Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Provence > Politique > Paca : Plaidoyer en rouge et vert pour une Région Coopérative

< >

Paca : Plaidoyer en rouge et vert pour une Région Coopérative

samedi 7 novembre 2015

JPEG - 234.9 ko
Les 135 candidats de la Région Coopérative - Gare St Charles (Photo Robert Poulain)

Salle comble, ce samedi, au World Trade Center à Marseille pour soutenir les candidats pour "Une Région Coopérative, sociale, écologiste et citoyenne". A moins d’un mois des élections Régionales des 6 et 13 décembre, les propos, les discours annonçant les projets qui seraient mis en place, les applaudissements nourris de la salle ont prouvé qu’il y avait désormais une véritable adhésion à cette formation qui représente divers courants : Europe Écologie les Verts, le Front de Gauche (PCF, PG, Ensemble ! ) et la Nouvelle gauche socialiste.

Comment cette alchimie s’est-elle faite ?

En lançant les débats Jean-Marc Coppola (PCF) Co-tête de liste avec Sophie Camard (EELV) y a répondu : « Parce que nous sommes tous en attente de réponses concrètes et pérennes aux problèmes vécus dans la vie de tous les jours ». Avant d’ajouter : « Certains doutaient de notre capacité à nous rassembler, eh bien nous voilà présents, unis pour relever le défi démocratique, le défi social, le défi écologique et climatique ». Ce qui a été confirmé par Sophie Camard abordant deux sujets forts : le rôle que peut et doit jouer l’écologie dans la vie industrielle, les énergies renouvelables, le stockage de cette énergie et la mobilité électrique avec le souhait de mettre en place plus de transports collectifs et de connexions entre eux. Un vivre ensemble qui prône une « règle verte » pour un aménagement raisonné du territoire, pour le Bio, l’aide aux agriculteurs, à la création de nombreux lycées professionnels, bref pour une transition écologique porteuse d’emplois. « Et des emplois que nous syndicalistes et candidats prendront soin de préserver, y compris lorsqu’une entreprise en cessation d’activité est reprise », s’est pour sa part engagé Henri Soler.
Dans cette réunion de travail sérieuse et constructive, l’humour a eu aussi sa place lorsque Hélène le Cacheux (PG) a pris la parole : « Ceux qui contestent notre union, qui n’y croient pas, que disent-ils ? Pour eux nous sommes soit "des Rouges", du 19e siècle, soit "des Verts "dont on ne peut rien attendre que faire du vélo ! Eh bien nous allons leur montrer ce que nous sommes capables de faire ensemble et, notre conviction partagée de faire une économie du réel ».
Marie-Thérèse Berger

Quinze actes de la Région Coopérative

La parole aux citoyens !

« Des forums citoyens seront organisés sur tout le territoire pour co-construire les politiques publiques. Nous serons les relais des alternatives citoyennes et locales utiles à l’intérêt général ».

- Acte 1 : Budgets participatifs pour associer les populations aux décisions, notamment en matière de projets d’aménagement et pour les projets d’équipements et de rénovation des lycées Emploi, une région bouclier social Nous serons aux côtés des chômeurs et précaires, des salariés des entreprises en difficulté, des entrepreneurs qui créent des emplois durables et socialement utiles.
- Acte 2 : Portail régional d’offres d’emploi dans les activités soutenues par la région : économie sociale et solidaire, environnement, culture, organismes de formation, entreprises innovantes...
- Acte 3 : Prime aux salariés en reprise d’entreprise, notamment sous la forme de société coopérative.
- Acte 4 : Des critères sociaux et environnementaux pour les aides financières et les marchés publics régionaux. Une clause de remboursement en cas de délocalisation de l’activité sera instaurée.

Emploi-climat, une région engagée dans la 3e révolution industrielle

« Engageons notre région dans l’économie du XXIe siècle. La 3e révolution industrielle associe l’internet, les énergies renouvelables, le stockage de l’énergie et la mobilité électrique. Nous soutiendrons les grands projets de la transition énergétique : photovoltaïque innovant, réseaux électriques “intelligents”, efficacité énergétique dans les bâtiments, filières de recyclage, mobilité sans carbone ».

- Acte 5 : 100 000 formations prioritaires pour l’emploi dans les métiers de la transition écologique et énergétique, notamment dans le bâtiment. 1ère région solaire de France Notre région est la plus ensoleillée de France. Le soleil est un atout majeur, pas seulement pour le tourisme. Aujourd’hui, l’énergie solaire ne représente encore que 5% de l’énergie produite en Paca.
- Acte 6 : Équipement en panneaux solaires de tous les bâtiments publics régionaux, à commencer par les lycées, après travaux d’isolation. 

Un grand service public du transport et de la mobilité

« Plus de transports collectifs, c’est mieux accéder à l’emploi, réduire les bouchons et les maladies liées à la pollution de l’air. La carte ZOU ! est un acquis du Front de gauche et des écologistes, ainsi que l’augmentation de l’offre de trains et de nouvelles rames. Il faut encore améliorer la fiabilité et la simplicité des déplacements (garantie voyageurs, accès à tous les trains avec un billet régional) ».

- Acte 7 : Carte ZOU pour tous les transports publics : une seule carte, un seul abonnement pour combiner son voyage en TER avec d’autres moyens de transport. Gratuité des transports scolaires pour tous les jeunes.

Mieux se loger

« Notre région souffre d’un grand retard en logement social. Beaucoup de logements sont anciens et mal isolés. Près de 120 000 ménages ont du mal à payer leur facture de chauffage ».

- Acte 8 : Pass Rénovation - aide financière aux particuliers, modulée selon leurs ressources, pour permettre d’isoler le logement du froid, de la chaleur et du bruit. Réhabilitation thermique de 5 000 logements sociaux par an.
- Acte 9 : Aides aux communes qui appliquent l’encadrement des loyers ou s’engagent contre les logements vides. La minoration des aides régionales aux communes qui ne respectent leurs obligations en matière de logement social sera maintenue.

Une règle verte dans l’aménagement du territoire

« Se protéger des inondations, préserver nos espaces naturels et nos terres agricoles, limiter l’étalement urbain tout en construisant des logements pour tous, voilà l’enjeu dans notre région soumise à fortes pressions. Un fonds régional Biodiversité sera prélevé sur le financement des équipements et infrastructures ayant un impact sur l’environnement ».

- Acte 10 : Programme d’acquisition de terres agricoles et fertiles, nécessaire pour développer l’agriculture biologique et les circuits courts. Des terres pour les paysans !
Mieux manger et soutenir nos agriculteurs Nos enfant doivent manger des produits qui ont du goût et ne mettent pas en péril leur santé, à travers une production locale de qualité.
- Acte 11 : Repas sains, locaux et bio tous les jours, sans augmentation des prix d’ici 2020, dans les établissements qui dépendent de la Région, dont les restaurants des lycées. Des plateformes d’achats de produits locaux et biologiques seront mises en place pour fournir les restaurants des lycées.
- Acte 12 : Label Provence Méditerranée pour identifier les produits agricoles régionaux et favoriser les circuits courts.

Aucune austérité dans la culture

« Notre région est une terre de festivals, de diversité humaine et culturelle. La culture est une première nécessité, qui ne doit pas être réservée à une élite et doit créer plus d’emplois locaux. Les moyens de la Région pour la culture devront être amplifiés. Les structures culturelles de proximité et les projets culturels itinérants seront soutenus pour créer du lien dans les quartiers populaires et les territoires ruraux ».

- Acte 13 : Pass ZOU ! Culture pour faciliter l’accès de toutes et tous aux événements culturels en combinant déplacement en transport collectif et réduction sur tous les spectacles. Les jeunes sont notre chance De la formation initiale à l’emploi, la Région donnera aux jeunes les moyens de leur autonomie par l’éducation, la culture, le sport, l’éducation populaire et les activités de loisirs. Nous poursuivrons un haut niveau d’investissement dans les lycées et CFA pour améliorer les conditions d’étude.
- Acte 14 : Plan de lutte contre le décrochage scolaire, avec une priorité accordée aux quartiers populaires.
- Acte 15 : Pass Santé renforcé, avec des campagnes de sensibilisation co-élaborées par les jeunes eux-mêmes.

Messages

  • Volet transports :

    Il faudrait plus le développer l’aspect social : expliquer que la carte ZOU est une carte de tarifs sociaux pour les chômeurs et les précaires. En plus de la gratuité pour les jeunes (jusqu’à quel âge, je dirai les jeunes scolarisés jusqu’à 25 ans).

    L’aspect social devrait se combiner avec l’aspect sécurité pour tous dans les transports afin que tous et toutes aient droit à un transport public de qualité dans de bonnes conditions de sécurité : renforcement du personnel à bord des trains, des métros, des tramway pour assurer la sécurité de toutes et tous.

    Enfin, le transport collectif peut aussi utiliser les nouvelles technologies : favoriser le co-voiturage (entre collègues de travail par exemple) ; développer l’auto-partage (comme Auto-lib’ à Paris et en proche banlieue) avec des véhicules électriques ; étendre progressivement le tramway moderne à l’ensemble des communes urbanisées des grandes villes de la région (Marseille, Nice, Toulon...) pour réduire la pollution automobile.

  • Sur les propositions il y a des points forts qui devraient convaincre les électeurs que la gauche et les écologistes sont capables de proposer du concret et un programme réalisable. Merci à cette liste d’exister pour lancer une nouvelle offre politique dans ce paysage assez peu enthousiasmant en PACA.
    Je sais ainsi pour qui voter le 06 décembre.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.