Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Culture > Musique / Opéra > Marseille : "l’Opéra de quat’sous" de Brecht/Weill avec Nicole Croisille (...)

< >

Marseille : "l’Opéra de quat’sous" de Brecht/Weill avec Nicole Croisille arrive au Toursky

mercredi 2 décembre 2015

JPEG - 80.6 ko
Nicole Croisille et Patrick Zimmermann "l’Opéra de quat’sous" de Brecht/Weill donné au Toursky (Photo Thierry Lindauer)
JPEG - 136 ko
La belle Polly (Anandha Seethanen) (Photo Thierry Lindauer)
JPEG - 143.5 ko
(Photo Thierry Lindauer)

La Compagnie "Opéra Eclaté" arrive à Marseille pour deux représentations de "l’Opéra de quat’sous" de Brecht/Weill avec Nicole Croisille au Théâtre Toursky les vendredi 4 et samedi 5 décembre à 21heures. Olivier Desbordes, créateur de la Compagnie, il y a plus de 30 ans, a mis en scène avec Eric Perez, chanteur et acteur, ce classique de la déconstruction de l’opéra traditionnel en une version cabaret. Jack l’éventreur et François Villon dans un cirque sur une scène d’opéra, revus par Bertold Brecht et mis en musique par Kurt Weill.
Un opéra populaire depuis plus de 80 ans que l’on peut considérer comme une des premières comédies musicales en Europe. Succès dès sa première création à Berlin en 1928 dans l’Allemagne de la République de Weimar sous le titre de Die Dreigroschenoper, l’Opéra de quat’sous, adapté en français par Gaston Baty au théâtre du Montparnasse dès les années 30, a été depuis joué et rejoué partout dans le monde.
Sa reprise par la Compagnie Opéra Eclaté suit celle de la revue Cabaret également connue. Ce n’est pas non plus un hasard si cette troupe, dont les dirigeants se réclament de l’esprit de Léo Ferré, fait halte au théâtre Toursky. En présentation de son spectacle la compagnie met en exergue une citation qui ne peut que plaire à Richard Martin, Directeur du Toursky et chantre de Ferré : « Le poète d’aujourd’hui doit appartenir à une caste, à un parti ou au "tout-Paris" ! Le poète qui ne se soumet pas est un homme mutilé. » (Léo Ferré-1973).
« Avec l’Opéra de Quat‘sous, Brecht et Weill brouillent les cartes de l’opéra traditionnel, ils mélangent sans complexe des références à Bach, au Jazz, au choral luthérien. Ils se situent en fait dans ce vaste champ de réflexion sur la place de l’Opéra dans la société, réflexion entamée par tous les contemporains de la République de Weimar », écrivent les metteurs en scène dans leur note d’intention. L’art explose ses frontières, que ce soit par l’architecture, par le cinéma ou la peinture, dans un milieu industriel florissant. C’est dans ce contexte que naît cette proposition désordonnée de mise en abyme de l’opéra « bourgeois », dans un cabaret-cirque. On est au cirque, avec Brecht dans sa vision du monde des années 30.
Antoine LAZERGES

L’Opéra de quat’sous - vendredi 4 décembre et samedi 5 décembre 2015 à 21h, au théâtre Toursky Marseille - Plus d’info : toursky.fr

La Compagnie « Opéra Éclaté »

Créée il y a 30 ans à Saint-Céré (Lot) par Olivier Desbordes, devenue Compagnie Nationale Lyrique avec le Festival de Théâtre de Figeac et le Festival de Saint-Céré, la compagnie « opéra éclaté », devenue Scène Nationale Lyrique, conventionnée pour le théâtre et le théâtre musical, cette compagnie a réussi le pari d’être un grand centre d’art vivant et de lier par l’opéra et le théâtre la Dordogne le Lot et la Corrèze.
En 2015, 3 créations ont été réalisées, "Falstaff "de Verdi mise en scène Olivier Desbordes, "La Périchole" d’Offenbach mise en scène Benjamin Moreau et Olivier Desbordes. La troisième, "L’Opéra de quat’sous" de Brecht/Weill mise en scène Éric Perez et Olivier Desbordes, a été réalisée en coproduction avec le centre lyrique Clermont-Auvergne. « La Périchole et L’Opéra de quat’sous créés en 2015 tourneront en France 2016 et 2017 », annonce la Compagnie.
Le final de cet opéra de quat’sous écrit en 1948 par Brecht est encore (toujours ?) d’actualité :
« Cessez de réprimer tous les délits mineurs,
Le crime s’éteindra de lui-même, sans loi,
Songez à la profonde nuit, au froid
Dans cette vallée de larmes d’horreur ;
Mais pourchassez les vrais, les grands voleurs,
Exterminez-les tous dès aujourd’hui :
C’est d’eux que vient le froid, c’est d’eux que vient la nuit.
C’est par eux que la terre est un monde »

Distribution :

- Madame Peachum : Nicole Croisille,
- Monsieur Peachum : Patrick Zimmermann
- Macheath : Éric Perez,
- Polly : Anandha Seethanen,
- Jenny : Flore Boixel
- Brown : Samuel Theis,
- Lucie : Sarah Lazerges
- Avec Yassine Benameur, Manuel Peskine, Clément Chébli, Anne-Sophie Domergue, Fanny Aguado, Alexandre Charlet, Antoine Baillet, Nathalie Schaaff, Josselin Michalon
- Mise en scène : Éric Perez et Olivier Desbordes
- Direction musicale : Manuel Peskine
- Décor : Patrice Gouron
- Costumes : Jean-Michel Angays
- Construction décor : Guillaume Hébrard
- Graffitis sur toile : Paolo Calia

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.