Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Art de vivre > Vins et Gastronomie > Marseille. Croquorico l’enseigne qui fait dire "hockey" au croque-monsieur

< >

Marseille. Croquorico l’enseigne qui fait dire "hockey" au croque-monsieur

jeudi 17 octobre 2019

JPEG - 110.9 ko
Une équipe à croquer : monsieur Jonathan Zwikel, fondateur de Croquorico, ancien hockeyeur professionnel et mesdames Céline Basset et Marion Foret de l’agence "Trait simple" qui a conçu le design (Photo DR)

Sportif, Jonathan Zwikel avait le palet très sensible et dans un sport aussi physique que le hockey sur glace il savait croquer son adversaire si nécessaire. Une fois sa retraite sportive prise c’est donc tout naturellement qu’il s’est tourné vers la restauration en ayant l’idée d’un concept particulier en matière de fast-food : le croque-monsieur, de qualité, avec des produits de saison. Résultat une première "collection" confectionnée par Georgiana comme une invitation au voyage avec « le Marseillais », « le Parisien », « le Bordelais », « le Corse »... Et, pour la pain, il est allé cherché un artisan-boulanger aixois, Benoît Fradette qui a développé un produit spécialement et en exclusivité pour l’enseigne. Des saveurs qui invitent à pousser un vibrant "Croquorico" nom de cette nouvelle enseigne qui entend bien concurrencer le burger. Dans cette aventure Jonathan Zwikel œuvre avec l’agence marseillaise de design de marque « Trait simple ». Céline Basset et Marion Foret, associées, ont en effet travaillé sur l’image, conçu l’identité graphique et visuelle, le site internet et jusqu’au design des lieux de restauration, dans la perspective de la création d’une véritable franchise. Ainsi l’histoire dira que c’est à Marseille que les deux premiers Croquorico ont vu le jour, le premier au Palais Omnisport (jours et horaires calqués sur ceux du Palais Omnisport) et le suivant place Lulli, à proximité de l’Opéra (ouvert du lundi au samedi de midi à 15 heures avec possibilité d’évolution de l’amplitude horaire en fonction de la demande). D’ici 2020, l’implantation de deux nouveaux lieux est annoncée avant de poursuivre le développement u concept avec des franchises. Et qu’en est-il des prix ? Un menu étudiant à partir de 8,90€ et un menu classique à partir de 13,90€. Il est à noter que sont également proposées des salades et des soupes. « Nous sommes, du fait du choix de la qualité des produits, dans le haut de gamme, mais nous ne visons pas pour autant une cible particulière, nous voulons séduire le plus grand nombre de consommateurs possibles ». Au cours de sa carrière Jonathan Zwikel remporta sept Coupe Magnus, une Coupe de la Ligue et une Coupe de France et il compte 56 sélections en équipe de France. Dans le même temps, il fait une école de commerce. Sa carrière sportive achevée, il devient directeur des achats pour un grand Groupe : « J’achetais pour 20 millions de denrées alimentaires par an ce qui m’a permis de connaître ce secteur ».

Le choix de l’eco-responsabilité et des circuits courts

JPEG - 98.8 ko
(Photo D.R.)

Il arrive à Marseille pour s’occuper du club de hockey. « Dans le même temps je voyais le concept de mono-produit fleurir : burger, pizza, tacos. Je trouvais anormal qu’il n’y ait rien sur le croque-monsieur, je voulais starifier ce produit. L’idée est de promouvoir la France et ses régions au travers d’un sandwich français aimé de tous et pourtant sous-évalué. Je ne suis en rien nationaliste, comment le serais-je, ma mère est belge, mon père canadien mais, je revendique la beauté de la France, sa diversité ». Jonathan Zwikel souligne également avoir fait le choix de l’éco-responsabilté. « Je ne veux pas tout promettre et ne pas tenir. Nous avons donc choisi trois axes prioritaires : le tri des déchets, une réflexion permanente sur l’éco-emballage et des choix raisonnés sur la sélection des ingrédients et des recettes proposées avec, autant que possible, des achats privilégiant les circuits courts ». Sur ce dernier point, il précise : « Nous avons 20 recettes dont 6 tournent en fonction des régions et des saisons. Profitez des croque-monsieur avec des tomates ou des aubergines, bientôt il n’y en aura plus ». Grand sportif, Jonathan Zwikel sait l’importance du travail en équipe : « Je connais mes limites. Je ne suis pas un chef, j’ai donc adoré travailler avec Georgina. Et, lorsque nous proposerons des croque-monsieur aux couleurs d’autres villes, d’autres régions, nous ferons appel à de nouveaux chefs pour élargir la palette de saveurs. Et je ne suis pas un communiquant non plus, c’est avec tout autant de plaisir que je travaille avec "Trait Simple" ». Initialement il s’agissait de réaliser l’identité visuelle du nouveau concept mais, rapidement, la mission s’est élargie pour devenir le partenaire « design et image » de l’enseigne.
Michel CAIRE

JPEG - 144.3 ko
Croquorico place Lulli (Photo D.R.)

Croquorico : 24, rue Lulli Marseille (1er). Ouvert du lundi au samedi de 11 h à 15 h et au 12, boulevard Fernand-Bonnefoy, Marseille (10e) ouverture calée sur le palais Omnisport. Info+ sur croquorico.com.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.