Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Politique > Marseille : Si la L2 m’était contée...

< >

Marseille : Si la L2 m’était contée...

vendredi 8 juillet 2016

Le préfet de région, Stéphane Bouillon a pointé 352 réserves, en comité de suivi des engagements de l’Etat de la rocade L2. La mise en service à la rentrée pourrait être retardée.

JPEG - 111.5 ko
Stéphane Bouillon, préfet de région Paca (Photo P.M.-C.)
JPEG - 86.7 ko
Plan L2-marseille.com

S’agirait-il d’une malédiction qui entoure cette fameuse rocade L2 qui fait parler d’elle depuis des décennies. Entre ses opposants des premières heures qui, à coup de recours ont retardé le projet, puis le manque de financement, puis, puis, puis.... Et voilà que L2 -on devrait d’ailleurs changer son nom vu son triste parcours- est en bonne voie, si l’on peut dire. Fin juin, Jean-Claude Gaudin, le président de la métropole Aix-Marseille Provence, demandait à l’État d’accélérer la mise en service du tronçon Est, dont les travaux sont aujourd’hui terminés (un peu plus de 5 km entre l’échangeur de Florian sur l’A50 et Saint-Jérôme). « L’État doit se montrer ferme sur les délais de mise en service de ce chantier attendu par tous, depuis trop longtemps et je souhaite que les services de l’État mettent réellement tout en œuvre pour ouvrir la L2 dès que possible », déclarait-il dans un communiqué. Quelques jours plus tard, Julien Ruas, adjoint au maire, délégué au Bataillon de marins-pompiers de Marseille (BMPM), à la prévention et à la gestion des risques urbains de réagir également dans un communiqué -à la suite d’une interview du préfet de région, Stéphane Bouillon, début juillet, expliquant que la mise en service de la L2 pourrait être retardée du fait précisément de ces exercices encore à réaliser- « Si c’est le cas, a précisé Julien Ruas, le Bataillon de marins-pompiers de Marseille est prêt. Ses équipes se tiennent à disposition du Préfet et attendent au plus vite une date afin de programmer et réaliser ces exercices pour s’assurer définitivement de la sécurité de l’infrastructure. ».
Ce vendredi 7 juillet, lors du comité de suivi des engagements de l’État de la rocade L2, où se trouvaient à l’ordre du jour -l’insertion urbaine de la rocade L2, les modalités de mise en service de la L2 Est, les moyens de limiter la congestion à son débouché et de réduire les risques d’insécurité routière sur l’A50, les études acoustiques, la qualité de l’air- le préfet Stéphane Bouillon a refusé la mise à disposition de l’ouvrage par la SRL2, avançant : « Les tests ont permis de mettre en évidence 352 réserves, parmi elles des points de sécurité qu’il faut revoir avant de mettre cette rocade en service ». A ce jour, le calendrier établi par la SRL2 prévoyait deux mois de tests et de pré-exploitation pour une ouverture à la rentrée 2016 du tronçon Est.
Patricia MAILLE-CAIRE

JPEG - 133.9 ko
Arlette Fructus LR vice-présidente de la métropole (Photo Robert Poulain)

Jean-Michel Palette, directeur interdépartemental des routes Méditerranée et futur exploitant de la L2 et Arlette Fructus LR, vice-présidente de la métropole représentant Jean-Claude Gaudin, maire de Marseille et président de la métropole apportent quelque éclairage au micro de Mireille BIANCIOTTO .

Réactions

Jean-Claude Gaudin, président LR de la Métropole

« C’est une immense déception car cette décision reporte à une date indéterminée la mise en service de cet équipement attendu par tous. Si les réserves en matière de sécurité, avancées par le préfet pour justifier ce nouveau retard, doivent évidemment être levées, il est pour le moins surprenant de les découvrir au dernier moment. L’État doit prendre ses responsabilités et accélérer les procédures pour respecter ses engagements et livrer, le plus rapidement possible, un équipement sûr et fonctionnel. »

Guy Teissier, député LR et président du Conseil de territoire Marseille-Provence
« Je déplore ce nouveau retard préjudiciable à l’ensemble des Marseillais. Cette voie de contournement et de desserte permettra de mieux répartir le trafic et de limiter le nombre de véhicules en transit dans Marseille. Ce qui, à terme, rendra possible un meilleur partage de l’espace public dans l’hypercentre au profit des modes doux de déplacement. Or ce refus vient retarder cet objectif. Je demande à la SRL2 de faire le nécessaire, en espérant que l’ouverture soit toujours possible à la fin de l’été ».

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.