Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Aix Marseille > Société > Marseille Intercultuelle : Une journée placée sous le sceau de la diversité (...)

< >

Marseille Intercultuelle : Une journée placée sous le sceau de la diversité et du vivre ensemble

lundi 6 novembre 2017

JPEG - 167.7 ko
(Photo Robert Poulain)

Il est des moments du quotidien, moments joyeux d’enfants qui jouent au foot, heureux d’être ensemble, de s’amuser... Pourtant, ce moment est rare, précieux, porteur de l’espoir qu’un jour, il devienne banal. Ce dimanche 5 novembre, Salle Vallier, Marseille était unie dans l’amitié à l’initiative de nombreuses organisations et associations [1]. Sans oublier un personnage incontournable lorsque l’on parle de foot à Marseille : Avi Assouly, la voix de l’OM et en présence de l’acteur Moussa Maaskri, parrain de l’événement.

JPEG - 218.6 ko
De nombreuses personnalités représentant la diversité intercultuelle de Marseille étaient présentes à la salle Vallier ce dimanche (Photo Robert Poulain)
JPEG - 186.3 ko
Les matchs de la diversité (Photo Robert Poulain)
JPEG - 180.3 ko
(Photo Robert Poulain)
JPEG - 205.7 ko
Des vainqueurs médaillés... (Photo Robert Poulain)
JPEG - 140 ko
Bruno Benjamin, Président du CRIF Marseille-Provence (Photo Robert Poulain)

Bruno Benjamin, le Président du Crif Marseille-Provence, explique : « L’an dernier j’ai rencontré Michel Serfaty, le rabbin de Ris-Orangis, président fondateur de l’association AJMF (Amitié Judéo-Musulmane de France), je lui explique ma volonté de créer un événement sportif réunissant des jeunes juifs, musulmans, chrétiens... Il a trouvé l’idée intéressante et nous avons travaillé pendant des mois à l’organisation de cette manifestation. Nous nous sommes réunis avec deux préalables : les uns peuvent être pro-palestiniens les autres pro-israéliens, cela ne doit pas conduire à la violence, nous sommes entre Marseillais, cela ne nous intéressent pas de transposer un conflit, nous sommes là pour construire notre avenir, celui de notre ville. Et, en ce sens, cette manifestation est une première qui en appelle beaucoup d’autres ».
L’intervention de l’acteur Moussa Maaskri, parrain de la manifestation est dans la même veine : « Cette journée est, bien sûr, particulière, c’est celle du rassemblement ou plutôt des retrouvailles car nous nous connaissons depuis des siècles. Aujourd’hui on met à l’honneur le fait d’avoir vécu ensemble, construit ensemble. Cela, dans une ville comme Marseille où nous cohabitons. Il était important de montrer cela face à la haine. Mais attention, il faut travailler dans la durée et je suis prêt à contribuer au développement de cette dynamique ». Avi Assouly précise : « Nous avons douze équipes inscrites au tournoi de foot, chaque enfant tire au sort pour savoir dans quelle équipe il va jouer. Ainsi, toutes les équipes sont multicultuelles et multiculturelles ». Catherine Pila élue LR en charge des édifices cultuels avance : « Il y a dans cette Salle Vallier de la fraternité, de l’espoir et même une vision de l’avenir car celui-ci ne peut se construire que main dans la main ». Le Rabbin Serfaty, venu avec de jeunes joueurs de la région parisienne participer à ce tournoi, considère : « Ce que nous plantons avec l’Amitié Judéo-Musulmane (AJMF) depuis 2005 continue de germer, 10 antennes ont vu le jour en France et j’espère qu’une verra le jour à Marseille ».

« Du 10 au 12 novembre 2017 nous allons organiser un week-end portes ouvertes dans les mosquées et synagogues »

JPEG - 185 ko
Michel Serfaty, le rabbin de Ris-Orangis et Victor Abbou l’un des fondateurs de Marseille Espérance (Photo Robert Poulain)

Pour le Rabbin Serfaty : « Bruno Benjamin veut amplifier les actions en direction de la jeunesse, il a raison. Même s’il faut des colloques, je suis persuadé qu’une action telle celle d’aujourd’hui est plus porteuse car, l’avenir se joue au niveau de l’enfance et de l’adolescence et notamment dans les quartiers » Il rappelle : « Dans ce cadre, depuis 2005, le bus de l’Amitié judéo-musulmane a sillonné dix fois toute la France et dix fois toute l’Ile de France, à la rencontre de sa population, pour proposer d’engager le dialogue entre juifs et musulmans et parvenir à une meilleure connaissance de leurs communautés, modes de vie respectifs et préoccupations. Et, du 10 au 12 novembre 2017 nous allons organiser un week-end portes ouvertes dans les mosquées et synagogues. Le 10 les Juifs seront accueillis à la mosquée, le 11 se sera au tour des musulmans d’être accueillis à la synagogue et le 12 sera consacré à un temps convivial intercommunautaire ».

JPEG - 194.2 ko
Au centre Rachida Tir, suppléante du député LREM Saïd Ahamad (Photo Robert Poulain)

Rachida Tir, suppléante du député LREM Saïd Ahamada, responsable de l’association Alliance Savinoise ne cache pas son émotion devant le succès de cette journée « qui met à l’honneur la fraternité, la liberté et l’amour. Une action qui trouve tout son sens à Marseille où les valeurs de solidarité et d’accueil sont peut-être plus cultivées qu’ailleurs. Maintenant, il ne faut surtout pas s’arrêter, travailler sur le long terme ». Le Père Guillaume acquiesce : « Il s’agit d’une magnifique initiative pour créer des ponts de dialogue, construire un monde de Paix. »

JPEG - 139.3 ko
Caroline Pozmentier, vice présidente de la région Paca, Richard Miron, adjoint en charge du sport, Dominique Tian, 1er adjoint au maire de Marseille (Photo Robert Poulain)

Caroline Pozmentier, adjointe LR au maire de Marseille, vice-présidente de la Région Paca avance pour sa part : « Face à la montée du racisme, de l’antisémitisme, de la xénophobie, de l’islamophobie vous êtes des résistants et des Justes et, juste des citoyens engagés pour le vivre ensemble. Et c’est bien de cela dont il s’agit, notamment avec le réchauffement climatique les problèmes auxquels nous allons être confrontés ne connaîtront pas de frontières, c’est ensemble que nous y répondrons où ensemble que nous échouerons. Et Marseille, ville monde, peut être un outil, un moteur, de ce vivre, ce faire ensemble ».

JPEG - 226.9 ko
Fresque du graffeur Martin, réalisée sur place (Photo Robert Poulain)

Linda Zoubir, présidente de l’association ADP 2S, Association de détection et de prévention de la santé par le sport, contribue à la journée avec deux initiatives, une fresque du graffeur Martin, réalisée sur place et un arbre de l’espérance sur lequel chaque enfant, après le match est invité à écrire un mot, des mots simples mais d’autant plus signifiants, tels que « Merci à tous. C’est cool », « Je suis content d’être là » ou « Partage/Paix ». Nora Préziosi, adjointe LR au maire de Marseille, conseillère régionale, lance pour sa part : « Juifs, Chrétiens, Musulmans, nous ne devons jamais oublier que nous sommes tous enfants d’Abraham. »
Michel CAIRE

Diaporama Robert Poulain

  • Le père Guillaume
  • Catherine Pila
  • Moussa Maaskri entouré de Nora Preziosi et Monique Robineau
  • Arbre de l'espérance
  • Avi Assouly, la voix de l'OM

[1du Crif Marseille Provence, l’Amitié Judéo-Musulmane de France, Jérémy Sportouch Kick-Boxing, le Maccabi Sport, YMALV, l’Oeuvre Timon David, Infos à Gogo, L’Institut Catholique de la Méditerranée, des Autorités religieuses, des associations partenaires

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.