Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives




Accueil > Aix Marseille > Politique > Marseille : Hausse des tarifs du stationnement en centre-ville, un plus (...)

< >

Marseille : Hausse des tarifs du stationnement en centre-ville, un plus pour l’environnement ou pour les caisses de la Ville ?

dimanche 2 octobre 2016

Plus de 270 délibérations sont inscrites à l’ordre du jour de la séance du Conseil municipal de ce lundi 3 octobre. Si nombre de débats [1] sont attendus celui de « l’aménagement des dispositions relatives au stationnement payant sur voirie » laisse présager une levée de bouclier de l’opposition.

JPEG - 330.2 ko
(Photo Hagay Sobol)

Aujourd’hui, Marseille a une zone "Jaune" de stationnement payant où la durée maximale est limitée à 4 heures, Jean-Luc Ricca, conseiller municipal LR délégué au stationnement et à la circulation propose aux votes la création d’une nouvelle zone tarifaire « orange » en complément de la « zone jaune » actuelle. Avec une particularité, les tarifs augmenteront graduellement au-delà de la première heure, « une incitation à plus de rotations sur une même place », est-il justifié. Jean-Luc Ricca en explique le fonctionnement...

Les résidents bénéficient pour leur part
- d’une baisse de l’abonnement annuel, passant ainsi de 200 € à 130 € (+ 30 € ou 10 € de frais de dossier selon le mode de souscription), soit une baisse de 20 à 30% du tarif,
- d’une baisse de l’abonnement semestriel, passant de 110 € à 70 € (+30 € ou 10 € de frais de dossier selon le mode de souscription), soit une baisse de 10 à 27% du tarif,
- pour les résidents qui n’ont qu’un usage ponctuel, création, en complément du tarif
journalier existant (passant de 1 € à 2 €), de formules semaine et quinzaine aux tarifs
dégressifs.
Quant aux professionnels mobiles, leur abonnement annuel reste le même (un abonnement pour lequel ils récupèrent la TVA et qu’ils peuvent faire passer en charges dans leur bilan, précise Solange Biaggi, adjointe au maire de Marseille en charge du Commerce, mais leur catégorie est modifiée. Jean-Luc Ricca indique avoir bataillé pour en faire sortir les chirurgiens-dentistes « car, on n’est plus à l’époque du Far West avec ses arracheurs de dents qui se déplaçaient pour voir leurs clients ».
Enfin les sociétés d’auto-partage qui n’avaient pas d’abonnement annuel en obtiennent un à 120 euros, avec un dégrèvement de 50% sur toutes les formules d’abonnement pour les véhicules électriques.

Jean-Luc Ricca refuse la gratuité car, avance-t-il : « Chacun doit participer au coût d’entretien de la voirie ». Il avoue avoir mis un an pour prendre ce genre de décisions : « D’une part pour faire le tour de villes qui ont réformé leur stationnement payant et d’autre part pour convaincre mes collègues, maires de secteurs et commerçants. »
Yves Moraine (LR), maire des 6/8 et Président du groupe de la majorité municipale témoigne d’une consultation des habitants pour les nouvelles voies dites "rouges" où le stationnement est limité à 2 heures. Les quartiers du Rouet et Wulfran-Puget ont dit oui avec l’accord de leur CIQ. Mais, celui du quartier Baille Lodi a mis son veto. Une position, ajoute Yves Moraine qui pourrait changer quand le Président du CIQ apprendra que le promoteur qui a construit un parking de 300 places sous le jardin Michel Lévy a donné des places gratuites pour les riverains.
Les mesures en faveur de l’environnement seront appliqués dès novembre 2016 et les autres seront mises en place le 1er février 2017. La délibération prévoit également plus de policiers municipaux pour la surveillance du stationnement et donc, plus de contraventions.
Benoît Payan, Président du groupe socialiste à la ville de Marseille est vent debout contre cette réforme du stationnement. Pour lui c’est « du pur racket sur le dos des automobilistes ».

Mireille BIANCIOTTO


[1plus de 270 délibérations sont à l’ordre du jour dont :
- les écoles marseillaises,
- la sécurisation des entrées aux abords des écoles
- des mesures municipales en faveur de l’emploi
- la résiliation du bail emphytéotique administratif conclu par la Ville de Marseille au bénéfice de l’association "la Mosquée de Marseille" pour l’édification de la Grande Mosquée de Marseille

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.