Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Politique > Marseille : les vœux de fraternité du Préfet Pierre Dartout

< >

Marseille : les vœux de fraternité du Préfet Pierre Dartout

lundi 28 janvier 2019

JPEG - 73.1 ko
Le Préfet Dartout lors de la présentation de ses voeux à la presse (Photo Robert Poulain)

Pierre Dartout, préfet des Bouches-du-Rhône et de la région Provence-Alpes-Côte d’Azur a tenu tout d’abord à exprimer des vœux de « fraternité » pour ceux « qui sont en souffrance », après une perte d’emploi, une maladie, personnes évacuées et familles endeuillées après la perte d’un proche notamment les victimes de la rue d’Aubagne. Déroule, devant la presse, ses grands dossiers, la rue d’Aubagne et ses conséquences qu’il décrit comme « une catastrophe inédite, exceptionnelle, par son ampleur, avec la multiplication des arrêtés de péril et sa durée ». Souligne que « l’accompagnement des familles est un autre travail qui n’est pas à négliger » . Souhaite plus de logements sociaux PLAI (Prêt Locatif Aidé d’Intégration). Signale la hausse des demandes d’asile, plus de 21% en 2018, et donc son effort pour raccourcir au maximum les délais, car sur ce point, « il reste des progrès à faire ». Se pose aussi la question de l’hébergement d’urgence. Avant même le déclenchement du Plan grand froid, l’État finance des maraudes, à la recherche des personnes à la rue, en veillant « prioritairement aux femmes et aux enfants ». Aborde aussi la fusion entre la métropole et le département. A rédigé un rapport au Premier ministre, « en s’efforçant d’être impartial » avec « les avantages et inconvénients » sur toutes les hypothèses sur les différents sujets, la fusion, le périmètre, les compétences, les finances, et la gouvernance mais n’en dit rien de plus car ce rapport n’est pas public. Puis en vient au Grand débat national en appelant à « l’arrêt de la violence ». Souligne que l’État n’organise pas ce débat mais le facilite en particulier avec un référent par département. Dans les Bouches-du-Rhône il s’agit de Juliette Trignat, secrétaire générale de la préfecture des Bouches-du-Rhône. Enfin, soutient l’industrie locale, les Bouches-du-Rhône sont d’ailleurs le département le plus industriel de France, un atout pour lui à conserver

Juliette Trignat, référente du Grand débat national dans les Bouches-du-Rhône précise le rôle de l’État, un facilitateur pour trouver une salle, la sécuriser ou trouver un animateur. Enfin, se félicite de la montée en puissance des débats, « qui ont été constructifs et se sont déroulés dans une ambiance apaisée. Une nouvelle forme d’exercice démocratique qui me semble extrêmement prometteuse ».

Propos de Mireille BIANCIOTTO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.