Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives



Accueil > Aix Marseille > Politique > Marseille : les vœux très métropolitains de Jean-Claude Gaudin

< >

Marseille : les vœux très métropolitains de Jean-Claude Gaudin

mardi 17 janvier 2017

C’est dans le cadre emblématique du J1, que Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire de Marseille et président de la métropole Aix-Marseille Provence, a adressé ses vœux à la presse, ce lundi 16 janvier. A l’aube d’« une année particulièrement importante », qui voit Marseille être Capitale européenne du sport, l’élu a dressé le bilan de celle écoulée.

JPEG - 80.2 ko
Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire de Marseille et président de la métropole Aix-Marseille Provence, a adressé ses vœux à la presse (Photo Robert Poulain)

« Ce que je retiens surtout de l’année écoulée, c’est la naissance de notre métropole Aix-Marseille Provence, après l’adoption de tous mes amendements par le Parlement et la validation par le Conseil constitutionnel de la répartition des sièges au sein de cette institution, telle que je l’avais souhaitée », insiste Jean-Claude Gaudin qui n’a pas manqué de s’auto-congratuler avant d’évoquer 2017 : « Une année particulièrement importante, pour notre ville, capitale européenne du sport, pour notre jeune métropole en construction et pour notre pays enfin, avec des élections cruciales pour son avenir ». Revient sur 2016 qui « restera hélas marquée, dans nos mémoires, par les dramatiques événements qui ont frappé la France, par ces attentats terroristes qui ont endeuillé notre pays. » N’omet pas d’évoquer l’agression à Marseille du terrorisme islamiste, quand le 11 janvier, un adolescent turc de 15 ans a attaqué, à la machette, un enseignant juif. « Nul n’est à l’abri de cette violence aveugle, indique-t-il, et nous devons rester mobilisés pour y faire face, en prenant toutes les précautions possibles. Cʼest précisément ce que nous avons fait pour l’Euro, qui fort heureusement, a été un formidable succès dans notre ville et pour notre ville ». Insiste à nouveau sur son thème de prédilection "la métropole" considérant : « Si sa mise en place a été longue et difficile, depuis son installation réelle le 17 mars, elle avance vite et bien. Elle a installé toutes ses instances de gouvernance, elle a même adopté deux budgets la même année, dont celui voté le 15 décembre marqué par de gros efforts de rationalisation ». Saluant à ce propos le travail mené par les deux vice-présidents en charge des finances et du budget, Roland Blum et Jean Montagnac. Se félicite également de lʼ« Agenda de la mobilité métropolitaine » que « nous avons aussi préparé et fait approuver, à lʼunanimité, sous l’autorité du vice-président aux Transports, Jean-Pierre Serrus ». Il voit là un outil essentiel, qui améliorera la vie quotidienne. Avant de prévenir : « Il trouvera son application dès cette année, et jusqu’en 2030, à un rythme qui sera aussi fonction de la capacité de l’État à tenir toutes ses promesses. La première étape verra la création de lignes métropolitaines et la réorganisation du réseau, ainsi que la mise en place, d’ici la fin de l’année, d’une billettique et d’un guichet unique de transport ».

« J’ai demandé la réouverture des travaux sur le pacte de gouvernance financier »

Jean-Claude Gaudin annonce qu’il présentera, au cours du premier trimestre, avec la présidente du Département, Martine Vassal lʼAgenda du développement économique, en complément de celui établi par la Région. « La politique métropolitaine doit sʼaffirmer dans ce domaine, pleinement et réellement ». « Le deuxième défi à relever, cette année, poursuit-il,sera celui de la gestion des compétences de proximité. J’ai demandé la réouverture des travaux sur le pacte de gouvernance financier, spécifiquement sur ce thème. Je tiens à ce que ce pacte, qui est l’ADN de notre Métropole, donne aux maires la maîtrise de la proximité dont ils sont évidemment tenus pour responsables par leurs administrés ».
Il en vient aux finances qui, concède-t-il « restent fragiles ». Avance : « Nous avons déjà baissé la masse salariale et réduit les effectifs de 55 postes. J’ai moi-même donné l’exemple, et c’est mon rôle, en limitant les effectifs de mon cabinet. La mutualisation des services et la gestion de la logistique se traduiront également par des économies ».

« Que le gouvernement tienne les promesses du précédent Premier ministre à notre égard »

Et, profitant de la période des vœux, il souhaite que « le gouvernement tienne les
promesses du précédent Premier ministre à notre égard. Une mission interministérielle proposera ainsi un rapport d’étape en mars pour assurer la continuité de l’État et permettre au prochain gouvernement de respecter les engagements pris. Peut-être même saura-t-il saisir cette occasion, du moins je l’espère, pour aller plus loin et accompagner notre jeune institution à la mesure de ses ambitions et du rôle qui doit être le sien pour le Sud de lʼEurope
 ». Après avoir signalé qu’Aix-Marseille Provence est la plus grande métropole de France, « quatre fois plus étendue que le Grand Paris et six fois plus vaste que celle de Lyon », indique que Marseille, deuxième ville la plus peuplée de France avec ses plus de 860 000 habitants est « une capitale naturelle de cette région, qui poursuit sa transformation, malgré le désengagement de l’État ».
Et de promettre : « Le vaste plan que nous allons engager cette année dans l’hyper-centre, services de la Ville et de la Métropole conjugués, contribueront d’ailleurs à donner un nouveau souffle à ce qui est le cœur historique de la Ville et de son commerce. Propreté, aménagement urbain, sécurité, animation, tous ces enjeux seront abordés de front ». Il remercie à ce propos le Département pour son aide. dévoilant que « la Ville va préempter des commerces afin de reconquérir certaines artères et dʼinsuffler de la vitalité ». Parle de la Canebière que Sabine Bernasconi, maire de secteur, entend redynamiser. « 2017 verra aussi l’ouverture du centre Prado-Vélodrome. Cet équipement complète l’aménagement de ce nouveau quartier, articulé autour du stade Orange-Vélodrome ». Et annonce pour les nostalgiques d’un temps ancien : « Nous lançons actuellement les études de faisabilité d’un téléphérique pour relier le Vieux-Port et le site de Notre-Dame-de-la-Garde, qui reçoit chaque année 2 millions de visiteurs. Ce mode de transport doux permettra de désengorger ce secteur et de réduire la pollution tout en offrant un nouvel objet dʼattraction ».

« La place Jean Jaurès, notre Plaine historique, va aussi être réaménagée »

Il en vient à la Plaine : « La place Jean Jaurès, notre Plaine historique, va aussi être réaménagée afin de ramener vie et fraîcheur à cet espace qui en a bien besoin. Certes, là encore, j’entends certaines critiques, diverses réticences. Il en est ainsi chaque fois qu’on veut faire bouger les choses, chaque fois que l’on bouscule les habitudes des uns et des autres. Mais une fois le chantier terminé, les tensions s’apaisent toujours. Il en sera ainsi, là comme ailleurs. Souvenez-vous des réactions lorsque nous avons commencé à réaménager le Vieux-Port. Regardez aujourdʼhui. Quand les riverains et les commerçants de la place Jean Jaurès verront que le nouvel aménagement revitalise ce quartier, restaure sa vitalité, conserve son identité,
vous verrez, ils en seront pleinement satisfaits
 ».
Puis de se réjouir en mettant en avant les réelles avancées que connaît la Ville et, plus largement, le territoire métropolitain : « Quand Ali Baba, le leader mondial du ecommerce, choisit Marseille pour installer une plateforme consacrée à la vente de produits provençaux sur le marché chinois, c’est bon pour toutes nos TPE et PME. Quand 200 grossistes de textile chinois investissent près de 30 millions d’euros pour ouvrir, dès juillet, un International Fashion Center - je préfère dire un centre international du vêtement - près de Grand Littoral, c’est près de 700 emplois qui seront créés. Quand X Rapid, cette start-up spécialisée dans le diagnostic automatisé de maladies infectieuses, s’implante chez nous, c’est aussi une belle opportunité, car elle va recruter, chez nous, à Marseille et dès cette année, pour développer un outil industriel à Luminy. Quand le chinois Quechen, numéro 3 mondial de la production de silice, nous place en finale avec Rotterdam, à lʼissue dʼune sélection parmi 28 sites européens, pour investir 200 millions dʼeuros dans le bassin industriel de Fos-sur-Mer, c’est une promesse potentielle de 150 emplois créés. Quand l’Allemand Sartorius envisage dʼinvestir dans le secteur innovant de la production d’équipements médicaux, c’est encore plus de 1 000 emplois qui sont à la clé sur Aubagne, cʼest-à-dire le plus gros projet international créateur dʼemplois en France ».
Dernier point de son intervention le J1.« Ce hangar va connaître une nouvelle jeunesse. Une association a été créée pour lʼanimer. Parmi ses fondateurs figurent la Ville, la Chambre de Commerce, la Caisse des Dépôts et plus d’une quinzaine de partenaires privés dont les plus importantes entreprises du territoire métropolitain ».
Cette association sera présidée par le nouveau président de la Chambre régionale de commerce et dʼindustrie, Alain Lacroix. « Elle a vocation, précise Jean-Claude Gaudin, à faire vivre ce lieu, à se saisir de projets porteurs et à les accueillir jusque fin 2018 puisque, vous le savez, le Grand Port Maritime de Marseille lancera un appel d’offres pour définir lʼavenir à long terme du J1. Cette association et ses membres vont contribuer ainsi à élaborer un véritable marketing territorial, à l’image de ce que Lille ou Lyon ont pu faire ».
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.