Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Culture > Marseille Provence 2013 > Votre année Capitale > Marseille : Les sciences ont fait leur Souk ce mercredi sur le cours (...)

< >

Marseille : Les sciences ont fait leur Souk ce mercredi sur le cours Belsunce

jeudi 23 mai 2013

Le souk des sciences est un véritable événement qui intrigue, amuse et surtout enseigne. Il apporte quelque éclairage sur ce que l’on imaginerait à priori incompréhensible. Point de savants calculs mais le pourquoi et le comment de choses simples qui font partie de notre quotidien.

JPEG - 109 ko
REPORTAGE PHOTOS P.M.-C.

JPEG - 94.7 ko
On découvre, on sent, molécule droite, molécule gauche pour narine droite, narine gauche, plus d’info
JPEG - 97.4 ko
Le spécialiste des molécules c’est Florent
JPEG - 81.6 ko
Hassan Bitar, organisateur du Souk des sciences en grande compagnie , celle de Carine Sanssol magicienne des couleurs

JPEG - 84.4 ko
A quelle expérience se livrent-ils ?
JPEG - 105.1 ko
Une apparition sur la chaise vide, la science c’est vraiment de la magie
JPEG - 105.9 ko
Le peuple des insectes
JPEG - 104.4 ko
Les mathématiques sympathiques
JPEG - 131.9 ko
Comment aménager les bords d’une rivière ?
JPEG - 120.5 ko
On progresse
JPEG - 104.5 ko
Nathalie offre un peu de la culture de ceux "qui vivent pieds nus" au travers de peintures ethniques

JPEG - 76.3 ko
Comment va naître l’indigo qui va servir de teinture pour les tissus, servir aux artistes peintres, à partir de ces bactéries en action dans la marmite

Hassane Bitar, éminent scientifique et organisateur de la manifestation « opération phare de culture scientifique dans le cadre de MP2013 » rappelle qu’il s’agit là de « susciter, d’éveiller la curiosité scientifique dans la tête des jeunes . » Un inquiétant constat alimente son propos : « Nous avons de moins en moins d’inscriptions dans les facs de sciences. C’est une catastrophe pour la recherche. Tous les pays développés du monde assistent à un délaissement des jeunes envers les cursus scientifiques. » Le souk des sciences « est certes une goutte d’eau mais si on arrive à inverser la tendance ... » Hassane Bitar met en exergue « la nécessité d’actions grand public dehors parce que le grand public a peur de pousser les portes . » Il ne cache pas la satisfaction qu’il éprouve à se retrouver sur le cours Belsunce, « le cœur palpitant de Marseille ». Et en observant le regard ébahi d’un jeune garçon devant les manipulations effectuées devant lui, il lance, sourire en coin « entre un magicien et un scientifique il n’y a pas beaucoup de différence. » Et nul ne pourra nier que les moments passés autour des stands animés par des étudiants étaient d’une grande richesse. Et si l’on s’imagine que seuls les jeunes ont pris du plaisir à se livrer à des expériences et assister à des démonstrations, ce serait une erreur car les parents et autre passants curieux ne se sont pas privés d’interroger, de tester, avec une banane dessinée sur le visage qui valait le déplacement. Et dans ce Souk, l’on apprend le rôle des molécules notamment celles des parfums sachant qu’il existe le parfum de gauche et de droite... Et n’allez surtout par voir dans ce propos la moindre allusion. Parmi les stands, on a pu découvrir, le peuple des insectes, les mathématiques sympathiques (Oups !), comment on aménage les bords d’une rivière, la fabrication des couleurs, la biodiversité des arbres de Méditerranée, les peintures ethniques, holographie et illusions, etc. In fine que du bonheur pour tous avec un slogan des plus parlant : « Ramène ta science, pas ta fraise ». C’est la confrérie des fraises de Carpentras qui ne va pas être contente...

Patricia MAILLE-CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.