Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives





Accueil > Provence > Société > Marseille : 2e assises nationales du vieillissement les 7 et 8 mars à (...)

< >

Marseille : 2e assises nationales du vieillissement les 7 et 8 mars à l’Hôtel du département

mardi 7 mars 2017

C’est l’Hôtel du Département des Bouches-du-Rhône qui accueille les 2e Assises du vieillissement, les 7 et 8 mars. Anne Rouet, de IDEAL connaissances, organisation en charge des Assises, rappelle que les premières se sont déroulées à l’Hôtel de ville de Paris « et après un appel à candidature c’est le Département des Bouches-du-Rhône qui s’est proposé pour ces 2e assises. Un beau succès avec 50% de participants en plus », avance-t-elle.

JPEG - 43.6 ko
Maurice Rey, conseiller départemental en charge des personnes âgées (Photo P.M.-C.) et Anne Rouet de "IDEAL connaissances"

Le vieillissement, une question fondamentale pour notre société lorsque l’on sait que les plus de 85 ans sont 1,4 million aujourd’hui quand ils seront 5 millions en 2060 ; par ailleurs, plus de 1,2 millions de personnes âgées dépendantes bénéficient actuellement de l’allocation personnelle d’autonomie (APA) ; leur nombre devrait s’élever à 2,3 millions en 2060. Face donc à la séniorisation de la société, les enjeux, qu’ils soient d’ordre financier ou social sont nombreux. Pour les comprendre et dans le cadre de la nouvelle loi d’adaptation de la société au vieillissement (ASV), IDEAL Connaissances-qui a pour vocation d’accompagner l’échange de savoir-faire des collectivités territoriales sur leurs domaines de compétences- son club PA-PH (personnes âgées/personnes handicapées) et le Conseil départemental 13 organisent ces Assises nationales en partenariat du groupe Up (une coopérative qui conçoit des produits et services qui facilitent le quotidien de 21,3 millions de personnes dans le monde). Une manifestation organisée avec le soutien de l’Assemblée des départements de France.
Un Département 13 qui, avec plus de 500 000 personnes âgées de plus de 60 ans et 35 000 bénéficiaires de l’APA, a élaboré de nombreuses réponses pour prévenir la perte d’autonomie de ce public : info APA, Pôle infos seniors, Quiétude 13, droit au répit pour les familles... De nombreuses activités sont par ailleurs proposées aux personnes âgées dans les 12 Espaces Seniors et 289 clubs d’Entraide Solidarité 13.

« Ce n’est pas qu’une révolution quantitative, elle est économique, sociologique et même philosophique »

Maurice Rey, Conseiller départemental 13 en charge des personnes âgées parle d’un vrai tsunami. « Ce n’est pas qu’une révolution quantitative, elle est économique, sociologique et même philosophique. Les personnes qui ont eu 20 ans dans les années 60 et 70 et 80 ans dans la prochaine décennie n’ont pas le même choix de vie que les personnes qui sont aujourd’hui dans les maisons de retraites » Rappelle que la vieillesse est le 2e budget thématique du département. « On va voter aussi avant l’été notre schéma départemental pour les personnes âgées 2017-2021 qui va couvrir la mandature ». Met en exergue les nouveautés au rang desquelles les "Maisons du Bel Âge" qui vont être testées dans les 1er, 3e et 6e arrondissements à Marseille pour commencer. « Nous faisons l’inverse des services de l’État qui ferment la proximité ». « Même si on a l’APA, un service écoute, il ressort un besoin de proximité dans des lieux précis. Un accueil des personnes âgées et de leur famille pour répondre aux attentes. Le cadre n’est pas arrêté pour qu’il évolue en fonction des besoins. Les ouvertures sont prévues pour la fin de l’année. L’investissement concernera, entre autres, des travaux de réfection pour un montant de 1M€ ». Parle de Résidence d’autonomie livrée avec crèche, « du service pour toute une famille ». « On a lancé, poursuit-il, le répit pour les familles, à domicile ou dans un établissement car, les aidants sont aussi des personnes âgées qui s’épuisent. On a augmenté les relayeurs et les relayeuses. Il s’agit d’un vrai défi. » Revient sur le Pôle info seniors « Pour l’instant, explique-t-il, 10 pôles existent à Marseille et 6 dans le département. A terme en 2018, 2019, tout le département sera couvert. » Et la grande nouveauté un travail avec les logeurs, « l’accueil des familles, social, très social dans les cités ». « Des personnes qui ont passé 40, 45 ans dans leur appartement et avec peu de moyens. Un accueil difficile dans un Ehpad, c’est 2 500 à 3 000€ par mois et ces personnes touchent des retraites de 600 à 800 euros. Les logeurs sont intéressés humainement et économiquement car si la personne part d’un grand appartement, ils peuvent le remettre dans le circuit, pour une famille d’accueil formée et contrôlée par le département avec à la clef un emploi et un appartement pour accueillir 24h sur 24h la personne âgée. J’ai eu l’aval de tous les Professionnels. » Maurice Rey, annonce également la création de médailles des centenaires du département à partir du 30 mars et enfin que la Télé assistance du département est passé de 13€ par mois à 10 €.

L’allongement de la vie doit être perçue comme une opportunité pour la société

L’allongement de la vie doit être perçue comme une opportunité pour la société et un défi à relever ensemble », explique Jean-Michel Caudron, consultant en ingénierie gérontologique. Et ce n’est pas peu dire que les attentes des Français sont fortes concernant la prise en charge des personnes âgées. En effet, selon le baromètre 2017 Autonomie de l’Ocirp (Organisme commun des institutions de rente et de prévoyance), 67,4% des Français sont favorables à la mise en place, entre 2017 et 2022, d’une réforme assurant un financement durable du risque de perte d’autonomie. Qui plus est, 76% d’entre eux souhaitent favoriser le maintien à domicile en cas de perte d’autonomie d’un proche.
Ces Assises, qui s’adressent aux acteurs du grand âge, aux collectivités territoriales mais aussi aux institutions, associations, fédérations et professionnels de santé, sont l’occasion d’une réflexion pluridisciplinaire alliant le social, l’économie et le secteur public. « Les Assises nationales du vieillissement ont pour objectif de fédérer l’ensemble des partenaires institutionnels publics et privés pour pouvoir apporter des combinaisons de réponses sur le territoire auprès des populations fragilisées, dépendantes ou handicapées », commente Elisabeth Torrachi, conseillère prospective et politiques publiques du conseil départemental de la Corse du Sud.
Ces 2e Assises ont été élaborées autour de différentes thématiques, afin d’aborder les principaux enjeux du vieillissement mais surtout les préoccupations du moment et celles dans lesquelles les collectivités territoriales sont parties prenantes ou partenaires d’un certains nombre de dispositifs ou d’initiatives. Elles seront rythmées par des séances plénières autour des évolutions majeures des politiques publiques du grand âge et tenteront de répondre à la question « comment anticiper dès aujourd’hui les effets du papy-boom de 2020 ? ». « Cette table ronde va nous permettre de creuser des sujets que l’on évoque habituellement de manière superficielle, par manque de temps et par implication dans l’action immédiate. Nous souhaitons, lors de ce temps d’échanges, être dans la projection et dans l’anticipation », avance Jean-Michel Rapinat, directeur délégué en charge des solidarités et des affaires sociales à l’Assemblée des départements de France. Autre temps fort, des ateliers pratiques qui seront animés par des spécialistes du domaine, autour de thématiques telles la santé et la qualité de vie au travail, les modalités de l’aide et du soin à domicile. Elles apporteront également des réponses concrètes sur la prise en charge de la perte d’autonomie ou encore des outils et méthodologies pour rompre l’isolement des personnes âgées.
Des Assises, des réflexions, qui s’inscrivent dans le cadre de la loi d’adaptation de la société au vieillissement qui tend à élargir et à multiplier les réponses aux besoins des personnes âgées. « Cette loi est une opportunité de repenser la politique du vieillissement. Les pratiques actuelles ne correspondent plus forcément à l’évolution de la société et ne sont pas toujours adaptées à certaines parties de la population qui ont des besoins spécifiques » ? juge Jean-Michel Caudron.

Patricia MAILLE-CAIRE

Cette deuxième édition est l’occasion de partager l’actualité du secteur autour de 2 séances plénières et de 15 ateliers thématiques.

Programme des Assises nationales du vieillissement

Mardi 7 mars 2017
- 8h00 – 9h30 : accueil des participants
- 9h30 – 10h00 : allocution de bienvenue
- 10h00 – 10h30 : introduction : Bien vieillir, c’est une chance ?
- 10h30 – 12h00 : séance plénière d’ouverture : Les évolutions majeures des politiques publiques du grand âge
- 12h00 – 12h30 : temps d’échanges et animations sur l’espace partenaires
- 12h30 – 14h00 : déjeuner
- 14h00 – 16h30 : ateliers
- 16h30 : 17h00 : pause
- 17h00 – 18h00 : ateliers

Mardi 8 mars 2017

- 8h30 – 9h30 : accueil des participants
- 9h30 – 10h30 : ateliers
- 10h30 – 11h00 : temps d’échanges et animations sur l’espace partenaires
- 11h00 – 12h00 : ateliers
- 12h00 – 12h30 : temps d’échanges et animations sur l’espace partenaires
- 12h30 – 14h00 : déjeuner
- 14h00 – 15h30 : séance plénière de clôture : Comment anticiper dès aujourd’hui les effets du « papy-boom » de 2020 ?
- 15h30 – 16h00 : allocution de remerciement
- 16h00 – 16h30 : temps d’échanges sur l’espace partenaires
- 16h30 – 17h30 : fin des Assises nationales du vieillissement
Ateliers
• Aider un proche au risque de la santé de l’aidant familial
• Réforme de l’autorisation : quelle opportunité de pilotage de l’offre ?
• Intégration de l’aide et du soin à travers l’expériementation des SPASAD
• Réforme de la tarification : EHPAD et CPOM
• Nouveau référentiel d’agrément pour l’accueil familial
• Habitats alternatifs : une offre à promouvoir !
• Comment intégrer les besoins des personnes âgées dans les stratégies d’aménagement du territoire ?
• Qualité de vie : des outils pour repérer, anticiper et accompagner tout au long du parcours
• Évaluer l’autonomie : un nouveau référentiel multidimensionnel
• Lutter contre la maltraitance des personnes vulnérables
• Santé et qualité de vie au travail
• Rompre l’isolement des personnes âgées, prévenir les risques
• Comment optimiser concrètement la vie des personnes âgées à domicile ou en résidences-vie ?
• Mise sous tutelle de personnes âgées : les impacts pour les départements
• Le défi du vieillissement : des outils au service de la gouvernance locale rénovée

Informations pratiques : 2e Assises du vieillissement les 7 et 8 mars 2017 - Hôtel du département - 52 avenue Saint-Just, 13256 Marseille Cedex 20 Plus d’info : idealconnaissances.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.