Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives


Accueil > Provence > Politique > Paca : Renaud Muselier lance 6 nouvelles Opérations d’Intérêt Régional (OIR) (...)

< >

Paca : Renaud Muselier lance 6 nouvelles Opérations d’Intérêt Régional (OIR) et ouvre le Comité des financeurs

lundi 3 juillet 2017

Renaud Muselier, le Président Provence-Alpes-Côte d’Azur vient de lancer 6 nouvelles Opérations d’Intérêt Régional (OIR) [1] -après que son prédécesseur, Christian Estrosi, ait présenté le 11 octobre 2016 les 6 premières opérations- et ouvert le Comité des financeurs au cours duquel une vingtaine de porteurs de projets, créateurs d’emplois et de croissance pour la région, ont pu présenter leurs travaux aux investisseurs publics et privés rassemblés à l’Hôtel de Région à Marseille, pour un besoin de près de 400M€ d’investissements globaux, dont 80 millions de fonds publics. La Région, dans cette opération entend, lorsqu’elle investit un euro, entraîner 5 euros d’investissement.

JPEG - 122.3 ko
Renaud Muselier lance 6 nouvelles Opérations d’Intérêt Régional (OIR) (Photo Jean-Pierre Garufi)

Pour Renaud Muselier Il y avait urgence pour la majorité conduite dans un premier temps par Christian Estrosi et aujourd’hui par lui-même à « rétablir la confiance entre le monde de l’entreprise et l’institution régionale ». Pour lui, il importait d’abord de mettre la collectivité au service de l’entreprise et non plus l’inverse. « Il n’était plus supportable de demander au monde économique de se plier à des contraintes administratives souvent trop lourdes. » Considérant que rétablir « ce lien de confiance », c’est aussi « permettre d’évoluer dans un environnement qui offre visibilité et lisibilité ».

« Ces projets nous ont déjà permis d’obtenir d’importants résultats l’an dernier »

D’en venir aux opérations d’intérêt régional et aux 6 lancées, au mois d’octobre dernier à Ollioules [2].« Ces projets nous ont déjà permis d’obtenir d’importants résultats l’an dernier ». Le Président de la Région cite à ce propos le projet de redéploiement du MIN de Châteaurenard pour l’OIR Naturalité : « 152 millions d’euros sur la totalité du projet pour rendre accessible le plus de produits agricoles et agroalimentaires "Provence" sur l’ensemble des circuits de distribution. A terme, le "Min de Provence, le Rungis du Sud " devrait donc accueillir près de 1 600 emplois. Aujourd’hui il est proposé au Comité un investissement à hauteur de 2M€, dont plus de 400 000€ de la Région pour le financement de la phase d’étude du projet ». Il poursuit avec les 6 projets qui ont été identifiés pour l’OIR Industrie du Futur et représentent plus de 60M€, dont le « révélateur Provence-Alpes-Côte d’Azur » doit accompagner 500 PMI vers l’Industrie du Futur dans les 5 ans à venir.
Il est à noter que les projets structurants des Opérations d’intérêt régionales sont évalués en fonction des "feuilles de route" établies pour les différentes OIR. Ils peuvent être accompagnés dans leur phase de maturation économique par le "plateau OIR" mis en œuvre par l’ARII (Agence Régionale pour l’Innovation et l’Internationalisation des entreprises) ou par un autre acteur de l’écosystème (pôles, clusters, CCI...).Les projets nécessitant un financement ont été orientés sur proposition de chaque comité de pilotage des OIR vers le comité des financeurs. L’ARII accompagne également en amont les porteurs dans la structuration de leurs projets afin de répondre au mieux aux critères d’appréciation des financeurs. Les critères d’analyse portent notamment sur la solidité des porteurs, la maturité des projets, la solidité financière et leur capacité à convaincre les financeurs.
Dans le cadre de l’OIR Smart Mountain, un projet de plateforme d’essai de drones en milieu montagnard à Aspres-sur-Buëch viendrait compléter les 5 plateformes déjà présentes dans R-PASS Provence Network. Nous nous sommes également mobilisés pour accompagner l’entreprise Sartorius, à Aubagne, à hauteur de 5M€ pour leur développement dans le cadre de l’opération Thérapies innovantes avec à la clé, la création de 200 emplois pérennes en Provence-Alpes-Côte d’Azur ».
Renaud Muselier,précise que la politique qu’il entend mettre en œuvre « doit être pilotée par la performance ». « C’est une révolution pour une collectivité qui s’est longtemps contentée de servir de tiroir-caisse ! Elle était invisible ! Je veux que l’on passe du fait du prince au fait du projet. Transparente et collective. Des binômes élus/entreprises président chaque OIR. Ils ont écrit avec leurs partenaires publics et privés une feuille de route claire. Ils ont sélectionné et validé les projets qui sont présentés. Opérationnelle, avec un processus ouvert, des experts mobilisés et qui ont analysé plus de 350 projets. Mais pour aller plus loin encore, je propose d’accélérer la mise en œuvre de ces projets. Je propose de lancer les 6 autres Opérations d’Intérêt Régional ». Et de citer les OIR Industrie navale et maritime - Énergies de demain et écotechnologies - Logistiques durables - Technologies clefs - Silver économie -Tourisme et Industries Culturelles.

« Nous devons sortir du règne de l’urgence, du temps des bricoleurs pour passer au temps des architectes »

Les Opérations d’Intérêt Régional ont vocation « à être le bras armé de la stratégie économique », signifie-t-il avant d’avancer quelques chiffres : « 12 Opérations d’Intérêt Régional, 12 filières d’excellence, 12 territoires innovants. 1 milliard d’euros d’investissement, 50 000 emplois créés et 500 nouvelles entreprises implantées sur le territoire régional. Voici le grand projet des OIR ».
« Ces Opérations, ajoute-t-il, répondent à un mal français qui fait que, depuis trop longtemps, notre économie est moribonde et le chômage croît chaque année encore davantage. La grande faiblesse de notre pays, c’est son incapacité à mettre en place des projets de long terme. Des projets qui dans 10 ans, 15 ans, 20 ans, seront encore symbole d’excellence et d’innovation. Ma philosophie d’action est donc d’avoir des résultats sur 3 ans et une vision à 20 ans. Nous devons sortir du règne de l’urgence, du temps des bricoleurs pour passer au temps des architectes ».
Et de saluer les différents partenaires de cette opération et notamment : « Collectivité publiques, compétentes notamment sur la question du foncier : la Métropole niçoise et marseillaise, le Grand Avignon, les Conseils Départementaux et bien d’autres ; les financeurs privés, pour entrer au capital de sociétés - par exemple Sofimac, le comité des banques, les business angels… ; l’État, la BPI, la Caisse des dépôts et bien d’autres partenaires. Enfin, bien évidemment, le travail remarquable effectué par l’ensemble des porteurs de projets pour présenter des projets de qualité ».
Renaud Muselier replace enfin ces opérations dans le cadre général de la politique économique de la Région : « Nous nous sommes donc fixés une règle sans laquelle il n’y a pas de résultat et, trois objectifs sans lesquels il ne peut y avoir d’ambition légitime. Cette règle, c’est de concentrer nos moyens sur les filières où nous disposons d’avantages comparatifs pour rester et devenir des leaders mondiaux ».
Il en vient aux trois objectifs : « premièrement, notre région est la 3e région la plus riche de France en termes de PIB par habitant. Or nous ne réalisons que 2,5 points de croissance supplémentaire par rapport à la moyenne nationale. Mon objectif est de passer à 5 points de croissance supplémentaire par rapport à l’ensemble de notre pays d’ici à la fin de mon mandat. Deuxièmement, nous ne déposons que 750 brevets par an en Provence-Alpes-Côte d’Azur. Je souhaite que dans 4 ans ce soit 2 500 brevets qui soient déposés chaque année dans notre région. Enfin, je souhaite que nous développions l’emploi privé sur notre territoire car c’est de là que viendra la création de richesse. Nous nous sommes donc fixés l’objectif de représenter, d’ici à la fin du mandat, 10% de l’emploi privé en France. »
Michel CAIRE

Les 6 nouvelles Opérations d’intérêt régional


  • Énergies de demain : faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur un territoire de référence de l’économie verte et de la transition énergétique
  • Industrie navale et maritime : faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur une référence de la filière navale et maritime pour conquérir de nouveaux marchés
  • Logistique et mobilités durables : faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur une référence pour la mobilité et la logistique de demain
  • Technologies clés (optique, photonique et Internet des Objets, Chimie & Matériaux) : faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur le territoire d’excellence de la transition numérique
  • E-Santé – Silver économie : faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur la référence européenne de la silver économie
  • Tourisme et industries culturelles : faire de Provence-Alpes-Côte d’Azur le territoire du tourisme et des industries culturelles

[1Avec ses 12 Opérations d’Intérêt Régional, Provence-Alpes-Côte d’Azur a lancé une initiative unique en France. Chaque Opération d’intérêt régional est spécialisée dans une filière d’excellence, identifiée par la Région et ses partenaires comme disposant d’avantages comparatifs en termes de compétitivité. Elle est copilotée par un élu et un industriel afin de regrouper à la fois les intérêts publics et privés. L’objectif étant de concentrer en priorité les financements et mobiliser l’ensemble des politiques concernées sur chacune d’elle. Elles répondent à une triple ambition : lancer la reconquête industrielle ; faire de la Région une référence en matière de territoire intelligent et durable ; être la référence européenne de l’économie du bien vivre. La démarche permet d’accompagner des territoires, des filières et des entreprises dans l’accélération de projets structurants créateurs de richesse et d’emplois. Elle vise donc également à un aménagement équilibré des territoires.

[2Les 6 OIR lancées au mois d’octobre 2016 à Ollioules
- 1-OIR Industries du futur, présidée par Pierre Grand Dufay et Gérard Goninet (Airbus Helicopter).
- 2-OIR Thérapies innovantes, présidée par Xavier Cachard et Vincent Fert (HalioDX).
- 3-OIR Smart Mountain, présidée par Chantal Eymeoud et Marc Ventre (Directeur général délégué du groupe safran).
- 4-OIR Smart Grids, présidée par Bernard Kleynoff et le Pôle Capenergie.
- 5-OIR Smart City, présidée par Francoise Bruneteaux et Frédéric Chevalier (the Camp).
- 6-OIR Naturalité, présidée par Bénédicte Martin et Gérard Gonidec (Occitane)

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.