Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Culture > Théâtre > Marseille : Lecture en scène "Un si long chemin" odyssée pour ne pas oublier (...)

>

Marseille : Lecture en scène "Un si long chemin" odyssée pour ne pas oublier les réfugiés "ces hommes cousus ensemble par l’exil"

lundi 30 octobre 2017

JPEG - 141.7 ko
"Un si long chemin" avec Cathy Jurado-Lécina, Mélanie Gautier et Robin Celse (Photo Mireille Bianciotto)
JPEG - 189.9 ko
Photo © Sylvain Maestraggi extraite de la projection diffusée durant le spectacle

La Villa Méditerranée vient d’accueillir « Un si long chemin », une lecture en scène, en trois temps : « partir, traverser, errer ». Un texte puissant, proposé par deux récitantes vêtues de noir, l’auteur, Cathy Jurado-Lécina et Mélanie Gautier et un musicien, Robin Celse, muni de son luth, sur les réfugiés qui suivent les routes d’Afrique vers l’Europe « Des hommes cousus ensemble par l’exil ». Le décor, un camp de fortune où sont projetées les photographies de Sylvain Maestraggi sur un camp de réfugiés à Menton et des citations littéraires. Ce texte parlé et chanté est un témoignage de solitude « je suis venu seul pourtant je suis un peuple » ; de la famille, «  ma femme », « mon dernier né » ; de la précarité : « j’apprends à dire j’ai faim dans toutes les langues » mais aussi d’une vie spirituelle, « parmi les bâches tendues comme une incantation ». L’émotion est palpable dans le public devant la solitude, la prière ou la faim de ces hommes sur « un si long chemin ». Il est à noter la présence de SOS Méditerranée qui a vocation à porter assistance à toute personne en détresse sur mer se trouvant dans le périmètre de son action, sans aucune discrimination. Les personnes concernées sont des hommes, femmes ou enfants, migrants ou réfugiés, se retrouvant en danger de mort lors de la traversée de la Méditerranée. L’association est financée par des dons privés et des subventions publiques. Les fonds collectés sont alloués à la location du bateau, aux frais quotidiens d’entretien et de sauvetage (soit au total 77 000 euros par semaine).

Entretien avec Cathy Jurado-Lécina qui revient sur la genèse de ce spectacle qui sera également donné à La Ciotat (13) le 17 novembre dans le cadre de la Biennale Histoire Mémoire des Immigrations et Territoires en Paca, ainsi que le 6 janvier 2017 à la médiathèque de Ginasservis (83)

Reportage Mireille BIANCIOTTO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.