Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Marseille : le Centre Fleg se penche sur Les Juifs d’Amérique Latine-Racines (...)

< >

Marseille : le Centre Fleg se penche sur Les Juifs d’Amérique Latine-Racines Séfarades dans le cadre de l’opération annuelle « Dialogue interculturel »

vendredi 24 mai 2013


Le centre Fleg propose un programme qui met en lumière le dialogue entre juifs, arabes et chrétiens, à l’image de la période d’Al andalous (Espagne des 3 cultures), à travers différents événements mettant en scène la rencontre multiculturelle (concert, spectacle, exposition, rencontres). Un ensemble de rendez vous à la croisée des chemins et des cultures évoquant chaque fois la période de l’histoire où l’Islam, le Christianisme et le Judaïsme avaient à cœur de croiser leurs recherches et leurs connaissances afin d’enrichir leur patrimoine. Le thème de cette année, vu par le Centre Fleg, présente l’histoire des Juifs d’origine espagnole ayant choisi de traverser l’Atlantique pour s’installer en Amérique Latine. Plusieurs aspects seront abordés : la littérature et l’histoire juives sud-américaine (Moarcyr Scliar, Fajardo, l’histoire étonnante des Gauchos juifs, les imprégnations juives du tango et la rencontre des trois cultures. )

Au Programme

Exposition "Les Gauchos juifs » (Los gauchos judíos) du 21 Mai au 12 juillet 2013

En 1854, le gouvernement argentin ouvre le pays à l’immigration, les juifs séfarades (parlant espagnol) commencent à arriver vers 1880, essentiellement du Maroc, de la Syrie et de la Turquie, et seront rejoints par des milliers de juifs fuyant les pogroms de la Russie impériale (en provenance de Russie, de Roumanie et d’autres pays d’Europe orientale, Podolie et Bessarabie). Dès 1889, les nouveaux immigrants établirent la première ville juive d’Argentine, qu’ils appelèrent Moïseville, aujourd’hui dénommée Moisés Ville, dans la province de Santa Fe. Au début du XXe siècle, la province d’Entre Ríos possède 170 colonies juives, fermes agricoles. Les colons s’organisent rapidement en coopératives agricoles qui donnent une grande impulsion à la colonisation juive. Avec leurs revenus, elles créent des hôpitaux, des bibliothèques, s’occupent des cimetières et des centres culturels pour la communauté ainsi que pour l’ensemble de la population.
Une création du Centre Fleg : 4, impasse dragon. Marseille (6e)
Entrée libre

Samedi 25 mai à 21h 30 : Concert à l’Espace Julien

Paz, Salam & Shalom par l’Ensemble Canticum Novum placé sous la direction de Emmanuel Bardon.
Cette Musique s’inspire des influences chrétiennes, juives et arabes dans un voyage hors du temps, entre le XIIIe siècle et aujourd’hui. Embrassant l’harmonie perdue d’une humanité en constante évolution, Canticum Novum réalise une rencontre musicale pleine de magie. Au cœur d’un territoire où communautés arabe, séfarade et espagnole cohabitent et tentent de construire un équilibre, malgré leurs différences. Musique à la croisée des chemins, des cultures, des expressions artistiques... Musique étonnamment vivante après 800 ans de partage, d’une énergie exaltante, témoignage de diversité, de respect et de tolérance.
L’Ensemble Canticum Novum : Emmanuel Bardon, Barbara Kusa et Yves Bergé au chant, Arroussiak Guevorguian (kanun), Valérie Dulac (vièle et lire d’archet), Emmanuelle Guigues (vièle et kamanche), Gwénaël Bihan (flûte à bec), Philippe Roche (oud), Ismaïl Mesbahi et Henri-Charles Caget aux percussions.
Paf adh 12 € / 15 €
Coproduction Horizontes del sur - Centre Fleg -Espace Julien

Lundi 27 Mai à 19h : Soirée Gauchos Juifs

Vernissage de l’exposition "les gauchos juifs" suivi de la projection du documentaire Legado à 20 heures.
Legado (Legacy) Argentine 2004, 72 mn . Réalisation Vivián Imar et Marcelo Trotta
Arrivés sur cette terre étrange, sans ressources et sans connaître la langue, ils ont dû lutter contre la peste, la sécheresse, le gel et les inondations. Ce film, hommage aux pionniers, transmet la nostalgie, le drame, les espoirs et les accomplissements de l’ère de la colonisation. L’histoire incroyable des " gauchos juifs", hommes et femmes qui, pour échapper aux persécutions, quittèrent leurs villages enneigés d’Europe orientale pour s’installer sur les étendues sauvages et rudes d’Argentine avec en tête un projet fou : bâtir une nouvelle Jérusalem.
Entrée libre
Centre Fleg : 4, impasse dragon. Marseille (6e)

Mardi 28 mai à 18 heures : Réunion du cercle de Généalogie juive
Recherches d’ancêtres aux Amériques.Comment retrouver des ancêtres qui ont immigrés en Amérique centrale et Amérique du Sud : Mexique, Argentine, Brésil, etc.? Avec de nombreuses pistes de recherches www.genealoj.org
Centre Fleg : 4, impasse dragon. Marseille (6e)

Mardi 28 mai à 18h30 : Café littéraire
Dina Dian propose un Hommage à Moarcyr Scliar et son roman Max et les fauves suivi d’un intermède de musique brésilienne.
Écrivain majeur de la littérature sud américaine d’origine juive russe né à Porto Allègre au Brésil et mort en 2011, auteur d’une œuvre tout autant inspirée par la bible et les blagues juives que par la bande dessinée, les faits divers ou ceux du quotidien. Il a été qualifié par la présidente brésilienne Dilma Rousseff « de figure emblématique de la littérature brésilienne et latino américaine ».
Paf 5€
Centre Fleg : 4, impasse dragon. Marseille (6e)

Jeudi 30 mai à 20h : Ciné club
Projection du film argentin La camara oscura (2009) réalisé par Maria Victoria Menis.
Dans une colonie d’immigrants juifs d’Entre Rios, en Argentine, à la fin du 19e siècle, le film raconte l’histoire de Gertrudis. Sa famille l’a toujours trouvée laide, qu’elle soit bébé, petite fille ou adolescente. C’est plus tard, mariée et mère de famille, qu’elle sera vue autrement par un photographe français, artiste surréaliste, qui gagne sa vie en faisant des portraits de famille. Il va être le seul à découvrir, avec un autre regard, la beauté particulière de cette femme, la richesse et la créativité de son monde intérieur.
Entrée libre.
Centre Fleg : 4, impasse dragon. Marseille (6e)

Lundi 3 juin à 19 heures : Repas des Trois Cultures.
Un grand repas avec des plats des trois traditions : juive, musulmane et chrétienne. Un instant de partage pour se remémorer les saveurs de l’Espagne des trois cultures et ses sept siècles mythiques de cohabitation. Cette soirée sera également l’occasion de découvrir et d’apprécier la musique Maalouf et Chaabi avec l’ensemble de Salim El Annabi.
Tarif 10 € sur réservation préalable
Union des familles musulmanes. 26 rue Nationale 13001 Marseille. Une coorganisation Union des familles musulmanes, Horizontes del sur, Centre Fleg

Mardi 4 juin à 17 heures : Rencontre

Rencontre de José Manuel Fajardo autour de sa trilogie séfarade « Los conversos », une saga des Juifs espagnols en Amérique Latine.
En Espagne, José Manuel Fajardo présente pour la première fois la trilogie de l’histoire des "judéo-conversos" espagnols développée dans ses 3 romans : Lettre du bout du monde [Carta del fin del mundo ] aux Editions Flammarion ; Les imposteurs [El converso] 2003 et Mon nom est Jamaïca 2010 aux Editions Métailié. Ces romans racontent la saga d’une famille de crypto-Juifs espagnols et le récit historique de la persécution, de marginalisation et l’oubli de deux des composantes de l’identité espagnole : les cultures juives et arabes. Un voyage à travers du temps et de l’aventure, de 1492 à 2005.
Une coorganisation du Centre Fleg et d’Horizontes del sur
Entrée libre. Salle de conférences de la Bibliothèque de l’Alcazar
BMVR-58, cours Belsunce. Marseille (1er)

Mercredi 5 juin à 20 heures : Cinéma
Projection du documentaire : Expulsés 1609, la tragédie des morisques (2009) de M.E. López Lorca
Documentaire-fiction réalisé par le centre espagnol Casa Arabe sur l’histoire et la mémoire des Morisques (populations musulmanes converties de force au catholicisme en Espagne), ainsi que sur la tragédie de leur déportation en 1609. La Cour d’Espagne expulsa au cours de la seule année 1609 plus de 300 000 personnes pour le simple fait d’être identifiées comme morisques c’est-à-dire des espagnols marqués par des coutumes héritées des arabes, ces mêmes morisques qui durant la Reconquête furent obligés par la force à se convertir au Christianisme.
Une réalisation d’Horizontes del sur
Cinéma les variétés au 37, rue Vincent Scotto. Marseille (1er)
Paf 6€/8€

Jeudi 6 juin à 19 heures : Spectacle A vuelo de voz.
Contes et chants Séfarades d’Amérique latine. L’héritage de l’Al Andaluz en hispano Amérique. Avec Gisèle Abadia, Sandra Rivas-Dávila et Simón Bolzinger.
Gisèle Abadia, conteuse, écrivaine, chanteuse d’Algérie , fait vivre des moments magiques par ses contes séfarades et leur texte en ladino, hébreu et français.
Sandra Rivas-Dávila, chanteuse, musicienne et poète vénézuélienne , s’intéresse à toutes les formes d’expression du métissage culturel et de la tradition orale.
Simón Bolzinger, pianiste et compositeur français. La musique traditionnelle du Venezuela, des Caraïbes, du Brésil, du Pérou et d’Argentine dans une fusion harmonieuse avec le Jazz font partie de son vaste répertoire.
Spectacle coorganisé par Horizontes del sur et le Centre Edmond Fleg. Entrée libre : Auditorium de la Maison de la Région au 61, la Canebière. Marseille (1er).

Vendredi 7 juin à 19 heures : Tertulia
Café littéraire autour du livre du romancier espagnol Ildefonso Falcones Les Révoltés de Cordoue, animé par Sara Vidal, écrivaine marseillaise
Organisé par Horizontes del sur Espace Bar de la Maison de la Région au 61, la Canebière. Marseille (1er). Entrée libre

Lundi 10 juin 19h30 : Soirée « Du Ghetto au Tango »

Projection du documentaire argentin Tango, una historia con judios (Le Tango, une histoire juive ) 2010 réalisé par Gabriel Pomeraniec, présenté en version originale (espagnol), sous titré en français par ASPAS.
Inspiré du livre du journaliste et historien, José Judkovsi, cette première œuvre s’intéresse aux origines du tango, fruit de différentes cultures allant des communautés noires de Buenos Aires aux grandes vagues d’immigration de la Méditerranée européenne et d’Europe orientale commencées en 1860.

Concert de Judith Maian

Dans le Tango, Judith Maian n´est pas seulement intéressée par la mélodie et le rythme mais aussi par les histoires que chaque Tango raconte et leurs poésies. Dans son répertoire, on retrouve la tristesse des moments cruels de l´histoire accompagnant la douleur des persécutés et les petites joies des aventures des immigrants. Un voyage entre le Tango yiddish et le Tango argentin. En écoutant Judith, on découvre que le tango est musique, poésie, chant, danse et aussi passion, nostalgie, ironie, réflexion philosophique, espoir, attente…« La voix de Judith fait frissonner le public ».
Judith Maian, chanteuse de tango, née à Buenos Aires, Argentine.
Paf 10 €
En partenariat avec la Bnai Brith loge Harmonie
Centre Fleg : 4, impasse Dragon. Marseille (6e)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.