Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives



Accueil > Aix Marseille > Politique > Najat Vallaud-Belkacem : une rallonge de 5 millions de l’État et de la Ville (...)

< >

Najat Vallaud-Belkacem : une rallonge de 5 millions de l’État et de la Ville pour les écoles marseillaises

mardi 19 avril 2016

Najat Vallaud-Belkacem, ministre de l’Éducation nationale, de l’Enseignement supérieur et de la Recherche a confirmé ce lundi que l’État verserait 5 millions de la Politique de la ville pour la réfection des écoles de Marseille, la Ville de son côté affectant la même somme. La ministre était accompagné d’Hélène Geoffroy, secrétaire d’État chargée de la Ville. Elles ont participé à une réunion de travail afin de réaliser un point d’étape sur la situation des écoles de Marseille, en préfecture de région, en présence de Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire de Marseille, des services de l’État, des représentants des enseignants et des représentants des parents d’élèves que la ministre a qualifié de « lanceurs d’alerte ». Une réunion qui a permis d’établir les engagements pris par les acteurs afin d’améliorer la situation et d’entamer les travaux essentiels. A ce jour, 114 écoles ont déjà été repérées comme nécessitant des travaux de degrés d’importance différents. 74 d’entre elles (soit 65%), sont situées dans les quartiers de la nouvelle géographie de la politique de la ville et sont classées en éducation prioritaire (REP+) depuis la rentrée 2015.

JPEG - 182.3 ko
La ministre Najat Vallaud-Belkacem, Hélène Geoffroy, secrétaire d’État chargée de la Ville et Jean-Claude Gaudin, sénateur-maire de Marseille ou l’Union non sacrée mais républicaine pour l’école (Photo Robert Poulain)

Najat Vallaud-Belkacem d’expliquer : « Pour la première fois nous ne nous sommes pas renvoyés la balle. J’ai considéré que l’État n’avait pas été suffisamment présent, que l’égalité d’accès à l’éducation imposait de faire plus. Et nous avons travaillé ensemble, c’est inédit et cela devrait porter ses fruits ». Le temps des tensions entre la Ville et la ministre à la suite des révélations de Libération, en février, sur l’état d’écoles de la cité phocéenne « est révolu ». « Une stratégie globale se met en place, poursuit Najat Vallaud-Belkacem, elle montre que l’on peut trouver des réponses à la hauteur des besoins. L’État et la Ville œuvrent ensemble. Finalement ce qui s’est produit est peut-être un mal pour un bien ». Dans ce cadre, elle propose : « Pour garantir une meilleure rentrée, 330 nouveaux postes d’enseignants sur Marseille dont 150 pour le premier degré ». De même, ajoute-t-elle : « Nous annoncerons les ouvertures et les fermetures de classe, plus tôt, dès le mois de juillet et 31 sites seront prévus pour les parents qui inscrivent tardivement leurs enfants ».
Hélène Geoffroy rappelle pour sa part : « Les écoles vétustes, cela existe dans nombre de quartiers relevant de la politique de la ville, mais ici nous pouvons aller très vite ». Avant d’affirmer : « C’est dans les quartiers prioritaires que nous devons porter le plus fortement la promesse républicaine ». Jean-Claude Gaudin note à son tour : « A quelque chose malheur est bon. Depuis janvier la ville de Marseille a engagé des travaux d’urgence dans une soixantaine d’écoles ». Il rappelle que Marseille compte 444 écoles publiques soit 39% du total des écoles du département des Bouches-du-Rhône. Celles-ci accueillent au total 74 836 élèves soit 41% de la population scolaire des écoles publiques du département. « Nous avons inscrits cette année 36 millions d’euros au budget pour les écoles, nous portons cette somme à 40 millions et nous ajoutons un million pour le bon fonctionnement des établissements, soit un effort de 5 millions que nous maintiendrons en 2017 et en 2018 ». Puis, de s’adresser à la ministre : « Vous avez décidé de maintenir une aide de 3 millions d’euros sur trois ans pour les rythmes scolaires, nous ferons de même ».
Michel CAIRE

Un numéro spécial « Allo Mairie » dédié aux écoles marseillaises

La ville de Marseille a créé, depuis le 1er avril, un numéro spécial « Allo Mairie Écoles ». Ce numéro est réservé exclusivement aux directeurs d’écoles pour leurs demandes d’interventions « techniques urgentes » en faveur du fonctionnement des établissements dont ils ont la charge (urgences et réparations, anomalie d’éclairage ou électrique, dysfonctionnement d’alarme ou sonnerie de récréation, intervention sur chauffage central ou électrique, actions diverses de maintenance, gros travaux, hygiène). Des opérateurs, spécialement formés à cet effet, enregistrent désormais leurs appels et les relaient vers le ou les services concernés afin de pouvoir apporter une réponse dans les plus bref délais. Ce service fonctionne ainsi du lundi au vendredi de 8h à 18h30 et le samedi de 7h30 à 17h30.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.