Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Méditerranée > Nice / Côte d’Azur > Nice : L’Institut Méditerranéen de ProtonThérapie s’équipe du Proteus® One, (...)

< >

Nice : L’Institut Méditerranéen de ProtonThérapie s’équipe du Proteus® One, technologie innovante dans le traitement des cancers

lundi 20 juin 2016

L’Institut Méditerranéen de ProtonThérapie s’équipe du Proteus® One, une technologie innovante de protonthérapie haute énergie dans le traitement des cancers, en particulier pédiatriques.

JPEG - 38.6 ko
L’Institut Méditerranéen de ProtonThérapie s’équipe du Proteus® One

Avec le Proteus® One, le Centre Antoine Lacassagne, Centre de Lutte Contre le Cancer de Nice, inaugure le 30 juin 2016 l’Institut Méditerranéen de ProtonThérapie. Cet accélérateur de protons unique au monde grâce à sa compacité et sa précision, permet de cibler des tumeurs profondes ou difficiles d’accès ainsi que des tumeurs résistantes ou inopérables. Sa spécificité est de délivrer une dose précise et élevée de radiation par protons [1] tout en préservant efficacement les tissus sains environnants. Il est ainsi particulièrement indiqué dans le traitement des cancers de l’enfant.
« Le Centre Antoine Lacassagne a investi plus de 30 millions d’euros pour acquérir Proteus® One, bénéficiant de soutiens financiers du Conseil Départemental des Alpes-Maritimes, de la Ville de Nice, de la Métropole Nice Côte d’Azur et de l’État. L’objectif du Centre Antoine Lacassagne est de prendre en charge les patients atteints de cancers et de leur faire bénéficier des meilleurs traitements qui ont montré leur efficacité et leur faible toxicité de manière à offrir la meilleure qualité de vie possible », témoigne le Pr. Jean-Michel Hannoun Lévi, chef du Pôle Radiothérapie du Centre Antoine Lacassagne.
L’Institut Méditerranéen de ProtonThérapie du Centre Antoine Lacassagne sera inauguré le jeudi 30 juin 2016, par Adolphe Colrat, Préfet des Alpes-Maritimes,Christian Estrosi, Président de la Région Provence Alpes Côte d’Azur et Président de la Métropole Nice Côte d’Azur, Eric Ciotti, Député et Président du Département des Alpes-Maritimes, Philippe Pradal, maire de Nice et Paul Castel, Directeur Général de l’Agence Régionale de Santé (ARS) Provence Alpes Côte d’Azur.

La protonthérapie : une technique innovante de radiothérapie pour traiter les cellules cancéreuses tout en préservant les tissus sains voisins

« La radiothérapie est fréquemment employée dans le traitement des cancers. En
effet, 1 patient sur 2 suivra une radiothérapie au cours de sa prise en charge. La
radiothérapie conventionnelle est réalisée avec des rayons X ; la protonthérapie
est une radiothérapie réalisée avec des protons dotés de propriétés physiques
plus efficaces et mieux tolérées par les patients
 », explique le Professeur Jean-
Pierre Gérard, radiothérapeute et ancien directeur général du Centre Antoine
Lacassagne. « Les protons ont la particularité de pénétrer dans les tissus à bas
bruit, c’est-à-dire "sans faire de dégâts". Arrivés sur la cible tumorale, ils
libèrent toute leur énergie, provoquent sa destruction et ils s’arrêtent là,
protégeant ainsi les tissus sains environnants
 », insiste le Pr Jean-Pierre Gérard

La protonthérapie est actuellement employée par le radiothérapeute sur :
- les tumeurs oculaires
- les tumeurs difficiles d’accès ou proches d’organes à risques (chordomes et chondrosarcomes, tumeurs para-rachidiennes, tumeurs de la base du crâne, tumeurs des sinus)
- l’ensemble des tumeurs pédiatriques

Les avantages de la protonthérapie, un traitement de choix des cancers pédiatriques
- Délivrance précise de la dose de radiothérapie
- Diminution de la dose reçue par les organes voisins de la tumeur traitée
- Réduction des effets secondaires du fait du ciblage de la tumeur
- Amélioration de la qualité de vie du patient pendant et après le traitement.
« Ces protons parfaitement ciblés sont mieux tolérés par le patient et les effets secondaires précoces et tardifs sont diminués. Ce gain de tolérance de la protonthérapie est particulièrement important chez les enfants. En effet, leurs tissus sont en pleine croissance et, contrairement à la radiothérapie conventionnelle, les protons n’influent par sur la croissance. Avec les protons, on sera donc aussi efficace et moins délétère sur la croissance. D’autre part, les protons réduisant la dose délivrée aux organes à risque permettent également de réduire le risque de cancers secondaires dû au traitement, ce qui est primordial pour les jeunes patients dont l’espérance de vie est plus longue », explique le Pr Jean-Pierre Gérard.
Centre Antoine Lacassagne / Isabelle Augier - 33 Avenue de Valombrose - 06100 Nice
Tel : 04 92 03 16 26 - Plus d’info :centreantoinelacassagne.org


[1Le proton est l’une des deux composantes du noyau de l’atome avec le neutron

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.