Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Société > Marseille : Bilan positif de l’opération "le tri, un jeu d’enfant"

< >

Marseille : Bilan positif de l’opération "le tri, un jeu d’enfant"

mercredi 2 novembre 2016

L’opération « le tri, un jeu d’enfant » s’est terminé ce mercredi soir 2 novembre au Parc Borély. Ces 4 mercredis durant lesquels s’est déroulé cet événement au profit des plus jeunes a permis de sensibiliser près de 1 500 personnes à l’importance du tri sélectif. Les enfants ont reçu un ticket de manège en échange d’une bouteille plastique déposée pour le recyclage. Un grand succès pour cette opération inédite !

Les enfants, ambassadeurs du tri sélectif


Le tri sélectif peut devenir un jeu d’enfant lorsqu’il est présenté de manière pédagogique, d’autant plus lorsque le geste est valorisé par un cadeau. C’est le challenge que Guy Teissier, Président du Conseil de Territoire Marseille Provence a proposé, en lançant l’opération « Le tri, un jeu d’enfant », en partenariat avec Eco Emballages.
Quatre mercredis durant, une bouteille plastique recyclable ramenée était échangée contre un ticket pour un tour de manège gratuit. De quoi motiver la jeune classe marseillaise à devenir de parfaits ambassadeurs du tri. Aujourd’hui, la loi de transition énergétique impose une valorisation de 55% des déchets d’ici à 2020. Actuellement, seuls 15,5% des déchets sont recyclés sur le territoire, et seulement 5% provient de la collecte sélective. « Et si ça marche pour les enfants, pourquoi pas pour les adultes ? », est-il avancé. « La collecte sélective est un maillon essentiel du contrat local de propreté que j’ai lancé sur notre territoire il y a deux ans, explique Guy Teissier. L’objectif est de produire moins de déchets et de valoriser ceux qui sont recyclables. En formant les plus jeunes au tri, nous sensibilisons également les parents. Nos enfants sont ainsi nos meilleurs éco-ambassadeurs. Et les adultes pourraient aussi le devenir si nous trouvons un moyen pour les motiver à trier leurs déchets. C’est le moment d’innover dans ce sens. »

Un bilan très positif pour l’opération "Le tri, un jeu d’enfant"

JPEG - 164.7 ko
(Photo D.R.)

L’opération ludique, qui a été conduite les mercredis 12, 19, 26 octobre et 2 novembre, avait pour objectif de faire de la pédagogie, auprès des plus jeunes, sur les gestes de tri. Les enfants qui n’avaient pas de bouteille ont entrepris de récupérer celles abandonnées dans le parc, contribuant ainsi à la propreté de ce lieu public de manière ludique et volontaire. Ils étaient alors récompensés par un ticket de manège. Des éco-ambassadeurs expliquaient aux plus jeunes le fonctionnement et l’intérêt du tri sélectif pour notre planète.
Sur les 3 premiers mercredis, près de 1 000 personnes se sont rendues sur les lieux de l’opération et près de 700 tickets de manège et jetons ont été distribués. 500 documents d’information ont également été remis par les éco-ambassadeurs pour expliquer aux parents la démarche et pour compléter la formation des plus jeunes.

Une progression du tri indispensable pour la planète : de nouvelles mesures à développer sur le territoire

Les déchets produits chaque jour sont au cœur d’enjeux environnementaux et économiques considérables. La Loi sur la Transition énergétique du 17août 2015 fixe des objectifs de réduction des déchets ménagers assimilés (DMA) et promeut l’économie circulaire, de la conception du produit jusqu’à son recyclage. Cette loi impose :
- la réduction de 10% du ratio de DMA entre 2010 et 2020,
- les objectifs de recyclage fixés à 55% en 2020 et 60% en 2025 des déchets non dangereux non inertes, mesurés en masse,
- une réduction de la mise en décharge : - 30% en 2020 et - 50% en 2025 par rapport à 2010 des déchets non dangereux non inertes admis en installation de stockage (article 70.7)
Aujourd’hui, l’enjeu principal pour le Territoire Marseille Provence et pour la Métropole Aix-Marseille-Provence est « d’augmenter le recyclage, notamment par la valorisation du geste de tri des emballages ménagers. Les actions de sensibilisation et d’incitation de la population constituent une priorité. La collecte sélective doit parallèlement être optimisée », est-il souligné.

Un état des lieux contrasté en matière de tri et de valorisation des déchets

Un taux de valorisation positif grâce à l’incinérateur de Fos, principalement orienté vers la valorisation énergétique
86,7 % des déchets produits (ordures ménagères assimilées, collectes spécifiques, déchetteries, plateformes) sont aujourd’hui recyclés. Ce pourcentage « qui place la Métropole parmi les plus performantes de France », est dû en grande partie, à la valorisation notamment énergétique, « effectuée par l’incinération, à Fos-sur-Mer ». Il est également lié, dans une moindre mesure, à la mise en déchetterie et en plateforme de tri pour les professionnels.
65 % du total des déchets ménagers assimilés sont acheminés sur le site et 91% de ce volume fait l’objet d’une valorisation matière ou énergétique.

Une collecte sélective encore trop faible mais qui tend à évoluer
Si 86,7% des déchets produits font l’objet d’une valorisation matière ou énergétique, seuls 15,5% font l’objet d’une valorisation matière et organique. Un chiffre qui doit évoluer rapidement puisque la loi de transition énergétique oblige à passer d’ici à 2020 à 55%. Cette évolution devra passer par une amélioration de la collecte sélective. D’où l’importance de mettre en place rapidement des mesures d’incitation au tri et des techniques novatrices pour perfectionner la collecte.

Les premiers éléments d’amélioration déjà en place

Ayant constaté que la collecte sélective en porte à porte restait coûteuse et peu efficace, le Conseil de Territoire Marseille Provence a décidé de développer prioritairement les points d’apport volontaire.
Ainsi sur les 18 derniers mois :
- 65 nouvelles colonnes à verre ont été installées sur le territoire
- 7 000 composteurs individuels ont été distribués et 42 sites de compostage collectifs mis en place pour la collecte séparative des biodéchets, qui représentent plus du tiers des ordures ménagères résiduelles.
- Une expérimentation de collecte latérale est en cours, consistant à déployer des bacs à gros volume qui permettent de collecter en même temps les ordures ménagères et le tri s électif. Ces bacs permettent une diminution du passage de la collecte et évite les débordements des PAV entraînant des dépôts sauvages à proximité. Cette expérimentation ayant été positive, Marseille Provence prévoit le déploiement de 300 à 400 points de collecte latérale entre 2018 et 2022.
Ces actions ont été en partie financées par le plan de relance d’Eco-Emballages et ce, à hauteur de 1,2 millions d’euros. Ce financement porte sur l’optimisation du dispositif de collecte des emballages ménagers mais également sur la mise en œuvre de différentes actions de sensibilisation afin de diffuser les consignes et mettre en lumière le sujet du tri auprès des habitants de Marseille Provence.

De nouvelles techniques de valorisation pour ceux qui trient : expérimentation du « cliiink »

Si les enfants sont sensibles au fait d’être récompensés lorsqu’ils trient les déchets, il est fort probable que les adultes le soient aussi s’ils voient dans cette démarche citoyenne un véritable intérêt. C’est le pari que veut faire le président du Conseil de Territoire Marseille Provence, Guy Teissier, en s’associant à la start-up Terradona (installée à Aix et Gardanne), expérimentant depuis six mois une nouvelle technique sur plusieurs points d’apport volontaire.

Une première expérimentation du « cliiink » : des bouteilles en verre rapportées, des bons de réduction cumulés dans les commerces de proximité
Une expérimentation a été conduite sur le premier semestre 2016 dans des quartiers socialement très différents : Septèmes-les-Vallons, Châteauneuf-les-Martigues et dans le 9e arrondissement de Marseille, au Baou de Sormiou. L’objectif est d’encourager le tri du verre, que ce soit dans des quartiers pavillonnaires ou dans des quartiers prioritaires en offrant des bons d’achats dans les commerces de proximité, au prorata des bouteilles en verre déposées dans les PAV [1].
Une solution technique développée par la start-up Terradona permet, par une application baptisée « cliiink » téléchargeable sur smartphone :
- d’identifier un PAV équipé,
- d’être identifié par un capteur devant le PAV,
- de cumuler des points « cadeaux » en fonction du nombre d’objets triés apportés au PAV,
- d’échanger ces points contre des bons d’achat auprès de commerçants partenaires.

L’intérêt de l’opération est triple :
- l’incitation au tri
Sur les trois zones, le tri du verre a ainsi progressé de 20% en moyenne par rapport à l’an dernier. La progression est d’autant plus spectaculaire sur les territoires qui n’ont pas de culture de tri.
- la création d’un lien entre les habitants et le commerce de proximité
Une soixantaine de grandes surfaces, magasins bio, coiffeurs, bouchers et autres ont signé le partenariat. Les réductions ou bons d’achats cumulés par les habitants de ces territoires ont permis de drainer une nouvelle clientèle dans les commerces partenaires.
- le financement de la recherche et le développement d’une start-up métropolitaine
Terradona travaille à élargir ce dispositif, aujourd’hui limité au verre, aux autres emballages.
Une nouvelle expérimentation à grande échelle
Le Président Guy Teissier souhaite prolonger l’expérimentation jusqu’au mois de juin 2017, afin de disposer d’un bilan plus complet. Sur la base de celui établi courant 2017, le dispositif pourrait être déployé progressivement sur l’ensemble du territoire Marseille Provence et sur celui de la Métropole.

Coût du procédé
Le coût net, pour 9 mois, est évalué pour le Conseil de Territoire Marseille Provence à 80 000 euros, compte-tenu du soutien d’Eco-emballages à cette opération, pour 100 000 euros (soit un coût global de l’opération s’élevant à 180 000 euros).


[1PAV - Point d’apport volontaire (conteneurs collectifs verts ou jaunes dans lesquels les habitants sont invités à déposer les matières recyclables)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.