Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Sports > Marseille-Consolat 1 - Béziers 0 : Une victoire bien construite

< >

Marseille-Consolat 1 - Béziers 0 : Une victoire bien construite

Un but de Gigliotti et une excellente prestation du gardien de but, Ben Boina, permettent aux joueurs de Marc Collat de s’imposer.

samedi 28 octobre 2017

JPEG - 107.8 ko
Salim Mramboini a réalisé un bon match au milieu de terrain (Photo Wallis.fr)

Battus par Avranches (1-0) dans le temps additionnel et par Grenoble (2-1) au stade La Martine, les joueurs des quartiers Nord ne voulaient pas subir une troisième défaite consécutive à domicile. Grâce à un engagement physique et avec leurs qualités techniques, ils ont battu une rugueuse formation biterroise qui avait aussi décidé de mettre de l’impact dès le coup d’envoi. Malgré le vent violent qui balayait la pelouse, les deux équipes se sont efforcées de construire du jeu bâti sur la vitesse et sur un collectif solide. Après quinze minutes de jeu, un centre précis de Rémy Sergio était récupéré par David Gigliotti dont la reprise de la tête battait Novaes, le gardien de but brésilien de Béziers. Consolat ne se contentait pas de ce maigre avantage au tableau d’affichage mais continuait à mettre sous pression le milieu de terrain et la défense des visiteurs. Salim Mramboini et Elias Taguelmint effectuaient un bon travail défensif dans l’entre-jeu. Guy Niangbo portait le danger sur la défense de Béziers, en duo avec Gigliotti. En défense, Diaranke Fofana, Fabien Barillon, Kassim Mdahoma et Marek Amiri étaient vigilants. Mais le principal artisan du succès de Consolat est le gardien de but Salim Ben Boina, auteur de plusieurs arrêts décisifs. Le jeune international comorien se détendait sur un coup franc de l’ex-olympien Antoine Rabillard (12e) et sur un tir puissant (24e). Il était encore décisif en s’envolant tel un félin (59e) et (70e). A une minute de la fin du temps réglementaire, Karim Aït Fana, dernière recrue du GS Consolat entrait en jeu. Au coup de sifflet final, les joueurs pouvaient lever les bras et appréciaient les trois points de cette victoire.
Gilbert DULAC

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.