Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Société > Marseille : Eugène Caselli et Karim Zéribi présentent le nouvel habillage des (...)

< >

Marseille : Eugène Caselli et Karim Zéribi présentent le nouvel habillage des bus de la RTM

samedi 7 septembre 2013

JPEG - 125.6 ko
Le nouveau look des bus de la RTM a été présenté ce vendredi bientôt ils porteront haut les couleurs de Marseille et de la France (Photo D.R.)
JPEG - 136.5 ko
De nombreuses personnalités étaient présentes autour d’Eugène Caselli et Karim Zéribi pour le lancement du nouvel habillage des bus (Photo D.R.)

Ce vendredi 6 septembre un nouvel habillage pour les autobus de Marseille a été présenté. Dorénavant, les bus se parent d’un bleu irisé en toiture et d’une série de vagues argentées qui courent à l’instar du Très grand bus (TGB) sur le bas des vitres. Harmonie est faite entre tous les bus de la RTM. Les deux premiers bus relookés circulent sur la ligne 81 « Le Pharo-Métro Saint-Just ». Pour ce lancement, Pierre Reboud, le directeur de la RTM, Karim Zeribi, le Président de la société de transport et Eugène Caselli, le Président de Marseille Provence Métropole (MPM) ont tour à tour pris la parole pour exprimer l’importance et le sens qu’il donnait à ce nouvel habillage. Un sens renforcé par la proposition de Karim Zéribi, immédiatement accepté par Eugène Caselli, de placer sur tous les bus, tout au long de l’année, deux drapeaux, l’un aux couleurs de Marseille, l’autre tricolore.

« Les traminots sont en première ligne »

Karim Zéribi commence par évoquer l’actualité : «  Elle est triste, nous n’y sommes pas indifférents. Mais, dans le même temps, nous n’ignorons pas qu’ici les choses avancent, qu’une dynamique est enclenchée depuis cinq ans et qu’elle est reconnue ». Il rappelle que 600 000 voyageurs sont transportés tous les jours par «  les 1 400 chauffeurs de la RTM qu’il fallait aussi protéger. Et puis il y a ceux dont on ne parle jamais : les agents qui sont dans les ateliers et qui ont des compétences extraordinaires. » Il revient sur l’insécurité : « Elle nous touche comme elle touche toutes les Institutions. Les traminots sont en première ligne, nous mettons en place des systèmes pour les protéger, protéger les clients, mais nous savons que les chauffeurs doivent prendre sur eux. Ils ont un grand rôle à tenir. Tout au long de l’année des gens comptent sur eux et notamment les plus défavorisés. Ils comptent sur nous, sur notre ponctualité, sur un sourire. Et oui, même si certains qui montent dans les bus ne sont pas exemplaires, nous nous devons l’être car nous manquons d’exemplarité dans cette ville ». puis de plaider pour l’installation sur les bus des drapeaux français et marseillais. « Marseillais car nous sommes fiers de Marseille, quelles que soient nos origines. Et le drapeau français car une des valeurs républicaine c’est le partage. Et la RTM transporte tous les âges, toutes les catégories sociales et nous cherchons à toujours mieux desservir le territoire, tout le territoire ». Il conclut : « nous avançons ensemble, nous construisons ensemble le projet social. Et les traminots sont les ambassadeurs de l’entreprise. Les présidents passent, les directeurs aussi, les traminots restent ».

« Il faut aussi recoudre la Ville »

Eugène Caselli rend à son tour hommage au travail des traminots. « Oui, vous êtes en première ligne. Je viens de téléphoner à votre collègue conductrice qui vient d’être agressée comme je le fais chaque fois qu’il y a eu une agression. Et cela fait mal d’entendre la souffrance de l’agent. Alors, oui, vous accomplissez un travail admirable et vous servez la société ». Il tient à rappeler : «  Les bus font partie du quotidien des Marseillais. Voilà pourquoi il est important qu’ils soient beaux, très peu polluants, nous allons d’ailleurs passer à l’hybride. Et puis, ces bus, le métro, vont dans le Sud et dans le Centre qui connaissent le succès et aussi dans le Nord, dans des quartiers qui sont lâchés ». Il poursuit : « Il faut régler les problèmes de sécurité, mais pour cela il faut aussi recoudre la Ville, mettre de l’égalité dans les transports en commun, l’éducation, les équipements sportifs . » Puis, dans le cadre de la métropole, «  Il faudra une nouvelle montée en puissance de la RTM, et là l’État devra mettre sur la table 3 milliards d’euros pour permettre au transport en commun d’être à la hauteur des besoins ».
Pierre Reboud aura au préalable expliqué : « Notre priorité c’est la clientèle, donc nous relookerons un bus tout les deux jours ».
Michel CAIRE

Le parc de la RTM

Les autobus desservent 77 lignes soit 673 km sur 1 200 points d’arrêts répartis dans toute la ville, grâce à 1428 conducteurs de bus. Le service autobus représente 43,3% du trafic global de la RTM. Le parc de bus, âgé de 13 ans en moyenne il y a 5 ans ne l’est plus que de 7,5 ans maintenant grâce à une politique annuelle d’achat.
Tous les bus sont équipés de la climatisation, le parc a été renouvelé grâce à une nouvelle génération de véhicules propres, tous équipés de filtres à particules répondant aux dernières normes environnementales. Par ailleurs, les autobus de la RTM sont tous équipés de 4 caméras de vidéo-protection (8 dans les très grands bus).
Le réseau RTM, c’est aussi 36 rames de métro qui circulent sur deux lignes (21,5 km). Le métro représente 46,5% du trafic global de la RTM. 
Le tramway circule sur 11,5km et représente 10,2% du trafic global de la RTM.
19 véhicules MobiMétropole sont équipés de rampes pour le transport des personnes handicapées.Et enfin, des liaisons maritimes entre Vieux-Port et Pointe-Rouge, et Vieux-Port et Estaque ont été mises en place

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.