Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives





Accueil > Aix Marseille > Economie > Marseille : Lancement le 9 mars de "86400-Now", pour ne pas perdre une (...)

< >

Marseille : Lancement le 9 mars de "86400-Now", pour ne pas perdre une seconde

lundi 6 mars 2017

Pierre Rabhi (humaniste et écologiste précurseur de l’agroécologie) sera au Parc Chanot, le 9 mars, à l’occasion du lancement national de l’initiative 86400-Now à Marseille. Un projet global qui entend se déployer partout en France et dans le monde de la francophonie, permettant l’inspiration, la mise en mouvement et le passage à l’action dans l’entreprise, dans la sphère professionnelle et dans la vie personnelle.

JPEG - 117 ko
Leg Simon Qûé Gomis a choisi Marseille pour lancer le 9 mars son initiative "86400-now" (Photo Robert Poulain)
JPEG - 166.3 ko
Pierre Rabhi (Photo Franck Maillé)

Simon Qûé Gomis, initiateur du projet, explique dans un premier temps le nom de cette initiative : « 86400, c’est le nombre de secondes que compte une journée , des secondes qu’il importe d’utiliser au mieux car elles ne reviendront plus. » Explique que 86400-Now se décline à partir de 4 actions complémentaires : un cycle de conférences inspirantes à travers toute la France et les pays francophones et des ateliers de mise en action dans les semaines et les mois qui suivent ; une plateforme de mise en lien de personnes souhaitant se mettre en mouvements tant dans la vie personnelle que professionnelle et des acteurs opérationnels qui peuvent les accompagner ; un fond de dotation visant à financer les projets 86400. « Les thématiques que nous couvrons, poursuit-il, sont la Responsabilité Sociétale des Entreprises (RSE), le management de demain, la qualité de vie au Travail, le bonheur au travail et dans sa vie, l’environnement et l’écologie, l’éducation positive, l’intelligence collective et émotionnelle, l’innovation sociale, la Mindfulness (désigne l’aptitude à observer ce qui se passe en moi ou hors de moi, à l’accepter comme étant ma réalité), la Méditation, les pratiques méditatives... » Il prévient tout de suite que cela n’est en rien fumeux : « La logique d’entreprise libérée se développe avec succès dans le monde. Ce système dans lequel il n’y a pas de hiérarchie mais où c’est le projet qui est le patron ».
Simon Qûé Gomis en vient à ce qui l’a conduit à initier ce projet : « J’ai été cadre supérieur dans de grandes entreprises, une vie prenante et stressante qui m’a conduit... au divorce. Une première prise de conscience qui me pousse à voyager, à devenir ostéopathe, d’ouvrir un cabinet qui devient un Spa, d’autres s’ouvrent par la suite. Nouveau succès jusqu’à un accident de vie qui m’amène à m’interroger sur le sens de cette dernière : un cancer. C’est alors que je rencontre Pierre Rabhi, une rencontre qui change ma vie. Impliqué dans plusieurs réseaux du monde de l’entreprise, j’ai parlé de Pierre Rabhi à plusieurs entrepreneurs qui m’ont dit que le propos de ce dernier sur la décroissance n’était pas les plus à même à séduire le monde économique. » Or, poursuit-il : « La recherche de profitabilité est totalement compatible avec l’élévation de notre niveau d’attention et de conscience envers l’Autre et envers notre planète. Cela peut être le fondement d’un nouveau paradigme ». Il développe son propos : « Il est urgent pour l’humanité de relever des défis majeurs, les entreprises, associations et autres organisations, mais aussi chacun de nous, pouvons contribuer massivement aux transformations sociétales et environnementales dont notre planète a besoin ». Car, ajoute-t-il :« Je suis persuadé que le changement à échelle collective ne peut naître qu’avec le changement individuel. En France, des entreprises telles que Décathlon et Orange testent le management par projet ».
Michel CAIRE

Les Intervenants

Simon Qûé Gomis présente les intervenants de la réunion marseillaise :
- Pierre Rabhi, Humaniste et écologiste précurseur de l’agro écologie, jouit aujourd’hui d’une notoriété qui dépasse largement les milieux écologistes.
- Olivier Cueille, co-fondateur de l’association MicroDON qui allie innovation technologique et innovation sociale : en caisse, sur la fiche de paie, une petite somme est retenue et versée à l’association de son choix.
- Romain Cristofini, entrepreneur, coach et conférencier. Il est le créateur d’une des sociétés pionnières en France sur le bien-être au travail.
- Jean- François Noubel, est poète et musicien, résolument iconoclaste. Il questionne nos idées pré-conçues et échappe à toutes les catégorisations. Il se décrit comme Homme du monde et citoyen nomade qui a pour seul abri son cœur.
- Isabelle Peloux promeut pour sa part une éducation à la paix. Fondatrice de l’École du Colibri dans le village agro écologique des Amanins dans la Drôme, elle est formatrice à la relation entre l’enseignant et l’enseigné et accompagnatrice de groupes de parole de parents.
- Patricia Ricard est engagée depuis plus de 30 ans dans la cause environnementale.
Lorsqu’elle accède à la présidence de l’Institut océanographique Paul Ricard, en 2005, elle scelle les fondements de son action sur les valeurs de son grand-père, Paul Ricard, créateur de cet Institut, et de son oncle, Patrick Ricard, mécène éclairé
- Caroline Rigiel, ingénieure diplômée de l’ESTP et de l’Université de Stuttgart spécialisée en constructions hydrauliques et exploratrice.
- Nathan Stern a fait de l’empathie son métier. Il est sociologue et ingénieur social, pionnier des plateformes collaboratives. Bien avant que ne sorte Facebook, il avait déjà lancé la communauté « peuplade », un vaste réseau d’entraide pour aider les habitants à tisser des liens inédits.
- Jeanne Siaud Facchin,psychologue clinicienne et auteure prolifique. Elle a travaillé au côté de Marcel Rufo à l’Hôpital de la Timone à Marseille.
- Mohand Sidi Saïd , ancien président d’une multinationale du médicament. Son destin est hors du commun. Orphelin kabyle, vendeur de pastèques dans le village d’Aït Sidi Saïd, son destin tient à deux rencontres : celle d’un oncle qui l’a envoyé à l’école, puis, en 1965, celle d’un cousin qui, alors qu’il se destinait au droit, le met en contact avec le patron de Pfizer pour l’Algérie.
- Sabrina Roubache qui est entre autres co-productrice de Netflix. « Un peu de chance, beaucoup de travail », défend cette jeune entrepreneuse en mouvement, originaire de Marseille.

Plus d’info et inscription sur 86400-now.com. Billet 33 euros - billet solidaire 28€ au lieu 33 € (9,52 € après déduction fiscale)
Billet solidaire ou le billet suspendu est un ou plusieurs billets solidaires que vous offrez à une personne que vous ne connaissez pas. Nous attribuerons cette place en placement libre à une personne qui ne pourra pas se l’offrir, un étudiant avec de faible ressource ou à travers des associations spécialisées.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.