Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives



Accueil > Provence > Politique > Marine Le Pen à Gardanne : "l’hystérie populiste en action" par (...)

< >

Marine Le Pen à Gardanne : "l’hystérie populiste en action" par François-Michel Lambert

lundi 1er mai 2017

Marine Le Pen a fait une visite impromptue à Gardanne ce dimanche 30 avril bien loin de la journée du souvenir des victimes de la déportation, bien loin de la commémoration de Camerone saluant chaque année le courage et l’engagement des militaires étrangers servant à la Légion sous pavillon français. Mme Le Pen continue son hystérie médiatico-populiste, ne respecte ni les victimes des fascistes, ni les étrangers morts pour la France.

Cette visite très médiatisée, a été un échec populaire. Malgré son message populiste laissant croire qu’il y aurait encore une pollution gravissime de boues rouges et qu’elle venait défendre les ouvriers, elle a trouvé portes closes à l’usine, aucun responsable associatif rencontré.

Mme Le Pen vient à Gardanne nous faire croire qu’elle est soudainement devenue écologiste. Racontant n’importe quoi sur le dossier, elle a affirmé qu’élue présidente elle donnerait 7 ans à l’entreprise pour respecter les normes. Ce serait retarder ce qui a été décidé par le gouvernement et qui a donné 2022 comme limite de dérogations. Et déjà l’usine a réglé pratiquement toutes les dérogations données. Dès 2018 elle sera au niveau des normes"

Trajectoire de dépollution engagée depuis plusieurs années, c’est sous le ministère d’Emmanuel Macron qu’a été défini cette trajectoire pour permettre à l’Entreprise de continuer son développement (40 emplois créés en 4ans) tout en respectant au plus vite les normes. C’est sur le dossier Alteo que j’ai découvert Emmanuel Macron, un ministre à l’écoute, sans préconçu, recherchant le meilleur compromis pour garder nos entreprises en France, pour trouver les solutions aux problèmes justifiés de protection de la santé et de l’environnement. Et force est de constater que c’est exactement ce qui se passe dans l’intérêt commun.

Il y a 1 semaine, à Amiens, chez Whirpool Mme Le Pen se dressait en rempart à la mondialisation et aux contraintes sur les entreprises pour préserver les emplois. 1 semaine plus tard, à Gardanne elle nous raconte l’inverse, en prenant le risque de faire fuir une entreprise qui déjà est menacée par la fermeture économique que prône Le Pen (rappel : 80% de la production de l’usine est exportée), elle met une pression environnementale inutile et mal venue.

Je dis aux électeurs tentés par le vote Le Pen ne vous laissez pas tromper, elle s’en fout totalement de votre quotidien, des ouvriers en changeant de discours en fonction des caméras, ne travaille pas un dossier. Avec Emmanuel Macron, chaque dossier d’entreprises est approfondi pour trouver la réponse gagnante-gagnante pour l’économie et les salariés, les enjeux environnementaux. A Gardanne, Alteo en est la démonstration positive, la pollution très fortement réduite, l’économie relancée, grâce à une démarche collaborative entre tous. C’est l’idée du projet de gouvernance de Emmanuel Macron, ne pas monter les uns contre les autres, et au contraire travailler les uns avec les autres pour renforcer notre économie, protéger nos concitoyens.

François-Michel Lambert est député de Gardanne (écologiste, En Marche !)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.