Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Politique > Municipales à Marseille : l’équipe Gaudin présente son projet en termes (...)

< >

Municipales à Marseille : l’équipe Gaudin présente son projet en termes d’attractivité et de créativité

vendredi 31 janvier 2014

JPEG - 631.1 ko
(Photo Philippe Maillé)

En adéquation avec des sondages qui le donnent pour la première fois vainqueur, Jean-Claude Gaudin, le maire UMP de Marseille, candidat à sa succession, vient de présenter le volet attractivité de son programme. Selon la tradition, il laisse,dans un premier temps, la parole à des intervenants qui présentent chacun, un axe du programme. Ainsi, Anne-Marie d’Estienne d’Orves décline le volet culturel du programme, Frédéric Bousquet parle sport et Laure-Agnès Caradec tourisme, avant que le maire ne mette en cohérence ces trois composantes dont il entend faire des axes forts du développement de la cité phocéenne.
Anne-Marie d’Estienne d’Orves rappelle que 2013 n’est pas une fin en soi mais « un tremplin qui doit permettre d’accélérer la dynamique en matière culturelle et économique enclenchée avec cette année capitale. Dans ce cadre, la cité phocéenne propose aux collectivités, aux entreprises, aux artistes, de poursuivre les partenariats et mécénats fondateurs de la réussite de MP2013  ». Et pour garantir la continuité du travail des structures « les crédits budgétaires de l’action culturelle municipale seront sanctuarisés et contractualisés sur une période triennale », précise-t-elle.
Puis de décliner un certain nombre de projets, au rang desquels : la création d’une biennale internationale des arts urbains et contemporains ainsi qu’une rencontre des sculptures d’art contemporain monumentales ; est également annoncé, un festival de musique électro, de dimension internationale, qui se déroulerait sur trois week-end au mois d’août ; la musique classique sera invitée à se rendre dans les quartiers : « L’orchestre de Marseille donnera des concerts, à prix modiques, dans les quartiers ». Elle explique ensuite que la Vieille Charité « évoluera pour devenir un grand musée dédié à l’art moderne et contemporain, ainsi qu’aux collections déjà installées. Le MAC deviendra pour sa part une bibliothèque nouvelle génération ».
La Friche « restera une grande fabrique culturelle des arts de la scène, de la musique et des arts visuels ». Alors qu’une Maison du hip-hop et des musiques actuelles verra le jour à la Belle de Mai. Tandis que sur la caserne du Muy sera implanté un pôle média 2. Enfin, un nouveau pavillon M sera imaginé.
Le nageur Frédérick Bousquet avoue l’enthousiasme qui est le sien « de rejoindre Jean-Claude Gaudin  ». Il indique vouloir apporter son expertise en matière de sport : « La candidature de Marseille au titre de capitale européenne du sport en 2017 doit être un moteur pour développer le sport dans cette ville, d’ailleurs des plans stades, gymnases et piscines sont en cours d’élaboration  ».

« Avec 2013 nous avons eu la démonstration que le tandem culture/tourisme fonctionne »

Laure-Agnès Caradec, considère : « Avec 2013, nous avons eu la démonstration que le tandem culture/tourisme fonctionne  ». Et, à son tour, elle met en exergue un certain nombre de projets visant à rendre la ville encore plus touristique : « Le Vieux-Port et les forts historiques seront aménagés pour organiser et accueillir le doublement de la fréquentation touristique de Marseille. Un téléphérique, ou un funiculaire, permettra un accès facile et sécurisé à Notre-Dame de la Garde. Une promenade des passerelles reliera le Mucem et le fort Saint-Jean d’un côté aux forts Saint-Nicolas et d’Entrecasteaux de l’autre, en franchissant le Vieux-Port par le dispositif technique le plus adapté : pont transbordeur ou passerelle »
Le fort d’Entrecasteaux, désormais propriété de la Ville, « rendra accessible ses jardins au public ainsi que le dispositif culturel qui sera défini après un appel à concours d’idées  ».
A la Joliette la réalisation d’un futuroscope de la mer, intégrant un aquarium grand public et un parc d’attractions aquatiques « complétera l’attractivité culturelle et ludique de la nouvelle façade littorale de Marseille  ». Et, le public aura accès à la digue du large grâce à un système de navette maritime.
Enfin, l’équipe Gaudin souhaite mettre en place un bureau des événements et des congrès. Associant l’ensemble des professionnels, il serait piloté par la Ville.

« L’attractivité est le ressort principal de la vie et du développement d’une ville »

Pour Jean-Claude Gaudin : « L’attractivité est le ressort principal de la vie et du développement d’une ville pour attirer les habitants, les entreprises, les investissements ». C’est aujourd’hui, poursuit-il, plus que jamais « le challenge concurrentiel des cités et des nations. Et cette compétition est nationale, européenne et mondiale  ».
Une nouvelle fois, le maire-candidat se réjouit de l’étude de la Datar (Délégation interministérielle à l’aménagement du territoire et à l’attractivité régionale) de juillet 2013 qui analyse le profil et la performance de l’aire urbaine de Marseille en Europe parmi 357 aires urbaines de plus de 200 000 habitants dans 29 pays européens. « Marseille fait partie d’un profil diversifié à "dominante affaires", que l’on peut considérer comme l’antichambre du profil métropolitain de rang européen. Et, l’accès à ce rang, nous dit cette étude, dépend principalement d’un renforcement du poids économique global de Marseille et de l’amélioration de sa fonction de place culturelle et touristique ». Il précise : « Le secteur hébergement-restauration et le secteur arts spectacles sont ceux qui enregistrent le plus fort taux d’augmentation d’emplois à Marseille sur la période 1993-2010, 85% chacun soit respectivement +6000 emplois et +1500 emplois. Notre objectif est de doubler la mise dans les 10 prochaines années ».
Il estime que la dimension créative de cette politique d’attractivité « par l’alliance de la culture et du tourisme est déjà forte et le sera encore davantage demain ». Rappelle encore que 2013 « a donné une formidable image nouvelle à partir des grandes fêtes populaires réussies et des outils culturels nouveaux, notamment le MUCEM et la Friche de la Belle de Mai. Nous voulons renforcer encore ce « pôle de fabrique culturelle des Arts de la Scène, de la musique et des arts visuels » et créer aussi un village des créateurs de mode et du design  ».

« Nous allons capitaliser sur la Capitale »

Puis d’égratigner : « J’entends et je lis à nouveau les complaintes des sceptiques qui s’interrogent sur les suites de 2013. C’était les mêmes qui ne croyaient pas en notre capacité de réussir 2013, ils en sont pour leur jérémiades et nous leur répondrons de la même manière qu’en 2013, par notre réussite à partir du travail, de l’imagination et de la cohésion. Oui pour la culture nous allons aussi doubler la mise de 2013. Nous allons capitaliser sur la Capitale  ».
En matière de sport, il considère : « Les critiques sur nos choix d’équipements passés et futurs sont politiciennes et uniquement politiciennes. Le Palais Omnisports Grand Est est une réussite populaire - et le coût pour la collectivité d’un patineur est le même que celui d’un baigneur dans une piscine, soit 11 euros-, de même que le nouveau Stade Vélodrome rénové sera une réussite, et on ne se laissera pas impressionner par un faux sondage sur la vente du stade, c’est politiquement démagogique, comme d’habitude, juridiquement problématique et financièrement stupide  ».
Il conclut son intervention en annonçant que ce lundi 3 février, il présentera la globalité du projet municipal 2014-2020 avec la Charte de gestion et de stabilité fiscale. « Proposer, chiffrer, comparer, c’est permettre aux Marseillais de faire le meilleur choix : celui de l’avenir, sans retour en arrière, avec la force du changement et la vraie défense de Marseille  ».
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.