Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Expositions > Marseille : "Play - Design pour les martiens" à découvrir au Château Borély (...)

< >

Marseille : "Play - Design pour les martiens" à découvrir au Château Borély jusqu’au 21 février 2016

mercredi 25 novembre 2015


Ouverture pour trois mois, du 21 novembre 2015 au 21 février 2016, d’une exposition déroutante amusante et didactique essentiellement ludique, en partenariat avec Fotokino. Elle fait enfin à Marseille la part belle aux facétieux designer italien (1917-2007) Ettore Sottsass au Château Borély, Musée des arts décoratifs de la faïence et de la mode. Cette manifestation en dialogue entre designers et les pièces de la collection ancienne du musée Borély a été imaginée en deux parties : l’une consacrée au design d’objet et textile, au musée Borély et l’autre au design graphique dans le studio Fotokino des allées Gambetta. Chacune de ces expositions rassemble des œuvres de designers, reconnus ou émergents, autour de la question du jeu ou des questions de jeux aux approches multiples .
Cette première partie de cette double exposition est associée au Festival Laterna magica (4-13 décembre à Marseille). La couleur est au centre du choix de cette double exposition. Couleurs, motifs graphiques couvrants et envahissants sur les textiles des designers scandinaves ou plus subtils et légers posés sur porcelaine. C’est pour le public l’occasion de découvrir les créations poétiques, délicates ou tonitruantes de jeunes artistes graphistes ou designers très confirmés, jusque sur les vitres du Château... Artistes présentés : Nathalie Du Pasquier, Jenni Rope, Noora Niinikoski, Fanette Mellier, Julie Richoz, Ettore Sottsass, Mathieu Peyroulet-Ghilini, Yoko Omareda, Matteo Thun, et le studio Raw color.

« Play, Design pour les martiens »

JPEG - 49.7 ko
Ettore Sottsass, Kachina 16, 2006-2012, édition Mourmans Gallery, Maastricht, Pays-Bas. Réalisation Cirva © J. Bernard.

Le titre « Play, Design pour les martiens » pour la première partie château Borély ajoute au côté joueur de cette manifestation. Et ce n’est pas un hasard si l’affiche représente une des figurines en verre de Sottsass produites à Marseille au CIRVA (Centre International de Recherche sur le Verre et les Arts plastiques) où il a travaillé dix ans à la fin de sa vie. Il n’y a pas qu’Ettore Sottsass mais aussi nombre de ses anciens associés dans cette exposition où un accent a été mis sur ce créateur du groupe Memphis (1980-1988) qui a déstabilisé le design tel qu’on le considérait depuis la définition de ses codes par le Bauhaus il y a près d’un siècle. Le groupe Memphis avec notamment George J. Sowden et Nathalie du Pasquier, dont des œuvres sont présentées à Borély, a utilisé une gamme plus large de couleurs et de formes quelquefois à la limite de l’équilibre instable sur nombre de supports et matériaux.
Et qu’ont à voir les Martiens dans cette affaire ? La parole est à Martine Bedin, autre membre du groupe Memphis au design protéiforme : « Faire du design pour les martiens : pour que le jour où ils arriveront sur Terre, ils puissent voir que les habitants de notre planète vivent dans la gaieté et l’inventivité. Mais on peut aussi envisager ces mots comme une invitation à se libérer de certains codes pour réaliser un design surprenant, iconoclaste et anticonformiste, utopique... ». Nous voilà prévenus. On se promène dans ce château comme chez soi avec ici un meuble ancien, là une pièce de design sur une étagère ou un miroir bizarre sur un mur ou tout combiné. C’est un choix délibéré.

JPEG - 104.6 ko
(Photo A.L.)

« C’est une volonté depuis le départ, depuis la création du musée des arts décoratifs et de la mode de Marseille : la volonté de montrer aux gens la continuité entre des collections patrimoniales et historiques et le design d’aujourd’hui  », nous a précisé Christine Germain-Donnat, conservatrice du Musée. « Ici on a vraiment fait un focus sur le design et la couleur, le design et le motif, et donc on a essayé d’embrasser tout le champ depuis le textile, la céramique, le verre, le papier, le graphisme, etc. C’est vraiment dans tout le musée », ajoute-t-elle. Et considère : « Le fait de présenter des designers au sein de la collection permanente permet aussi au visiteur de revoir le musée autrement, de faire des balances entre une pièce ancienne et une pièce contemporaine, de voir des rapports, les contrepoints et c’est ça le but  ».
« Il s’agit de montrer, poursuit Christine Germain-Donnat, que dans les arts décoratifs la création est sans cesse extrêmement vivace ; qu’il y a un nombre insensé d’artistes qui s’emparent de matériaux traditionnels -qu’il s’agisse de céramique, de textile, de verre, etc.- pour formuler des créations totalement nouvelles ».
Fotokino organise pour sa part une autre manifestation du 5 décembre 2015 au 31 janvier 2016 sous le titre « Play, la règle du jeu » dédiée au design graphique. Un partenariat pour deux expositions complémentaires dont les dates se chevauchent pour permettre aux amateurs de voir les deux dans la foulée entre Fotokino et Borély.

Nombre de pièces créées au Cirva à Marseille sont présentées pour la première fois

Nombre de pièces créées au Cirva à Marseille sont présentées pour la première fois au public marseillais et notamment celles Ettore Sottsass réalisées après sa mort. « Sottsass est venu au Cirva après avoir travaillé à Sèvres en 1996 où il a fait quelques pièces qui sont très belles », nous indique Isabelle Reiher, directrice du Cirva. « Il avait déjà travaillé le verre à Murano dans les années 70 à 80 et il souhaitait venir au Cirva pour une première série de pièces qui étaient une collaboration Sèvres-Cirva pour des pièces qui alliaient céramique et verre. En 10 ans il a réalisé trois séries. On en a 40 en tout. Quand il est arrivé le groupe Memphis, qu’il avait créé en 1980, avec notamment Martine Bedin et Nathalie du Pasquier, qui a révolutionné le design, était terminé. Ce groupe a eu une durée de vie assez brève mais il a révolutionné le design de la fin du XXe siècle », rappelle-t-elle.
« Lorsque Sottsass est venu au Cirva, il était en fin de vie. Il est mort avant d’avoir terminé ces pièces exposées. Elles ont été terminées après sa mort. Il nous avait fourni tous les dessins. On venait tout juste de commencer cette série qui s’appelle les Kachinas et qui s’inspire des poupées Kachinas qui sont les intermédiaires entre le ciel et le vivant pour les indiens Pueblos du Nouveau Mexique. Elles ont des attributs incroyables, des colliers, des petites jupes en paille et cheveux. Toutes les formes sont inspirées de ces poupées », raconte Isabelle Reiher.
La précédente exposition était consacrée à Hubert Le Gall qui est à la fois décorateur et designer avec « un univers narratif très différent », a rappelé la conservatrice de Borély. Une exposition de « pop art design », qui avait quelque peu dérouté des visiteurs dont l’auteur de ces lignes, avec des pièces uniques épurées, placées à côté de mobiliers anciens très travaillés et des objets du quotidien détournés. Christine Germain-Donnat souligne qu’il est « assez isolé dans la création française » et ne colle pas au design tel que le grand public l’imagine alors que dans l’exposition qui s’est ouverte ce samedi le public est confronté à des designers qui travaillent aussi pour des maisons étrangères, notamment finlandaises, avec une remise à l’honneur du mouvement Memphis. Il était intéressant de montrer « comment ces designers-là ont pas mal bouleversé les champs de la couleur et du motif », conclut-elle.
Antoine LAZERGES

Exposition « Play. Design pour les martiens » du 20 novembre 2015 au 21 février 2016 avec les artistes Nathalie Du Pasquier, Jenni Rope, Noora Niinikoski, Fanette Mellier, Julie Richoz, Ettore Sottsass, Mathieu Peyroulet-Ghilini, Yoko Omareda, Matteo Thun et le studio Raw color et la collection permanente. Château Borély Musée des arts décoratifs, de la faïence et de la mode 132, avenue Clot-Bey 13008 Marseille - Du mardi au dimanche de 10h à 18h - Fermeture le 1er janvier 2016 - Tarifs : 5 euros / tarif réduit 3 euros - Gratuité moins de 18 ans - Plus d’informations au 04 91 55 33 60/64 - Fotokino - "Play. La Règle du jeu" - Exposition du 5 décembre 2015 au 31 janvier 2016 - Studio Fotokino - 33 allées Gambetta, Marseille 1er - 09 81 65 26 44 - Info sur : fotokino.org

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.