Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Culture > Musique / Opéra > Marseille : Crimes sans fausses notes à l’Alcazar ou quand la littérature (...)

< >

Marseille : Crimes sans fausses notes à l’Alcazar ou quand la littérature policière rencontre l’opéra

mercredi 7 octobre 2015

Les crimes en tous genres dans le vaste monde de l’opéra : la thématique suscite l’intérêt, à tout le moins elle interpelle. Rigoletto qui perd sa fille en croyant avoir livré le duc de Mantoue à la lame de Sparafucile ; Don José qui assassine Carmen aux marches des arènes ; Tosca qui pique au cœur l’infâme Scarpia ; Lucia qui devient folle après avoir tué Arturo en guise de nuit de noces : vous voulez des faits divers, il
y en a sur scène et, en musique. Ces crimes en tous genres, les départements Langues et Littérature, Musique, Lire Autrement et Arts et spectacles, de l’Alcazar, à Marseille, accompagnés par les Cantates policières, opéras de chambre créés par l’ensemble Musicatreize, proposent au public de les parcourir tout au long de rendez-vous qui débutent dés ce vendredi 9 octobre jusqu’à une journée très particulière, celle du 28 novembre prochain.

JPEG - 99.6 ko
Natalie Dessay est Lucia de Lamermoor il y a bientôt dix ans, mise en scène par Mary Zimmerman. Sa scène de la folie est l’une des plus hallucinantes qui nous ait été donné de voir -et d’entendre-. Une image qui a fait le tour du monde (Photo ken Howard/MetropolitanOpera)

Tout débute donc avec une première rencontre « Philtres et poisons dans l’opéra ». Qui a empoisonné la soprano ? Le baryton est-il décédé de mort naturelle ? Remontez la piste de ces événements dramatiques et des recettes mortelles concoctées par les librettistes, à travers des extraits d’Adriana Lecouvreur, Lucrezia Borgia, Simon Boccanegra ou Luisa Miller. Âmes sensibles, s’abstenir !
Vendredi 9 octobre à 17 heures en salle de conférence

Place, ensuite, à « Crimes et châtiments ». Paraphrasant un titre célèbre de Dostoïevski, vous plongerez dans quelques drames sanglants dont l’opéra n’est pas avare. Sont appelés à comparaître Don José, la Lady Macbeth de Verdi et celle de Chostakovitch ou la pauvre Ninetta de La Pie voleuse. La morale sera-t- elle sauve et les coupables tous châtiés ?
Mercredi 18 novembre à 17 heures en salle de conférence.
Ces deux premières rencontres sont organisées autour de projections commentées par Valérie Brotons-Bedouk, responsable du Musée des Tapisseries/Mission Art lyrique d’Aix en Provence.

Le 28 novembre : des rendez-vous très particuliers

Samedi 28 novembre, c’est une demi-journée entière qui est consacrée à cette thématique avec de nombreux rendez-vous. Jugez plutôt… Airs mortels à l’Alcazar. Entre 14 et 16 heures, les jeunes chanteurs du Conservatoire, issus de la classe de Klaudia Sorokina et accompagnés au piano par Anne Guidi, feront résonner les coursives des plus grands airs sombres ou comiques autour de la mort dans l’opéra.
Salle de conférence. Entrée libre dans la mesure des places disponibles.
A 16 heures, création d’un Nonsense policier. Sous l’égide de l’écrivain Sylvain Coher, participez à l’écriture d’un Nonsense, court texte absurde à caractère policier, qui sera mis en musique par le compositeur Jean-Christophe Marti et joué en première partie de « La Digitale » au théâtre de la Criée les 11, 12 et 13 décembre prochains.
Auditorium du département Musique. Sur réservation : Départements Musique et Langues et Littératures ou dgac­musiquealcazar­bmvr@mairie­...
Enfin, à 18 h 30, Rencontre autour de La Digitale. Les Cantates policières : un crime d’honneur, sa transmission d’une génération à l’autre et la tragique éclosion d’une destinée contrariée... L’ensemble Musicatreize vous invite à découvrir les secrets de la première des trois cantates policières, La Digitale, en présence du librettiste, Sylvain Coher, du metteur en scène, Sybille Wilson, du directeur artistique, Roland Hayrabédian et des chanteurs.

Jusqu’au 28 novembre, retrouvez dans chaque département de l’Alcazar, des présentations de musique, films et littérature autour des crimes et de l’opéra. Découvrez les romans policiers qui se déroulent dans le milieu de l’opéra voire de la musique classique, proposés au département Musique, ainsi que des romans emplis de familles criminelles, au département Langues et Littératures.

Pratique
L’Alcazar, bibliothèque Municipale à Vocation Régionale, Cours Belsunce, 13001 Marseille.Tél. 04 91 55 90 00.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.