Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives



Accueil > Sports > Marseille : record d’affluence pour la 25e édition de la Juris’Cup du 17 au 20 (...)

< >

Marseille : record d’affluence pour la 25e édition de la Juris’Cup du 17 au 20 septembre

mercredi 16 septembre 2015

JPEG - 181.6 ko
(Photo Robert Poulain)

C’est une affluence exceptionnelle qui est attendue à la 25e édition de la Juris’Cup qui se déroulera du 17 au 20 septembre. « Nous avons 20% d’inscrits supplémentaires par rapport à la précédente édition », explique le président de la Juris’Cup, Denis Rebuffat, qui ajoute, à regret : « Nous sommes contraints de refuser des inscriptions, et ce pour la première fois, faute de place pour les bateaux ». Cette manifestation c’est du sport, un temps festif mais aussi du droit. Le traditionnel et studieux colloque sur le droit de la plaisance se tiendra à la Maison de l’Avocat de Marseille, ce jeudi 17 septembre en présence de quelques 180 congressistes (sur inscription seulement). Dans le cadre de Marseille Capitale Européenne du Sport 2017 et du choix de la Ville phocéenne comme ville des sports nautiques olympiques en 2024. Les intervenants traiteront cette année d’un sujet ancré dans l’actualité : « Le sport et le domaine maritime public : sur l’eau, dans les ports, sur le littoral et les plages ». Les meilleurs spécialistes seront présents et un point sera fait sur l’actualité juridique de la plaisance. Anniversaire impose, un feu d’artifice offert par SFS, sera tiré pour fêter dignement l’événement le soir à 22h. Tandis que la grande soirée des équipages se tiendra pour la première fois au Palais du Pharo, le samedi 19 septembre. Et c’est à partir du vendredi 18 septembre que la flotte de la Jursi’cup prendra le départ des quais du Cercle Nautique et Touristique du Lacydon (CNTL), au pied du Fort Saint Nicolas. Les bateaux rivaliseront de vitesse et de tactique pour l’emporter. Plus de 2 200 marins de tous bords, professionnels et amateurs, venus de tous pays s’affronteront à bord de voiliers de toutes catégories : du plus petit au plus grand, traditionnel ou moderne. Denis Rebuffat ne cache pas sa satisfaction de voir prendre le départ 7 unités de plus de 20 mètres dont le maxi yacht Weddel qui a traversé l’Atlantique, en 1997 en 11 jours, 13 heures, 22 minutes et 10 secondes, battant un record de 1905 ou encore Halloween, un coursier de 1926. « Le voilier skippé par Lionel Péan est bien un VOR 70 issu de la Volvo Race, comme l’était SFS à la Juris’Cup 2014, aux mêmes couleurs, au point qu’il est difficile de croire que le précédent a été entièrement détruit par un incendie le 17 janvier dernier ». Au terme d’une opération commando, en un mois, le sponsor et le team ont réussi à racheter aux États-Unis une autre des 5 unités de ce type construite, le ramener en Europe. Le bateau sera baptisé le 17 septembre par le quadruple champion du monde de natation et champion olympique, membre du Cercle des nageurs de Marseille Florent Manaudou. « Un bateau de 1897, le plus vieux bateau de croisière d’Europe sera également au départ ». Puis d’en venir aux équipages : « Nous avons toujours Munich, les Suédois, les Anglais, la Cour de justice européenne. Nombre d’entre eux viennent parce que nous avons travaillé à leur faire aimer Marseille ». Et de conclure : « Maintenant, et c’est un peu surprenant, il nous reste à être des supporteurs de Paris pour l’obtention des JO 2024 puisque, dans ce cas, nous serons ville d’accueil des sports nautiques ».

« Bravo, réussir 25 fois une telle manifestation c’est très compliqué »

Bernard Fleury, CNTL, rend hommage aux adhérents de son club qui, en nombre, acceptent de déplacer leur bateau pour permettre aux concurrents de venir. Denis Rebuffat reprend : « C’est grâce à un tel club, ses bénévoles, que depuis des années nous pouvons organiser cette manifestation ». Dominique Tian, le premier adjoint du maire de Marseille lance avant toute chose : « Bravo, réussir 25 fois une telle manifestation c’est très compliqué, encore plus lorsque l’on connaît l’état de la plaisance en France ». « Si Marseille a été retenue pour 2024, précise l’élue,c’est parce que nous avons des clubs qui ont un programme très dynamique, une activité quasi-quotidienne. Puis, la Ville, avec d’autres, est partenaire de cette opération car elle mesure son impact économique et touristique ».
Philippe Bellemin Noël de l’Établissement bancaire SMC revient sur le partenariat avec la Juris’Cup : « Nous sommes très proches, tout comme le groupe Crédit du Nord, de la profession d’avocat et c’est avec fierté que nous accompagnons cet événement majeur de la cité phocéenne ». Une année sous le signe des anniversaires, le 25e de la Juris’Cup et le 150e de la SMC.
Alors, le Bâtonnier Fabrice Giletta peut se souvenir que, 25 ans, c’est l’âge qu’il avait lorsqu’il rejoignait le Barreau de Marseille : « Je conserve un souvenir poignant de ma première participation à la régate, cette année-là. Le succès de la Juris’Cup provient sans doute aussi des valeurs essentielles qu’elle véhicule : l’attachement à l’environnement au travers du droit du domaine maritime, le goût de l’effort et de la compétition, la solidarité et la camaraderie ». Et Denis Rebuffat d’ajouter : « C’est la Juris’Cup et son colloque qui ont permis de créer le droit de la plaisance qui, jusque là, n’existait pas ».
Michel CAIRE

Éditions 2015 en chiffres

- 1ère régate corporative d’Europe
- 130 bateaux
- 50% de juristes par équipage
- 20 nouveaux équipages
- 12 nationalités
- 11 équipages de jeunes juristes et d’étudiants
- 2 200 équipiers à terre ou sur l’eau

Plus d’info : Juriscup.com

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.