivre, ses couleurs, ses rites et ses odeurs. Du costume dʼArlésienne qui continue dʼinspirer le couturier Christian Lacroix aux tissus provençaux qui assortissent scrupuleusement les couleurs vives, des meubles de Provence aux célèbres santons, lʼartisanat local perpétue lʼidentité rayonnante de la Provence. Lʼartisanat permet de découvrir et de perpétuer les spécificités de la Provence. Que vous soyez à Aubagne, terre de Provence et ville du santon, à Marseille liée au savon, sous les oliviers dʼAix en Provence ou à Arles, tous les produits qui racontent lʼhistoire de la Provence sont aujourdʼhui encore présents grâce au savoir-faire dʼexception des artisans, à cette passion qui les anime et, à cette créativité qui leur fait revisiter et réactualiser sans fin ces objets traditionnels emblématiques. La force de lʼidentité provençale se situe dans ces objets artisanaux traditionnels toujours présents mais tournés vers lʼavenir. Chaque territoire se révèle dans le monde au travers de ces objets qui enchantent chaque année les touristes et qui sont devenus lʼimage vivante du lieu.

JPEG - 57.7 ko
Charlot et compagnie - Alléluia (Photo D.R.)

Marseille : Marseille est célèbre pour ses savons qui aujourdʼhui se déclinent sous toutes les formes : en chocolat, en savon bien sûr, mais en forme de boule de pétanque ou de sardines, en vitrail…Mais aussi qui dit Marseille évoque toujours la pétanque. Les jeux de boules ont traversé les siècles et les civilisations pour devenir, aujourdʼhui en Provence lʼun des symboles de lʼart de vivre populaire. La légende veut que la pétanque soit née un jour de juin 1910 à la Ciotat, parce quʼun joueur réputé, Jules Le Noir, hors dʼétat de faire les 3 pas pour tirer sa boule, décida de la lancer à lʼarrêt les pieds « tanqués », c’est-à-dire fixés et joints par opposition au mouvement autorisés à la Provençale. Le jeu Provençal reste le plus noble, le plus spectaculaire et le plus difficile à pratiquer, mais il a trouvé dans la pétanque un sérieux rival qui a fait des adeptes dans toute la France. Depuis 1904, la société "La Boule Bleue" installée à la Valentine est spécialisée dans la création et la fabrication de boules de pétanques de compétition. C’est la création, en 1947 dʼune boule de compétition en acier carbone trempé aux reflets bleutés qui a donné son nom de marque. Les boules de compétition pour la pétanque et le jeu provençal en acier carbone ou inoxydable représentent la quasi-totalité de lʼactivité de lʼentreprise, gérée aujourdʼhui par Hervé Rofritsch. Les boules répondent à un cahier des charges précis élaboré par la Fédération Internationale de Pétanque et de Jeu Provençal, et chaque nouveau modèle fait lʼobjet dʼune qualification par le Laboratoire National dʼEssais. Les boules répondent à des caractéristiques dimensionnelles (poids, diamètre), de dureté, dʼéquilibrage, dʼaspect (gravure et marquage) et de matière (acier carbone ou inox). Les boules de compétition "La boule Bleue" ont été choisies par les plus grands champions de pétanque et de jeu provençal, mais également par de nombreux amateurs. Elles constituent une référence dans le milieu boulistique.

JPEG - 61.4 ko
Jocelyn Bellue -Watts (Photo D.R.)

Aix en Provence : Difficile dʼimaginer les paysages de Provence sans sa garrigue, sa lavande mais aussi ses champs dʼoliviers. Lʼolivier avec ses reflets vifs argent fait partie du décor. Il a inspiré de nombreux peintres... Les artisans sculptent toujours le bois dʼolivier réinterprété sous forme de manches de couteaux ou encore dʼampoules, de quilles. Jocelyn Bellue est spécialisée dans la sculpture d’ornementation en bois et dans la restauration de sculpture. Lʼatelier sculpte des éléments de mobilier, d’ornementation intérieure et réalise des modèles de fonderie. Le savoir-faire rare et complexe de l’entreprise porte sur la sculpture ornementale. Trois domaines sont concernés : la conception, le dessin et la réalisation de sculptures dʼornementation pour les artisans ébénistes, menuisiers, architectes et décorateurs, la création dʼun style contemporain dans la continuité de lʼart nouveau et enfin la création dʼobjets de série (imaginer des objets hors du commun).
Le calisson dʼAix est une friandise qui fait partie du patrimoine culinaire Provençal. Dès le Moyen-Age, on consomme à Padoue et à Venise un gâteau composé de farine et dʼamandes que lʼon nomme calisane. Préparé dans les monastères, il est distribué aux fidèles lors des cérémonies religieuses. Cette friandise arrive en France, et notamment à Aix en Provence, au début du 17è siècle, entourée des mêmes traditions. Chaque année, à Noël, à Pâques et le 1er septembre, se déroule une cérémonie qui commémore la fin de la peste de 1630, on offre alors aux fidèles des calissons bénits qui sont censés les protéger de toute contagion. Le dimanche 6 Septembre 2015, la bénédiction du calisson dʼAix va fêter cette année son 20e anniversaire. Pierre Lilamand artisan confiseur est un chercheur dans lʼâme : il a lancé un calisson moins traditionnel, à base de gingembre. La fabrication du calisson nécessite de broyer des fruits confits et des amandes. La machine traditionnelle, une broyeuse à cylindre granit permet de maîtriser le grain de l’amande. Les fruits confits plus les amandes sont broyés ensemble et l’arôme de l’amande se mélange aux fruits. Par contre pour façonner et cuire la pâte les machines sont ultramodernes ; les températures et bain-marie sont contrôlés électroniquement pour qu’il n’y ait aucune variation de température. La cuisson est ainsi parfaitement maîtrisée.

JPEG - 97.3 ko
la "Tête de taureau" de Denis Nayrac forgeron-sculpteur à Lançon (Photo D.R.)

Arles : A Arles, « où sont les alyscamps », célèbre vers de Frédéric Mistral, les artisans ont revisité toute la culture taurine pour la présenter en utilisant les techniques les plus innovantes et en sublimer cette nouvelle modernité. Denis Nayrac est forgeron-sculpteur, à Lançon. Il est à sa manière, est un alchimiste. Il transforme lʼacier en poésie. Le travail du métal, pour cet artiste, « cʼest une passion qui me tient au ventre !  » Comment naît une œuvre telle que la « Tête de taureau » ? Tout dʼabord le dessin et après vient le temps de la réalisation, « à la forge, comme il y a cent ans ! » « Ce que jʼaime, surtout, cʼest lʼoxydation, le chrome. »

Aubagne : Lʼexploitation de lʼargile du sol dʼAubagne est attestée depuis lʼAntiquité. Les objets produits sont alors des briques, tuiles et céramiques romaines. Lʼart de la céramique se développe à la fin du 17e siècle. La bourgeoisie aspire après la mort de Louis XIV à une vie moins austère. Le goût des réceptions favorise lʼessor des services de table. Les boissons nouvelles, café, thé, chocolat, obligent les faïenciers à créer des formes dʼustensiles différents. Les faïences dites le « grand bleu » et « le petit feu » prédominent ainsi que la porcelaine.
Encore aujourdʼhui, Aubagne est la ville du santon et de la poterie. Traditionnelle ou ultra contemporaine, la poterie sous les doigts des artisans peut prendre la forme arrondie dʼun pouf ou se sublimer en parure de cou. Depuis sa création en 1945, lʼAtelier de Vincent Buffile est spécialisé dans la fabrication artisanale dʼobjets en céramique. Il fabrique de la vaisselle, des objets décoratifs et reproduit certains modèles pour le compte dʼune clientèle dʼarchitectes et dʼarchéologues, à lʼappui notamment de sa collection de modèles et de moules dʼestampage en plâtre datant de lʼorigine de lʼentreprise. Lʼatelier se distingue notamment par la maîtrise de lʼestampage en creux et par le moulage à la plaque pour fabriquer des carreaux. Il peut réaliser quelques travaux sur commande spécifique. Ses produits sont vendus par le biais de plusieurs magasins de décoration et directement au sein de lʼatelier.
Dans une société caractérisée par une production de masse standardisée, lʼArtisanat par sa flexibilité, son savoir-faire et son souci de personnaliser les produits apparait comme une logique économique, sociale et culturelle. Lʼartisanat dʼart en particulier apporte à notre société sa dimension culturelle en prenant en compte les aspirations profondes de lʼinconscient collectif.

Maison de lʼArtisanat et des Métiers dʼArt : 21, Cours d’Estienne dʼOrves - 13001 Marseille - Tél : 04.91.54.80.54. Plus d’info : maisondelartisanat.org - Entrée libre - Du mardi au vendredi de 10 heures à 12 heures et de 13 heures à 18 heures - Le samedi de 13 heures à 18 heures Ouverture exceptionnelle samedi 28 mars et dimanche 29 mars 2015 dans le cadre des Journées Européennes des Métiers dʼArt.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.