Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Cinéma > Marseille : Le cinéma "Les Variétés" déprogramme "L’Insoumis" consacré à (...)

>

Marseille : Le cinéma "Les Variétés" déprogramme "L’Insoumis" consacré à Jean-Luc Mélenchon

lundi 12 février 2018

Le cinéma "Les Variétés", rue Vincent Scotto à Marseille (1er) a pris la décision de déprogrammer le film réalisé par Gilles Perret, "L’insoumis", consacré à Jean-Luc Mélenchon durant la campagne présidentielle. L’avant-première était prévue le 16 février, la sortie du film le 21 février.

Jean Mizrahi, de confirmer, via un communiqué, cette décision qui suscite nombre de réactions : « D’aucuns se sont émus du fait que le cinéma "Les Variétés" à Marseille pourrait ne pas programmer le contenu audiovisuel "L’insoumis" réalisé par Gilles Perret. J’ai, en effet, suspendu cette programmation afin de visionner le contenu en question, étant très dubitatif à son sujet après en avoir vu la bande annonce. J’ai pu enfin regarder ce document dans son intégralité, et je confirme que les Variétés ne le programmeront pas. » Met en exergue « les deux raisons principales » qui ont motivé cette décision : « Premièrement, ce reportage n’est en aucun cas un film de cinéma mais plutôt un document télévisuel, qui ne prend aucune distance vis-à-vis de son sujet mais constitue plutôt un panégyrique. Il s’agit d’un exercice purement idéologique sans aucune volonté artistique, ou du moins sans résultat artistique. Le cinéma politique a toute sa place aux Variétés, pour autant qu’il s’agisse de cinéma. Le cinéma politique a compté et compte de grands auteurs, comme Francesco Rosi, Costa-Gavras, Nanni Moretti, Ken Loach ou Robert Guédiguian dont le dernier film, "la Villa", est récemment sorti aux Variétés. Il convient de ne pas confondre film engagé et reportage de télévision partisan. Deuxièmement, ce reportage est consacré à une personnalité qui joue un rôle actif dans la vie politique marseillaise. Le rôle des Variétés n’est pas de promouvoir, ou à l’inverse de dénigrer, tel ou tel personnage public jouant un rôle local, et je ne souhaite pas que le cinéma puisse être considéré comme prenant parti dans le débat politique. Je respecte les opinions de chacun, mais il n’est pas question que le cinéma les Variétés devienne une tribune au bénéfice de qui que ce soit. Les Variétés, comme le César que j’administre également, poursuivront inlassablement, en s’appuyant sur des équipes qui n’ont cessé de démontrer leur dévouement, leur quête de qualité. Le programme de rénovation de ces cinémas, que j’espère débuter cette année, vise à améliorer l’offre de films indépendants sur Marseille, y compris de films engagés. Le cinéma les Variétés devrait ainsi voir le nombre de ses salles passer de cinq à sept. Mais une amélioration de la qualité exige de la rigueur : rigueur dans la gestion des cinémas, rigueur dans leur programmation. C’est sous cette double condition de rigueur que ces cinémas redeviendront des lieux phares de l’art et essai marseillais. C’est mon engagement et les insultes qui fleurissent sur les réseaux sociaux et ailleurs ne sauraient altérer ma détermination. »
Le cinéma Pathé Madeleine récupère la programmation de "L’insoumis" - L’avant-première aura lieu le 16 février

Réaction de Gilles Perret

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.