Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Méditerranée > Echanges > Marseille : un peu de Tunisie sur le Vieux-Port

< >

Marseille : un peu de Tunisie sur le Vieux-Port

vendredi 20 mars 2015

JPEG - 180.2 ko
Le ruban inaugural a été coupé par le Consul Général de Tunisie à Marseille, Naceur Essid, madame la Consule et Jean Roatta, adjoint au maire de Marseille, délégué à la Coopération euroméditerranéenne (Photo Robert Poulain)
JPEG - 134.6 ko
Michel Vauzelle, président de la Région Provence-Alpes-Côte d’Azur a rejoint en début d’après-midi le Consul Général de Tunisie à Marseille (Photo Robert Poulain)
JPEG - 81.5 ko
Amel Aboudi-Alouani, directrice de la compagnie nationale Tunisair (P.M.-C.)
JPEG - 175.8 ko
Les oranges maltaises ont été à l’honneur (Photo Robert Poulain)

La Tunisie a donné rendez-vous aux Marseillais, ce vendredi 20 mars, pour présenter un peu de cette terre de la rive sud de la Méditerranée. Terre qui vient d’être meurtrie par un attentat perpétré au cœur de la capitale, le mercredi 18 mars. Un lourd bilan, puisque dix-neuf personnes ont perdu la vie, dont dix-sept touristes étrangers, et plus de quarante blessés, selon des chiffres encore provisoires qui laissent à tous un goût amer et de mauvais souvenirs comme un certain mois de janvier qui remontent à la surface. Mais, c’est de la douceur que les Tunisiens ont apporté aujourd’hui avec ces produits incomparables, les fameuse oranges maltaises, dont le nectar était offert à profusion mais également des gâteaux, dattes, thé. Un accueil qui est à l’image de son peuple.
Le Consul Général de Tunisie à Marseille, Naceur Essid d’expliquer : « Cette manifestation entre dans le cadre de la promotion économique de la Tunisie pour la faire découvrir, goûter les produits du terroir et, nous sommes heureux de voir le public marseillais venir en nombre ». « La Tunisie, poursuit-il, a été frappée par un événement tragique. Nous avons perdu des personnes qui venaient admirer notre pays, en tant que touristes. Toutes nos pensées vont à ces victimes, à leur famille, leurs proches. Le soutien des Marseillais, de la France nous touche, nous en avons besoin car la Tunisie passe par une période assez difficile après 4 années de révolution. »

« Nous resterons toujours debout et nous les combattrons jusqu’au bout »

Et de revenir sur cet attentat en soulignant que la Tunisie n’est pas n’importe quelle cible. « C’est une action dirigée vers une Tunisie certes fragile mais démocratique, avec des élections libres, un pays où il y a une liberté d’expression. Le gouvernement, installé en février, commence à s’appuyer sur la coopération internationale. Ces terroristes sont des obscurantistes qui s’attaquent à toute forme de culture, d’ouverture, de liberté d’expression, de démocratie mais, nous resterons toujours debout et nous les combattrons jusqu’au bout. » Il n’omet pas d’évoquer Marseille : « Je me trouve presque chez moi ici. Et surtout, Marseille peut jouer un rôle très important. Elle peut être capitale euroméditerranéenne car elle est très proche de la rive sud. »

« Ils ne supportent pas de voir la Tunisie évoluer »

De son côté, Amel Aboudi-Alouani, directrice de la compagnie nationale Tunisair, malgré un optimisme affichée, se veut réaliste : « Ce contexte met en grand danger aussi bien notre pays que la compagnie nationale de transport aérien que je représente à Marseille. Mon optimiste vient des rassemblements qui ont eu lieu jeudi un peu partout en France. La manifestation qui se déroule aujourd’hui était prévue depuis un mois et demi à l’occasion de la fête de la République. On n’a rien voulu annuler et l’on peut apprécier ce rassemblement des Français et des Tunisiens. » La question de l’attentat est inévitable, et d’asséner que ces terroristes sont gens "bêtes". « Ils ne supportent pas de voir la Tunisie évoluer malgré sa petite superficie, malgré ses petits moyens, malgré l’état de son économie aujourd’hui. Ce sont des gens jaloux de notre évolution, de notre démocratie, de la période par laquelle est passée notre révolution, avec autant de paix. Sans oublier "la femme" tunisienne qui a résisté et a contribué à faire partir un gouvernement qui était majoritairement islamiste. »
Parmi les personnes présentes, Émile Ebelin-Germann, président de France-Tunisie. « Je suis un grand ami de la Tunisie », tient-il à souligner. « Notre association est apolitique et laïque et soutient ponctuellement certains groupes en Tunisie pour les écoles et les hôpitaux. Et, par rapport aux événements, je pense que les Tunisiens sont très fiers de leur drapeau, de leur pays. Ils vont se redresser très positivement. J’ai toujours bon espoir pour la Tunisie. Et nous, nous continuerons à nous y rendre. »
Lilia et Samir sont Tunisiens et vivent à Marseille. Ils se disent choqués par la violence de cet attentat : « Maintenant que la démocratie est en route, ils essaient de la fragiliser. Nous sommes inquiets car nos familles sont là-bas. Tunisair propose aujourd’hui des tarifs très bas pour que l’on puisse aller les voir. »
Patricia MAILLE-CAIRE

Diaporama Robert Poulain

  • Les douceurs

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.