Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Politique > Municipales à Marseille. Réaction de Bruno Gilles à sa non investiture par Les (...)

< >

Municipales à Marseille. Réaction de Bruno Gilles à sa non investiture par Les Républicains : "Je regrette que le poids du système l’ait emporté"

mercredi 27 novembre 2019

JPEG - 76.2 ko
(Photo Robert Poulain)

Bruno Gilles, sénateur LR des Bouches-du-Rhône, maire Honoraire des 4e et 5e arrondissements de Marseille, candidat aux élections municipales à Marseille revient via un communiqué sur cette "non investiture" « de ma famille politique »... « La Commission nationale d’investiture de mon parti, de ma famille politique, a voté. Elle a choisi de désigner Martine Vassal pour représenter Les Républicains lors des élections municipales de mars 2020. C’est pour moi une déception. Plus encore, un véritable crève-cœur. Moi qui ai tant servi nos idées, nos combats. Porté tant de victoires. Je prends acte de cette décision prise par ma famille politique que j’ai pourtant toujours servie avec fidélité et loyauté pendant près de 40 ans. Je regrette que le poids du système l’ait emporté. Je réaffirme, comme je l’ai toujours dit, que je poursuivrai ma campagne au plus près des Marseillaises et des Marseillais. Je propose un large rassemblement à tous ceux, politiques, membres de la société civile, associatifs… Qui veulent mettre fin au système et refusent les extrêmes. Marseille mérite que l’on s’unisse, que l’on fasse fi des petites querelles de partis. Aujourd’hui, je veux servir les Marseillaises et les Marseillais. Depuis le 13 septembre 2018, je suis en campagne, je rencontre la population dans chaque quartier de la ville. Les gens ne me parlent jamais d’étiquette politique. Ils me parlent de leur quotidien, de leurs problèmes, de leurs envies, de leur avenir, de leurs enfants et de leur éducation ; ils me parlent de sécurité, de logement, de travail, de transports, d’environnement. Jamais ils ne parlent de parti politique. Depuis les dernières élections, la vie politique évolue à la vitesse grand V. Les partis, de droite comme de gauche, cherchent une nouvelle voie. » Pour le candidat à la mairie de Marseille « Être maire de Marseille n’est pas être maire d’une partie des Marseillais. C’est être maire de tous les Marseillais, quelle que soit leur opinion politique. Je proposerai aux Marseillaises et aux Marseillais une nouvelle façon de faire de la politique. Nous changerons la gouvernance : elle est au cœur de mon projet participatif entamé le 13 septembre 2018. C’est par cette nouvelle gouvernance que je veux construire un rassemblement, qui portera le renouvellement à la Ville et à la Métropole. C’est ainsi que nous redonnerons confiance à la population. En utilisant l’argent public pour l’intérêt général. L’intérêt de tous. Être maire de Marseille, c’est aussi combattre les discours haineux, réducteurs. Ces discours qui reposent sur la peur ou la colère mais qui ne répondent jamais aux problèmes. L’éthique n’est pas un gadget. C’est une exigence de la part des citoyens. Je serai ce maire à plein temps que la population réclame. C’est ce que les Marseillais veulent : un maire qui gère H 24 les affaires de la ville. Une ville qui compte tant d’atouts mais aussi des retards qu’il nous faut rattraper pour faire de la capitale du Sud, la capitale de la Méditerranée. Je veux rendre les Marseillais fiers de Marseille. Ensemble pour Marseille, Ensemble pour faire gagner Marseille, Ensemble pour faire gagner tous les Marseillaises et les Marseillais. »

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.