Retrouvez-nous sur :  
Suivre la vie du site
DestiMed
L’info des deux rives

Accueil > Aix Marseille > Economie > Pays d’Aix : 808, l’eau millénaire sortie du sommeil

< >

Pays d’Aix : 808, l’eau millénaire sortie du sommeil

jeudi 11 avril 2019

Cette eau-là ne dort plus, non. (Re)découverte à l’occasion de forages pour Charbonnages de France il y a plusieurs décennies, elle est mise aujourd’hui en bouteilles, portant le nom de 808. Non seulement parce que c’est la profondeur, en mètres, à laquelle elle est extraite... mais aussi parce que le 8 est chiffre porte-bonheur en Chine. Car à peine commercialisée depuis un peu plus d’un mois, l’eau de gamme vise déjà l’export.

JPEG - 219.9 ko
808 fines bulles (Photo D.R/808)

Cette eau-là ne tombe pas du ciel... elle provient tout au contraire des profondeurs. Et ce n’est pas une galéjade, car l’eau 808, commercialisée depuis un mois et forée à Meyreuil, tient justement son nom du nombre de mètres sous lequel on la puise. Mais l’argument ne vaut pas que par le géographique. L’historique aussi, sait fort bien s’en mêler. Car elle ne date pas d’hier non plus... 123 avant Jésus-Christ, pour être exact. A l’époque, le consul romain Gaius Sextius Calvinius fonde à Aix-en-Provence le camp d’Aquae Sextiae - en français dans le texte les eaux de Sextius - à proximité des sources thermales. Thermes distillant leurs bienfaits encore aujourd’hui... Et cette eau a été embouteillée, jouissant de l’agrément eau minérale naturelle, jusque dans les années 70. L’usine était contiguë au site des thermes. « Mais la société exploitante a fini par perdre son agrément  », raconte Michel Scotto, dirigeant à la manœuvre derrière la 808. Fin de l’histoire ? Justement non. Car conformément à l’adage, l’eau qui dort réserve parfois bien des surprises. C’est André Lamothe, en l’occurrence, qui va la réveiller. « Il connaissait le gisement, qui provient d’un vaste site géothermique s’étendant à l’Est de la montagne Sainte Victoire jusqu’au bassin méditerranéen (soit 750 km², NDLR). Et il l’a porté à ma connaissance. Il avait réalisé par le passé des forages pour le compte de Charbonnages de France, au Sud et au Nord de Gardanne. Il m’a dessiné cette nappe telle qu’elle était, il était persuadé qu’il pouvait être intéressant de l’exploiter. Nous avons lancé le projet il y a 11 ans. Et nous avons obtenu finalement l’agrément eau minérale, ce qui nous permet de produire la 808 depuis février 2019 ». Long laps de temps certes, mais il en a fallu pour choisir le terrain, réaliser les travaux, construire les réseaux -relais menant à l’usine d’embouteillage... sans oublier les démarches nécessaires pour obtenir l’agrément. Mais ces longues pérégrinations sont désormais derrière.

« Pureté exceptionnelle »

En effet, la Holding Compagnie de Géothermie et de Thermalisme (CG2T) possédant trois arrêtés préfectoraux pour forer et exploiter le bassin du synclinal de l’Arc, ainsi que la Société d’exploitation des eaux minérales du Pays d’Aix-en-Provence (SEEMPA), créée à l’initiative de la CG2T pour réaliser et exploiter l’usine d’embouteillage, sont désormais opérationnelles. Elles produisent donc et commercialisent la 808, disponible pour l’heure en bouteille de 75 cl, en eau plate et en eau gazeuse. Avec des propriétés forcément rares : « Elle est puisée si profond qu’aucune forme de pollution n’est venue l’altérer. Ce qui veut dire zéro nitrate, zéro pesticide et zéro médicament », poursuit le dirigeant, ventant sa « pureté exceptionnelle ». De quoi, selon l’argumentaire commercial de l’équipe 808, lui conférer des vertus anti-âge, détoxifiantes, immunostimulantes et anti-stress. Alors forcément, question positionnement stratégique, il fallait investir le segment du haut de gamme et du premium. Voilà pourquoi la 808 sera distribuée exclusivement « dans les restaurants, les épiceries fines, les caves à vins, les magasins bio et la chaîne Métro », précise Michel Scotto. Avec un objectif de 6 millions de bouteilles produites sur le premier exercice.

Se renforcer sur la Côte d’Azur

Pour ce faire, il a ciblé le littoral méditerranéen, avec la volonté de se renforcer sur la Côte d’Azur, totalement raccord avec ce positionnement haut de gamme. « Nous voulons d’abord nous conforter sur notre territoire, avant d’investir le reste de la France. Ce qui ne veut pas dire que nos commerciaux n’ont pas commencé à prospecter des grandes métropoles, comme Paris et Lyon. Nous visons une progression rapide, avec déjà une dizaine de distributeurs ». Mais il est aussi question d’export. « Nous nous sommes rendus ces derniers mois dans des salons agroalimentaires internationaux à Shanghai, Hong Kong, Moscou, Cologne, Istanbul, Dubaï... ainsi qu’au SIAL, en octobre dernier à Paris. Et nous avons déjà des contacts bien qualifiés pour nous internationaliser. Cette année, nous allons réinvestir ces mêmes salons  ». Avec un marché particulièrement visé, celui de l’Asie, notamment la Chine. «  Il y a du potentiel au vu de la démographie. Par ailleurs, le 8 est le chiffre porte-bonheur en Chine... C’est cette autre raison qui a dicté le choix du nom pour notre eau minérale naturelle ». Un signe bienveillant du destin ? L’avenir le dira.
Carole PAYRAU

Une nouvelle étiquette pour la 808

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Ce forum est modéré a priori : votre contribution n’apparaîtra qu’après avoir été validée par un administrateur du site.

Signaler un contenu ou un message illicite sur le site.

Qui êtes-vous ?
Votre message
  • Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.