Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Société > Marseille : des lendemains qui chantent pour les abords des Voûtes de La (...)

< >

Marseille : des lendemains qui chantent pour les abords des Voûtes de La Major

mardi 15 juillet 2014

JPEG - 715.3 ko
Les voûtes sur la place albert Londres (Photo Philippe Maillé)
JPEG - 176.6 ko
Un partie des Voûtes donne sur la place Albert Londres qui accueillera sur 1 000m² de terrasse (Photo Robert Poulain)
JPEG - 612.7 ko
Le grand escalier qui conduit le visiteur du boulevard du littoral au square Vaudoyer (Photo Philippe Maillé)
JPEG - 686.8 ko
Sébastien Didier, membre du directoire de la Cepac et François Jalinot, directeur général d’Euroméditerranée ont présenté les abords revisités de La Major (Photo Philippe Maillé)
JPEG - 204.7 ko
Square Vaudoyer, des bancs et des bancs avant leur installation pour le 21 juillet (Photo Robert Poulain)
JPEG - 638.4 ko
Les Voûtes sur le boulevard du Littoral (Photo Philippe Maillé)
JPEG - 190.5 ko
La boutique Fragonard est déjà prête pour l’ouverture le 21 juillet (Photo Robert Poulain)

Il y a encore quelques années pas si lointaines, le boulevard du Littoral (2e) et tout ce qui se trouvait à proximité de la cathédrale de La Major ne donnait pas lieu à une quelconque envie de promenade ou autre déplacement festif. Les effets d’annonce qui évoquait une transformation spectaculaire de cette partie de la ville, laissaient dubitatif. Mais, les avancées ont étaient telles que l’on ne peut que rester coi devant la mutation de ce quartier. Et de la Tour CMA-CGM (Arenc) au Fort Saint-Jean -est-ce à dire 3km de long et une surface de 60 hectares- le programme porté par Euroméditerranée appelé la « Cité de la Méditerranée » a mis en exergue un espace particulièrement attractif grâce au réaménagement de la façade maritime.
Et l’on a pu découvrir les abords de la Major, dernière réalisation qui sera ouverte au public d’ici le 21 juillet avec comme cœur « les Voûtes », un espace commercial mais pas seulement. Certes, ces dernières affichent 6 mois de retard par rapport à la date annoncée initialement pour l’ouverture mais, justifiera Sébastien Didier, membre du directoire de la Caisse d’Épargne Provence-Alpes-Corse (Cepac), propriétaire des lieux « 6 Mois de retard liés à un aspect technique plus compliqué que prévu et une conjoncture économique moins porteuse. » Pour l’heure 74 % des 7 000m², 20 voûtes, entièrement restaurées, ont trouvé preneurs. Sans oublier cette place Albert Londres ou place basse de 3 200 m² dont 1 000 m² seront réservés aux tables pour les terrasses des 8 restaurants à venir.
Puis, de larges escaliers ou encore un ascenseur vont permettre de passer du boulevard du Littoral au square Vaudoyer qui surplombe la place Albert Londres. « Une pièce urbaine importante qui fait le lien entre le boulevard du Littoral, le J4 et le quartier historique du Panier », explique François Jalinot, directeur général d’Euroméditerranée en présentant les lieux. Ce square de 2 000m² dédié à la détente a pris forme avec la construction d’une dalle de béton dans le prolongement de l’esplanade de La Major et au-dessus des infrastructures de la Seram. Et l’on peut se réjouir de l’implantation de nombreux bancs qui vont permettre à la fois aux habitants du quartier tout comme aux promeneurs de se poser et admirer cette vue exceptionnelle sur le Mucem et... la mer. Des jeux d’enfants, si rares en centre-ville, des plantations et des éclairages au sol très innovants vont agrémenter ce nouvel espace.
Quant à l’esplanade de la Major qui repose sur les voûtes, un projet urbain avait été lancé en 2000. François Jalinot d’indiquer : « Il avait fait l’objet d’un concours qui avait retenu Bruno fortier, grand prix de l’urbanisme mais un problème de stabilité des voûtes avait bloqué le projet. Grâce à la Cepac et la restauration des Voûtes, un sol solide nous permet de poser en surface un remblai de qualité et offrir un écrin digne à La Major ». La livraison est prévue à la fin 2015.
Pour en revenir aux Voûtes, les ouvertures sont programmées au fur et à mesure des aménagements intérieurs des futurs exploitants. Mais point d’inquiétude, deux enseignes auront déjà pignon sur rue le 21 juillet, les Halles des voûtes qui vont proposer une douzaine d’étals de métiers de bouche, « des produits frais que l’on pourra également consommer sur place » et le parfumeur de Grasse Fragonard qui est déjà fin prêt. D’autres enseignes vont se dévoiler, toujours dans la droite ligne de la volonté de Cepac : «  Des enseignes qui racontent une histoire, saveurs, senteurs, savoir-faire ». On retrouve, entres autres, les chocolats à l’huile d’olive Espérantine et « Habitat » qui prendra place au cours du premier trimestre 2015 sur 1 500 m² (6 voûtes). Les lieux seront animés au travers de restaurants, bar à musique, caves à vins et également, des espaces accueillant des événements ponctuels.
Patricia MAILLE-CAIRE

Messages

  • bonjour ravi de voir que MARSEILLE renait de ses cendres et cela depuis des années après des dizaines que dis je des centaines de chantiers pour embellir ressusciter cette ville qui aurait toujours dû rester au sommet de l’olympe.
    Marseille delinquance ? Marseille kalachnikov ? Marseille meurtres et délits ?
    STOP MARRE DE TOUS CES CLICHES !!!!!!
    car ces inconvénients existent dans toute metropole.....en commençant par PARIS et l’ile de France où les délits sont les plus nombreux en France. mais certains medias le taisent.
    Car MARSEILLE c’est autre chose et beaucoup plus, des points de vues, des iles avec des forts, ces somptueuses calanques.....etc
    MARSEILLE CEST LA VIE LA MER LAVENIR MARSEILLE BOUGE !!!!!!!!!
    benoit de strasbourg

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.