Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives



Accueil > Aix Marseille > Société > Marseille : le centre Cara Santé inauguré à Belsunce s’inscrit dans (...)

< >

Marseille : le centre Cara Santé inauguré à Belsunce s’inscrit dans l’avenir

vendredi 23 septembre 2016

C’est en présence de nombreux élus, au premier rang desquels Martine Vassal, la présidente du Conseil départemental 13 et Renaud Muselier, président délégué de la Région Provence Alpes-Côte d’Azur que s’est déroulée l’inauguration de Cara Santé.

JPEG - 142 ko
Jean-Jacques Zenou, directeur du centre Cara Santé entouré de Martine Vassal, Renaud Muselier, Solange Biaggi, Caroline Pozmentier et Bruno Genzana (Photo D.R.)

Situé Cours Belsunce, eu cœur du centre-ville de Marseille, ce centre est implanté dans un immeuble de 5 étages entièrement rénové et dédié exclusivement à une offre de soins élargie. L’équipe de soignants se compose de médecins généralistes, de gynécologues, de dermatologues, d’ORL, de cardiologues, d’ophtalmologues, de chirurgiens-dentistes, d’auxiliaires médicaux et d’un service secrétariat-accueil qui prend en charge toutes les tâches administratives permettant aux praticiens de se consacrer exclusivement à la médecine. Fondé et dirigé par Jean-Jacques Zenou, l’équipe de Cara Santé compte 15 médecins tous salariés en CDI et une équipe support de 8 personnes.
Jean-Jacques Zenou se félicite : « Belsunce, le nom du quartier peut inquiéter certains et pourtant l’accueil a été chaleureux et nous nous sentons bien ici ». « Notre projet, explique-t-il, comprend les dimensions santé, économie et social. La santé c’est notre bien le plus précieux. Et il importe de savoir qu’un nombre croissant de nos concitoyens ne peuvent plus se soigner. 22 % des Français, selon une étude récente ont dû reporter des soins et 64% des foyers les plus modestes indiquent avoir des difficultés à payer les soins. Cela alors que la santé est un droit pour tous, une priorité publique. Un domaine dans lequel nous entendons prendre toute notre part ». « Cara Santé, précise-t-il, doit permettre aux patients, aux collectivités et aux praticiens de faire des gains. Les patients trouvent chez nous une grande souplesse horaire, de 8h à 20h du lundi au jeudi, de 8h à 18h le vendredi. Nous sommes en attente d’une autorisation d’ouverture le dimanche de 9h à 13h. Il n’y a pas d’avance de frais, des tarifs sont en secteur 1 et le tiers payant. Nous avons des conventions avec plus de 250 mutuelles. Et nous avons choisi le matériel le plus performant possible ». Il en vient aux collectivités : « Nous sommes économique pour la collectivité de par notre engagement de pratiquer exclusivement les honoraires conventionnés du secteur 1. Le tiers payant s’applique obligatoirement permettant aux populations les plus défavorisées d’accéder aux soins. Nous allons également mener des actions de prévention, d’information et de collaboration avec des organismes médicaux et sociaux des quartiers et de la ville ». Enfin, il en vient au praticien : « Il est soulagé de tout l’administratif ; ses revenus sont garantis par le salariat ; les savoirs et compétences sont mutualisés et il bénéficie d’équipements et d’un plateau techniques modernes ».
Pour Renaud Muselier : « Ce centre est une chance énorme pour le quartier, la ville, c’est un symbole d’une Région qui se donne les moyens d’être en avance sur son temps. Cette implantation pallie, en effet, de grandes carences pour les habitants de ce quartier et notamment les étudiants, nombreux ici du fait de la présence des sites de la Canebière, Colbert et Saint-Charles. Or, 20% des étudiants annoncent avoir renoncé à des soins du fait de leur coût ».
Pour Martine Vassal : « La santé n’est ni de Droite ni de Gauche, elle est devant. Ce centre est un plus pour la santé, c’est aussi un plus pour redynamiser le centre ville, or, je ne connais pas de grandes villes sans un centre attractif ». D’insister à ce propos sur le travail accompli par Solange Biaggi en faveur du commerce, de l’attractivité et du grand centre ville et par Caroline Pozmentier Sportich en matière de sécurité et de mettre dans les deux cas l’accent sur la notion de "Jouer collectif". Puis de revenir sur l’action menée par le Département en matière de santé, en direction de l’AP-HM, des hôpitaux privés tel que Saint-Joseph qui s’inscrit dans une logique de modernisation « et de tels centres ». « Cara Santé songe à un centre d’accueil pour la petite enfance médicalisé, nous serons à vos côtés ». Et de conclure : « J’espère que vous développerez votre concept sur l’ensemble du département ».
Michel CAIRE
Cara Santé 32, cours Belsunce, 13001 Marseille Tel : 04.91.91.91.15. direction@carasante.fr - Plus d’info : carasante.fr

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.