Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Culture > Expositions > Mucem à Marseille : Plus de 90 000 visiteurs pour l’exposition (...)

< >

Mucem à Marseille : Plus de 90 000 visiteurs pour l’exposition "Roman-Photo"

vendredi 27 avril 2018

JPEG - 107.8 ko
Exposition Roman-Photo © Francois Deladerriere

L’exposition "Roman-Photo" a fermé ses portes ce lundi 23 avril. Les deux commissaires, Frédérique Deschamps et Marie-Charlotte Calafat, ont développé une analyse riche et subtile d’un genre souvent méprisé bien qu’il ait été un des plus grands succès de la culture populaire du XXe siècle, depuis sa naissance en Italie en 1947. La cohérence du discours et l’articulation du parcours de « Roman-Photo » ont bénéficié de la scénographie de Cécile Degos. Première exposition muséale sur ce sujet, « Roman-Photo » a rassemblé plus de 300 objets, films, photographies, documents, et quelques-unes des publications particulièrement significatives du genre. L’exposition a accueilli 90 034 visiteuses et visiteurs, soit 790 par jour (115 jours de présentation au total). Elle s’est inscrite dans le cadre de MP 2018, Quel amour ! qui rassemble les projets culturels des Bouches du Rhône depuis le 14 février. Parallèlement, sous le titre "Storymix - Un livre a été oublié dans un bus", le Mucem a proposé à des Marseillais peu familiers des structures culturelles de participer à un projet avec cinq quartiers de la ville : les Aygalades, le centre-ville, la Valentine, la Cayolle et Font Vert. Les participants ont imaginé cinq romans-photos qui ont été mis à l’honneur par un affichage dans les abris voyageurs. Il est enfin rappelé que le catalogue, coédité avec les éditions Textuel est disponible en librairie.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.