Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Méditerranée > Rive Nord > Méditerranée : 3 zones propices pour accueillir les fermes éoliennes (...)

< >

Méditerranée : 3 zones propices pour accueillir les fermes éoliennes flottantes en mer

lundi 20 juillet 2015

Ségolène Royal a désigné le 17 juillet quatre zones propices au développement des fermes pilotes pour les éoliennes flottantes, dans trois régions différentes : Bretagne, Languedoc-Roussillon et Provence-Alpes-Côte d’Azur. Ces zones propices sont identifiées comme les zones les plus favorables au regard des enjeux techniques et d’acceptabilité. Elles sont situées au large de l’île de Groix (Bretagne), des étangs de Leucat (Languedoc Roussillon), de la commune de Gruissan (Languedoc Roussillon) et du phare de Faraman (PACA).
Un appel à projets « fermes pilotes éoliennes flottantes » va maintenant être lancé sur ces quatre zones et publié avant la fin du mois de juillet. Financé par le programme d’investissement d’avenir (PIA) et par des tarifs de rachat de l’électricité produite, il va permettre de lancer une nouvelle filière industrielle prometteuse pour la France.
Ces choix ont été effectuées au terme d’un processus approfondi comportant la réalisation d’études techniques pour identifier le gisement potentiel et première définition des zones propices pour le déploiement de fermes pilotes éoliennes en mer flottantes, puis, sous l’égide des préfets coordinateurs de façade et dans le cadre d’une politique maritime intégrée, de concertations locales avec tous les usagers de la mer, et en particulier les pêcheurs, pour préciser le périmètre des zones propices.
L’éolien flottant présente de nombreux avantages : il permet d’accéder à des gisements de vent plus importants, en permettant d’installer des éoliennes dans des zones de grande profondeur jusqu’ici inaccessibles ;et d’améliorer l’intégration environnementale des projets, en remplaçant les fondations par des ancrages. Il contribuera à l’atteinte de l’objectif ambitieux, fixé par la loi de transition énergétique pour la croissance verte, de produire 40 % de notre électricité à partir de source renouvelable à l’horizon 2030. Enfin, il ouvrira de nouveaux marchés aux industriels français, tant sur le territoire national qu’à l’exportation.
Energymed

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.