Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Economie > Entretien avec Marc Gimenez : "Que vivent les valeurs portées par le Mondial (...)

< >

Entretien avec Marc Gimenez : "Que vivent les valeurs portées par le Mondial La Marseillaise à Pétanque et la société Ricard "

vendredi 8 juillet 2016

Dans le cadre du Mondial La Marseillaise à Pétanque qui se tient à Marseille, Marc Gimenez, responsable de la communication et des relations publiques de la Société Ricard revient sur les valeurs communes portées par le fondateur de la société Ricard, Paul Ricard et celui du Mondial, Michel Montana. Il Rappelle également que le n°2 mondial du secteur des vins & spiritueux a su garder ses valeurs initiales. Entretien.

JPEG - 144.1 ko
Alexandre Ricard, PDG du groupe Pernod-Ricard, entouré de Philippe Savinel PDG de la société Ricard et de Marc Gimenez,responsable de la communication et des relations publiques de la Société Ricard lors de la soirée du Mondial La Marseillaise à Pétanque (Photo Robert Poulain)

Destimed : Que représente le Mondial la Marseillaise à pétanque pour vous, votre société ?
Marc Gimenez : Enfant de la cité phocéenne, j’ai forgé mon identité à l’aune de la maison Ricard dont les valeurs sont fondues avec celle de la cité (Marseille) devenue métropole (Aix-Marseille-Provence) : générosité, convivialité, disponibilité, d’innovation... Des mots, des valeurs parfaitement adaptés au Mondial La Marseillaise à pétanque. Comment s’en étonner lorsque l’on sait les liens existants entre Michel Montana, le Président du concours et Paul Ricard (et plus largement la famille Ricard). Ensemble, ils ont lancé ce concours, la première année le succès n’a pas été au rendez-vous, mais point de découragement et, dès la deuxième année, les participants ont répondu présents et leur fidélité ne s’est jamais démentie, tout au contraire, au point d’accueillir des joueurs du monde entier tout en gardant ses valeurs. Et, là encore, comment ne pas penser à Ricard qui, bien que devenue une entreprise monde a su rester attachée à ses valeurs de proximité, de transmission de valeurs... d’éducation gustative : un phénomène d’autant plus fort que le groupe s’est inscrit dans une premiumisation de nos marques. Ricard, depuis sa naissance, est à la pointe de l’innovation du marketing. Paul Ricard était un artiste, un créateur et, la création reste un maître mot au sein du groupe. La forme n’est pas moins importante que le fond, le contenu et le contenant ne font qu’un au bénéfice de tous les consommateurs de plaisir. En matière de modernité, on peut évoquer l’application Yomiz qui permet de profiter de conseils personnalisés, trouver l’ensemble des produits disponibles près de chez vous. Et je tiens à ce propos à insister sur le fait que le plaisir, la gourmandise, l’art de déguster, ne peuvent se conjuguer qu’avec modération, l’abus ne peut que gâcher le plaisir et il est dangereux pour la santé.

Le Mondial, l’Euro, les manifestations ne manquent pas...?
Et comment ! Le sport, les valeurs qu’il véhicule, la convivialité sont au cœur de nos valeurs. Nous sommes présents sur le Mondial, l’Euro 2016 et, tout au long de l’année nous avons des partenariats avec le Racing Club de Toulon, Provence Rugby, le Circuit Paul Ricard, le Bol d’Or, le prestigieux Automobile Club de Monaco. Nous sommes aussi aux côtés du monde de l’entreprise, de l’innovation avec la French Tech. Et puis, il y a Marseille, cette ville est un véritable laboratoire vivant des comportements de consommation de demain. Avec son mélange communautaire unique, sa diversité des publics, cette prédominance des jeunes et des séniors, cette inspiration festive, parfois décalée, sont autant de capteurs dont il importe de se faire l’écho pour la maison qui a la volonté, chevillée au corps, de s’adapter au monde qui change. Et puis, il y a la traditionnelle "Féria du cheval" qui va se dérouler à Méjanes le samedi 23 juillet. Et, comment oublier que le mécénat est une des valeurs que porte notre société et comment ne pas signaler à ce propos les 50 ans de l’Institut océanographique Paul Ricard qui compte parmi les précurseurs de la bataille pour la protection de l’environnement. En 1966, Paul Ricard lui avait fixé la mission de faire connaître et protéger la mer. Aujourd’hui, présidé par Patricia Ricard, petite-fille du fondateur, cet Institut reste acteur de son temps.

Comment qualifieriez-vous votre métier ?
Il s’agit d’être proche du terrain qui est notre laboratoire d’analyse et de composition. Il s’agit de rencontrer les gens, de les écouter, d’échanger avec eux, de s’intéresser à leur vie, de créer du contact entre des personnalités qui s’ignorent, de façonner des situations et l’environnement pour permettre l’éclosion d’un climat de convivialité. L’ADN du groupe veut que l’on travaille sérieusement sans se prendre au sérieux. Sans oublier que nous sommes là pour défendre notre marque, nos produits, en nous appuyant sur nos piliers que sont Ricard, Lillet et Pacific et renforcer notre leadership dans le whisky avec Clan Campbell, Jameson et Chivas.
Propos recueillis par Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.