Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Politique > Marseille 2/3 : une foule compacte pour les vœux de Lisette Narducci

< >

Marseille 2/3 : une foule compacte pour les vœux de Lisette Narducci

samedi 17 janvier 2015

JPEG - 130.4 ko
(Photo Robert Poulain)

Les habitants des 2/3 sont venus en nombre assister aux vœux de Lisette Narducci, maire PRG de ce secteur de Marseille en pleine mutation. Des vœux auquel assistait, comme le veut la tradition, Jean-Noël Guérini, le président du Conseil Général desBouches-du-Rhône.
La manifestation débute par une minute de silence en hommage aux victimes des attentats terroristes que la France vient de connaître. « La France a été attaquée dans ses valeurs et dans sa chair, dans ce qui fonde notre vivre ensemble. Et cette France, un exemple dans le monde, s’est levée. Forts de nos différences, il nous appartient, dans notre secteur, de faire face ».
Puis l’élue revient sur 2014, sur son choix de passer un accord avec Jean-Claude Gaudin entre les deux tours des municipales : « Une décision prise pour poursuivre le travail entrepris et fermer la porte à des politiques extrémistes qui, malheureusement, se sont installés dans un autre secteur ». Elle n’omet pas de déplorer les promesses non tenues du gouvernement, notamment à propos de la SNCM et « des ministres vite venus, vite repartis ».
Dans ce contexte Lisette Narducci avance : «  Vos élus de secteur ne peuvent pas tout mais ils donnent tout et vous le savez  ». Elle en profite pour dénoncer la métropole : « Gaston Defferre, lorsqu’il a lancé la décentralisation, voulait favoriser proximité. Là, on peut s’interroger de ce qu’il restera de la proximité avec cette immense métropole ».
Elle rappelle ensuite que le secteur est en pleine mutation, que six forums pour l’emploi sont organisés, réunissant employeurs et chercheurs d’emploi : « cela a permis la réalisation de 50 embauches ».
2015 verra de nombreuses opérations lancées, « parmi lesquelles la réalisation de deux crèches grâce au Conseil général  ». Elle évoque aussi la poursuite de la vidéosurveillance et le Plan Local de Propreté qui va se mettre en place. « Nos territoires bougent et cela commence à se voir. ». Et d’avancer : « Dans cette société de supermarché je reste votre sympathique épicerie de quartier. Celle où on vous dit bonjour, vous accueille, vous écoute, vous aide. Nous sommes le premier service public de proximité, ne laissons pas cette richesse disparaître ». Elle conclut en remerciant tous ses élus, le personnel et les associations locales.
C’est au tour de Jean-Noël Guérini de prendre la parole. Il souligne : « Cette France rassemblée qui s’est dressée pour dire non à la haine, au fanatisme, au terrorisme  ». Il se réjouit « de ce mouvement de fond qui traduit la puissance citoyenne qui habite notre pays ». Mais il regrette : « Les deux manifestations qui se sont déroulées à Marseille. Les responsables politiques, les élus, les responsables associatifs n’ont pas conscience de leur devoir. Comment peuvent-ils ensuite prétendre gérer la cité ? ». Il rend alors hommage à la Police, à l’Armée, ajoute : « Que ce 11 janvier ne s’efface pas. Que ces terroristes sachent qu’il n’y a pas de place pour eux dans notre beau pays ». Il précise s’être rendu à la Mosquée de la Capelette « et je vais rencontrer dans les jours qui viennent l’ensemble des responsables du culte  ». Il évoque enfin : « Le jeune lycéen de 16 ans tué par d’autres de 18 ans, à Marseille, mais dans quel monde vivons-nous ?. Il en va de notre responsabilité de citoyens de nous occuper de l’école de la République, de la famille ».
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.