Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Politique > Noailles à Marseille : le bon bilan du Conseil Local de Sécurité et de (...)

< >

Noailles à Marseille : le bon bilan du Conseil Local de Sécurité et de Prévention de la Délinquance

jeudi 18 février 2016

Caroline Pozmentier, adjointe au maire en charge de la sécurité, de la prévention de la délinquance vient de présenter le bilan du Conseil Local Caroline Pozmentier de la Délinquance (CLSPD) pour le secteur de Noailles. Cette réunion qui s’est déroulée en présence des préfets de police, de l’égalité des chances et de nombreux élus, au premier rang desquels Sabine Bernasconi, maire des 1/7, a mis en lumière le travail réalisé par de nombreux services, le tissu associatif ainsi que les résultats qui en découlent sachant que, pour l’année 2015, ce sont 43 opérations de tranquillité publique qui ont été conduites.

JPEG - 158.9 ko
La réunion bilan du CLSPD s’est déroulée en présence du préfet de police, de Maurice Rey, représentant Martine Vassal, présidente du Département 13, de Caroline Pozmentier, de Sabine Bernasconi, de Monique Cordier, adjointe au maire de Marseille (Photo Robert Poulain)

« Les acteurs sociaux confirment que les opérations concertées ont eu pour effet de rassurer les habitants et les commerçants et ont permis de diminuer de façon significative le trafic de cigarettes », explique Caroline Pozmentier avant d’ajouter : « Les opérations répétées ont deux effets, elles ont mis en difficulté les trafiquants en les empêchant de souffler et, elles ont été très efficaces sur le travail dissimulé ». « Les vendeurs à la sauvette, poursuit-elle, ont presque disparus du territoire. Ils installent encore de temps en temps leurs objets au sol mais sans aucune commune mesure avec ce qui a été constaté auparavant ». Il ne s’agit pas pour l’élue de dire que tout va pour le mieux. Elle évoque des rixes entre jeunes, ainsi que « la présence de façon permanente de jeunes de 17/ 25 ans sans emploi dans certaines rues ». Il n’est pas là question de stigmatiser mais d’insister sur l’importance d’un accompagnement socio-éducatif. Et de mettre en avant le travail de prévention accompli sur le secteur de Noailles par quatre opérateurs principaux (ADDAP 13, Dunes, Maison Pour Tous Julien, Adelies), soit huit professionnels du social qui sont présents au quotidien sur le secteur auprès des différentes tranches d’âge. Ils assurent une présence de rue, organisent des actions socio-culturelles et sportives et engagent des mesures d’accompagnement plus soutenues. Concernant l’Addap 13 l’élue rappelle : « La prévention spécialisée de jour a une équipe dédiée sur Noailles qui a pris contact avec 305 jeunes (120 filles et 184 garçons), âgés de 9 à 25 ans et a entrepris un accompagnement éducatif pour 76 d’entre eux (41 filles et 35 garçons). L’équipe de nuit, qui intervient sur le 1er arrondissement a pris contact avec 340 jeunes, majoritairement des garçons (270 garçons pour 70 filles) et a entrepris un accompagnement éducatif pour 107 d’entre eux ». Elle en vient à l’association Dunes : « Depuis leur implantation courant juillet dans leurs locaux, rue d’Aubagne, les trois intervenants éducatifs ont entrepris d’aller à la rencontre des adolescents et jeunes adultes du secteur. Depuis des jeunes fréquentent l’espace de façon régulière pour des activités de boxe ou de hip-hop, d’autres font l’objet d’un suivi éducatif. Enfin, durant les vacances scolaires, une quinzaine d’adolescents est reçue dans les locaux pour des activités socio-culturelles et autour d’un projet sportif hors quartier ». Dans l’attente de l’ouverture de locaux rue de la Palud, prévue en février 2016, La Maison Pour Tous Julien intervient depuis le centre social du Cours Julien « en faisant de l’accompagnement à la scolarité pour 9 jeunes de Noailles, en proposant des activités de loisirs pour 34 jeunes, de 10 à 17 ans. » Trois salariés de l’association Adelies sont présents sur le terrain. « Ils effectuent des tournées régulières auprès d’une trentaine de jeunes enfants et de parents sur la gestion de conflits, la prévention ou le traitement de conduites à risque, les conflits d’usage de l’espace public, la remobilisation et la réinscription scolaire. Ils assurent ainsi une fonction de référent pour l’enfant et le parent. Dans un même temps, l’équipe suit à domicile 31 familles domiciliées sur Noailles, à une fréquence de deux visites par semaine environ, pour de l’accompagnement dans les démarches administratives et vers les structures de proximité ».
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.