Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Politique > Maryse Joissains Masini : « Métropole, coup d’envoi de la gabegie (...)

< >

Maryse Joissains Masini : « Métropole, coup d’envoi de la gabegie »

mardi 24 février 2015

JPEG - 188.5 ko
Maryse Joissains Masini, maire d’Aix-en-Provence et président de la communauté du Pays d’Aix (Photo Robert Poulain)

Maryse Joissains Masini, maire d’Aix-en-Provence et président de la communauté du Pays d’Aix ne décolère pas. « La Mission Interministérielle pour le projet métropolitain Aix Marseille Provence, (MIM AMP) vient de lancer un marché public à hauteur de trois fois 400 000 euros (1 200 000 euros, montant du budget annuel de l’Agence d’Urbanisme du Pays d’Aix.) intitulé : "consultation urbaine et territoriale pour proposer une vision future de la Métropole Aix Marseille Provence et préfigurer quelques projets démonstrateurs de l’évolution désirée du territoire..." Rappelons que la mission de préfiguration est financée par les citoyens et les intercommunalités, par des prélèvements à la source », insiste-t-elle. Le maire d’Aix-en-Provence qui se bat contre ce qu’elle appelle la « Monstropole » depuis des années, est persuadée que « ce nouvel échelon administratif risque d’être l’occasion de dépenses inconsidérées, cet appel d’offre en est la preuve. »
« Ce marché, poursuit-elle, qui doit retenir trois candidats pour présenter un projet représente un budget inconsidéré et va à l’encontre de l’intérêt du territoire.
Il existe sur le territoire des agences d’urbanisme compétentes (AUPA, AGAM ) qui connaissent le sujet et y ont déjà travaillé. Pourquoi faire appel à des opérateurs extérieurs ? Pourquoi faire travailler en parallèle trois équipes pendant 9 mois sans même avoir pris attache des directeurs des agences d’urbanisme du territoire ?
Comment peut-on penser un projet de territoire sans les principaux acteurs de ce territoire, sans qu’ils travaillent au cahier des charges, sans en connaître la gouvernance ? Aucun des présidents des six communautés d’agglomération n’a été consulté. L’État veut nous vendre une métropole qui fait des économies d’échelle mais dans le même temps il nous fait la démonstration que nos craintes sont fondées. Il n’attend même pas sa création pour la rendre coûteuse.
La mission n’a pas su mettre en place les conditions d’un travail commun et partagé mais n’hésite pas a dépenser l’argent des contribuables pour des études, pourtant du ressort des agences locales qui ont déjà démontré leurs compétences.
 »

Messages

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.