Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Culture > Marseille Provence 2013 > Votre année Capitale > Marseille-Provence 2013 : le timbre de l’événement désormais associé à un (...)

< >

Marseille-Provence 2013 : le timbre de l’événement désormais associé à un tatoo

mercredi 29 mai 2013

JPEG - 110.9 ko
Le timbre de Marseille-Provence 2013, projeté sur la façade de la préfecture de Région à Marseille à l’occasion du lancement de l’année Capitale en janvier dernier, a déjà été vendu à 603 145 exemplaires, dont 16 000 dans les Bouches-du-Rhône (Photo S.P.)

603 145 timbres officiels de Marseille-Provence 2013 ont été vendus depuis son lancement le 12 janvier, dont plus de 16 000 sur les Bouches-du-Rhône. La Poste le revisite désormais en l’associant pour la première fois à un tatoo, ce qui constitue une première mondiale. Le Collector de 4 timbres MP 2013, disponible le 21 juin, proposera des images et slogans décalés sur la culture ainsi que 4 tatoo reprenant des phrases chocs telles que : « Je suis une œuvre d’art », « je suis très tendance culture »… Il s’agit pour La Poste de promouvoir l’évènement grâce à un produit novateur et de mobiliser un public d’habitude peu enclin à la philatélie.
« Notre objectif consiste toujours à rythmer par des temps forts les événements culturels de l’année Capitale, explique Philippe Clément, directeur de l’enseigne La Poste des Bouches-du-Rhône. Le 1er collector "Lumières sur la ville" invitait à poser un regard nouveau sur Marseille. Ce 2nd collector inscrit La Poste dans la modernité. La sortie de 4 timbres "tatoo" est une première mondiale : le symbole d’une innovation créée pour l’occasion et d’un engagement que chacun peut décider d’afficher. »
Un format qui devrait aussi contribuer à démocratiser la philatélie en lui permettant de toucher un public nouveau. « La philatélie s’adresse à tous. Les beaux timbres sont effectivement recherchés par les collectionneurs parce qu’ils ont la propriété de durer. Les tatouages éphémères correspondent à un véritable phénomène de mode, ils intéressent les jeunes, mais n’ont par essence qu’une durée de vie limitée. Avec la sortie de ces 4 timbres "tatoo", La Poste et Philaposte parviennent à concilier le temporaire et le permanent. Grâce à eux, qu’on soit jeune ou vieux, on peut être pour toujours "au cœur de l’événement" », souligne Philippe Clément.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.