Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Sports > Orange-Vélodrome : Les téléphones ne manqueront pas de G pour pleurer

< >

Orange-Vélodrome : Les téléphones ne manqueront pas de G pour pleurer

vendredi 3 juin 2016

JPEG - 177.7 ko
Marseille a son Orange-Vélodrome (Photo Robert Poulain)
JPEG - 158.4 ko
Jean-Claude Gaudin entouré de Stéphane Richard, Président d’Orange et, de Bruno Botella, président d’Arema lors de la signature pour un Orange-Vélodrome (photo Robert Poulain)

Au moins Marseille sait faire preuve d’humilité, voilà longtemps que l’OM ne passe plus au vert, la chose est officiellement actée, le Vélodrome est passé à l’Orange. Tel sera en effet son nouveau nom : Orange-vélodrome. Le contrat porte sur dix ans et à quel prix ? Trop de fritures sur la ligne, impossible d’obtenir une réponse sur le montant de l’opération. Les présidents d’Arema et Orange, Bruno Botella et Stéphane Richard, n’ont pas souhaité communiquer sur cette question. Ce qui est certain, c’est qu’Orange ne l’a pas volé. Tout ce que l’on a appris c’est que ce partenariat d’une durée de 10 ans porte sur le naming, la transformation digitale et la connectivité du stade. Pas sûr en tout cas que cela enlève le rouge de la colère des supporteurs face à une équipe qui s’affaiblit, s’affadit.
C’est en effet fort de son expérience en matière de stade connecté et de partenariat technique avec de grands événements sportifs comme l’UEFA Euro 2016 qu’Orange déploiera une couverture Wifi en Haute Densité dans l’ensemble du stade et sur les parvis extérieurs. Avec 1 000 bornes wifi et une capacité de 20 000 connexions simultanées, ce réseau permettra aux spectateurs de partager leurs photos et vidéos et d’accéder à des contenus spécifiques. Les médias et les organisateurs bénéficieront aussi d’une couverture Wifi renforcée dans les zones qui leur sont réservées.
Orange sera également le partenaire d’Arema dans la construction de sa solution digitale pour faire de l’Orange-Vélodrome l’une des enceintes les plus innovantes pour les événements sportifs et culturels en France. Arema et Orange souhaitent ainsi offrir aux supporters et aux spectateurs, un ensemble de services innovants grâce à la meilleure connectivité et à une application pour smartphones afin de préparer de manière unique la venue au stade avec notamment la dématérialisation du billet mais aussi prolonger cette expérience hors ses murs. Pour cela Orange fera appel à Orange Business Services pour piloter l’ensemble du projet connectivité, coordonner les partenaires et assurer l’intégration de ces nouvelles solutions au Système d’information d’Arema. Pas bête, au moins si le spectacle offert par les olympiens sur le rectangle vert est trop affligeant on pourra zapper sur sa tablette, suivre d’autres matchs, d’autres programmes, comme "à la maison" en quelque sorte.

« Faire un stade à la pointe de la technologie et, de le faire rayonner non seulement au niveau national, mais aussi sur l’ensemble du bassin méditerranéen »

Pour Stéphane Richard, Président Directeur Général Orange : « L’Orange-Vélodrome est le fruit d’une ambition commune entre Orange et la ville de Marseille d’en faire un stade à la pointe de la technologie et, de le faire rayonner non seulement au niveau national, mais aussi sur l’ensemble du bassin méditerranéen. Orange, dont l’ambition est de faire vivre à chacun de ses clients une expérience incomparable, met son expertise au service des passionnés de sport. Orange est ainsi le premier partenaire de la révolution numérique des stades français, afin de permettre aux spectateurs de vivre et partager leur passion grâce à une connectivité exceptionnelle et des services enrichis et innovants. »
Le maire de Marseille, Jean-Claude Gaudin, avoue pour sa part : « J’ai toujours souhaité que cet accord se noue avec le groupe Orange. Car, en choisissant le Nouveau Stade Vélodrome, Orange fait le choix de Marseille. Et c’est cette ambition qui comptait à mes yeux, au-delà même du partenariat financier et technique. Orange est en effet la marque avec laquelle tout le monde veut se marier, la marque préférée des Français, un véritable champion à l’international ». Et Bruno Botella avance à son tour : « Ce partenariat est l’aboutissement de nombreux mois de travail et nous sommes particulièrement heureux et fiers de vous l’annoncer aujourd’hui. Après avoir été élu parmi les plus beaux stades du monde, l’Orange-Vélodrome rejoint ainsi le cercle très fermé des stades entièrement connectés au bénéfice de tous. »
Michel CAIRE

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.